Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dormir avec son chat

medium_catbed.jpg

Ils sont 9 millions, en France, détrônant Lassie, les 101 dalmatiens ou Rantanplan au cœur des foyers.

Si 85% des français reconnaissent parler à leur chat et 25% à leur faire un cadeau à Noël, vous seriez près de 45% à partager votre lit avec votre ronronnant.

Et n’allez pas croire, vous qui vous gaussez derrière votre écran que c’est le lot des célibataires et autre esseulés qui se laissent aller à cette petite faiblesse lors des longues nuits d'hiver.
Non, le sondage réalisé en 2001 par BVA et publié en 2002 par 30 millions d’amis avait également posé la question à des familles nombreuses…

Dormir avec son chat, c’est certes s’octroyer une présence chaleureuse au bout du lit mais plus souvent sur l’oreiller, ronronnant furieusement, étendant ses pattes sur votre tête quand il ne s’engouffre pas sous la couette collé à votre dos.

Non…Je ne vous jeterai pas la pierre.
Non…Je ne vous parlerai pas des acariens et ne pincerai pas le nez en vous demandant où messire matou à trainer ses coussinets avant d'aller au lit…
Parce que si je vous ai parlé du sommeil des félins, et si aujourd’hui je consacre encore une note à sa chatteresque compagnie, c’est bien parce que je suis coupable concernée.

Séra est une tricolore angora, un peu blonde dans sa tête il faut bien le reconnaître, mais ronronnante de naissance. Elle a longtemps partagé mes nuits, fort raisonnablement, puisqu’elle préférait dormir sur un tabouret près de mon oreiller (de là à dire que je bouge trop la nuit, il n’y a qu’un clic que vous ne ferez pas bien entendu… ^^ ). Mais une sieste avec elle, a toujours représenté un moment très tendre et conviviale pour moi comme avec tous les chats qui ont fréquenté mon foyer.

Alors, c’est vrai en laissant la porte ouverte à minet, on accepte qu’il vienne nous éveiller pour un câlin nocturne (mais il y en a d’autre ainsi qui n’ont pas fini sur le canapé pour autant, non ?), qu’il fasse parfois un peu bruyamment sa toilette ou même que son jeune âge le pousse à accomplir à lui tout seul la performance de l’équipe de France en 1998 (on va zapper 2006, bien que Minet soit également expert en coup de boule…) avec le moindre objet clinquant traînant…
Mais en contrepartie, on s’accorde de beaux moments de tendresse et si on est un peu paresseux on s’épargne les miaulements derrière la porte les trois premiers mois…^^

Pour les chiens, c’est autre chose car il y a un rapport hiérarchique assez différent du fonctionnement du chat et comme je suis bavarde vous aurez bien entendu un article sur le sujet dans les temps à venir…. ;)

Pour ceux qui étaient passés à côté je vous invite à savourer cet excellent article qu’avait rédigé Jean-Michel Normand sur le sujet :




Et vous ? Avez-vous cédé un morceau de votre couette à votre chat ? Le regrettez vous aujourd’hui ?

Commentaires

  • Moi je n'ai pas d'animaux de compagnie car je ne pourrais pas m'en occuper comme ils le mériteraient, mais l'idée de dormir avec un chat ne me dérangerait pas. je garde d'ailleurs des années de souvenirs à dormir avec chiens et chats qui ont fait aussi ma famille...

  • Oh, tu remues en moi des choses assez poignantes... j'ai eu deux chats pendant des années, et dès que j'étais malade je tenais vraiment à partager mon lit avec au moins l'un d'eux : je me sentais mieux.... ils sont morts depuis, et ma mère n'a pas vraiment souhaité en reprendre car nous avons désormais un chien...
    Ton post résonne d'autant plus en moi que je me remets tout juste d'une séance de larmes : une petite chatte à laquelle je m'étais attachée et que je voyais presque tous les jours est malheureusement morte cet après-midi.... et m'a très fortement donné envie de reprendre un chat..... (larmes)

  • Fishes tend not to like cats ;)

  • Greg > Peut être qu'eux s'occuperaient de toi comme tu le mérites ! ;) C'est vrai que dès qu'on bouge un peu, les animaux ne facilitent pas les choses.

    Beside > Je pense bien à toi parce que j'ai vécu exactement la même chose avec un chat, il y a un mois. Il appartenait à des gens qui ne s'en occupaient pas vraiment et me faisait la fête tout les soirs quand je rentrais du boulot...Je regrette de ne pas l'avoir pris chez moi ( j'en ai déjà deux et il ne les aimait pas trop...) car il s'est fait renverser par une voiture...
    Je raconte un peu ma vie, mais c'est pour dire combien je sais que ça fait de la peine même si ce n'est pas le nôtre.

    Frenchbluefish > Je crois que j'aurai du mal à faire un article sur dormir avec son poisson rouge.... ;)

  • Julie > Ah bon ? En tout cas j'en connais une qui aimait bien dormir avec son poisson bleu ;)

  • Dormir avec mon chat, c'est une bataille permanente! Il prend toute la place mais il est vraiment adorable quand dans la nuit il se réveille, s'étire, se lève, se rapproche de ma tête, me regarde en ronronnant et se réinstalle toujours un peu plus collé à moi! Il est trognon quand même!

  • J'aimerais bien !! Mais à part sur le canapé ou Môssieur accepte de partager ses ronrons, impossible de dormir avec lui. La nuit, il chasse, et quand il rentre à potron minet, c'est pour s'affaler sur son coussin. Dommage, je trouve que le ronronnement a des vertus apaisantes et soporifiques.

  • Lorsque nous étions dans un studio, et n'avions donc qu'une pièce principale, oui, la bestiole appelée Passoa venait squatter toutes les nuits. J'ai tenté de lui donner la bonne habitude de squatter vers le bout du lit, d'aller sur l'armoire aussi, mais vers 4h du mat', elle avait toujours la bonne habitude de venir se nicher entre mon amie et moi... moi j'suis mauvaise quand je dors mal, et que je suis contente aujourd'hui qu'on ait notre T2 et que le chat dorme dans son coin et nous dans notre chambre !! lol !!

  • Et cette chère Passoa a-t-elle bien vécu la séparation où vous avez eu le droit à grattement de porte et sonate du miaulement ? ^^

  • Au départ, elle avait le droit d'aller dans le couloir + cuisine aussi, mais oui, elle grattait à la porte de la chambre, donc depuis ça, elle reste juste dans la pièce principale, où la porte est...... en verre pas lisse du tout, donc elle peut gratter tant qu'elle veut, ça ne se verra pas ;-D et elle miaule un peu le matin, mais bon, on la laisse miauler et elle finit par se lasser ;-)))

  • Je ne suis pas adepte de la sieste avec un animal... Je pense que je passerai plus de temps à me gratter de partout, plutôt qu'à dormir... Suis un peu "néreuse" (je ne crois pas que ce mot existe en dehors du patois local de lorraine), enfin tu auras compris que ca me répugne un peu... :)

  • Mais à moins d'être allergique ça gratte pas un chat lol
    C'est super doux et chaud même ! ^^

Les commentaires sont fermés.