Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Accroissement du besoin de sommeil

medium_sommeil7.jpgLa vie en société augmenterait notre besoin de sommeil.
Voilà ce que nous révèle cette enquête publiée sur le site de Science et Avenir.
L'étude s'est faite sur des mouches drosophiles dont le cycle de sommeil serait proche de ceux des mammifères.

En faite je relève deux points intéressants dans cet article : la mouche solitaire dort moins que la mouche vivant en collectivité.
Et une mouche qu'on prive de ses sens tels que odorat, vue etc...dort moins que les autres.

La conclusion des scientifiques est la suivante : "Ce sont donc bien les stimulations sensorielles et les interactions avec les autres qui expliquent le besoin accru de sommeil en société. Cela confirme que le sommeil est crucial pour la plasticité cérébrale : plus il se crée de nouvelles connections cérébrales plus le besoin de sommeil est important."

La mienne serait plutôt que les autres sont réellement fatigant et que moins on en fait, mieux on se porte !
Certe c'est peut être pas très scientifique...^^

Plus sérieusement, c'est un fait qu'après une journée de travail, je dors bien plus profondément que les week ends où je ne fais rien.
Mais je n'aurai pas pensé que la vie sociale pouvait avoir une influence sur notre besoin de sommeil.

Commentaires

  • Je découvre ton blog aujourd'hui , sujet principal qui sort de l'ordinaire de la blogosphère ... merci pour ce contenu !

  • Bonjour Julie,
    Et bien avec tout ça vu la journée que j'ai passée, je vais aller me coucher ! Sinon, moi en fait c'est quand quand j'en fais pas trop que j'ai sommeil. En fait je fatigue de ne rien faire, peut-être une façon aussi de s'évader de l'ennui...

  • Merci à toi d'avoir laissé un petite mot, Jean-laurent ! Le sommeil ne semble pas en effet encore titiller le clavier, je m'engouffre donc dans la brèche en espérant susciter l'intêret des curieux ! ^^

    Vanina, je suis un peu comme ça aussi...Mais c'est probablement parce que même quand on ne fait rien, on fait marcher tête et sens, non ? ^^

Les commentaires sont fermés.