Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Accessoire indispensable...

    medium_a-pillow-to-talk-to.jpgCela fait maintenant de longues années qu’il vous supporte.

    Lorsque la nuit vient, vous posez votre tête, votre fatigue et parfois votre peine sur sa rondeur.

    Mais parfois il vous énerve et alors vous l’empoignez sauvagement pour le malmener ou l’envoyer à la figure du premier qui osera vous dire « on dirait que quelque chose ne va pas… ».

    Pire, il vous arrive de suivre l’initiative de certains blogueurs et d’aller le sacrifier sur la place publique en toute impudeur.

    Oui, vous l’avez compris, je parle de votre oreiller.

    A plume ou synthétique, carré ou rectangle, vous ne vous êtes pas trop posés la question quand vous l’avez acheté.

    Les plus tatillons auront opté pour un ergonomique, perdant la fâcheuse habitude de placer la papatte sous l’oreiller( oui c’est fâcheux, cher lecteur, de contorsionner son corps ainsi durant de longues heures…).
    Les traditionalistes, en passe de devenir marginaux, se raccrocheront désespérément à leur polochon…

    Les plus High Tech oseront l’oreiller à ressort ( rhooo la vilaine fille qui met un lien vers le site marchand qui l’emploie, vous avez vu ça ? ;) ) quand ils n’investiront pas carrément dans l’oreiller Mp3 ( on arrête pas le progrès, à quand l’oreiller wifi ?) !

    Alors, ami blogueur, dis-moi qui te soutient chaque nuit ?

  • Rêver d'eau

    medium_Rain_20drops_2002.jpgJ’ai décidé d’inaugurer la section interprétation de rêve par l’étude d’un symbole fort : l’eau.

    L’eau c’est un élément omniprésent dans notre vie. Nous avons baigné au cœur du liquide amniotique durant neuf mois de notre vie, nous en sommes constitués, nous la buvons, nous l’utilisons quotidiennement, et souvent nous la savourons au détour d’une baignade estivale ou d’un bain délassant…

    L’eau qui apparaît limpide, fraîche et vive est généralement symbole de santé, de bien être alors qu’une eau sale, stagnante dénoncera clairement l’inverse.

    Dans l’étude des rêves, il est amusant de voir que nous imageons fréquemment des proverbes et expressions courantes : se méfier de l’eau qui dort, chacun tire l’eau à son moulin, avoir la tête sous l’eau…et leur sens est d’autant plus facile à trouver.^^

    Une rivière, une casserole qui déborde illustrera clairement la perte de contrôle.

    L’action de boire se rapporte comme celle de se nourrir à l’affectif alors que celle de se laver symbolise plutôt un renouveau.

    Est-ce qu’il vous arrive de rêver de cet élément ?

  • L'interprétation des rêves

    medium_symbolism.jpgNe vous est il jamais arrivé de vous réveiller perplexe face à un songe ? Vous étiez bel et bien entrain de rêver qu’une vache vous poussait à chanter joyeux anniversaire à votre patron en tenu de clown.

    Alors certes la stupeur passée, vous vous êtes dit que c’était encore n’importe quoi et vous avez classé le songe dans un coin de votre tête.

    Pourtant quand on sait que la vache représente dans notre symbolisme collectif l’abondance, le succès et la fertilité.
    Le clown la crainte de la moquerie, un sentiment d’infériorité et l’incapacité à se montrer tel qu’on est…

    On a beau avoir été à l’anniversaire de la tante Berthe et s’être un peu fait enguirlander par le boss la veille, on se dit que ce choix de symboles par notre inconscient, n’est pas aussi absurde qu’il nous l’apparaissait aux premiers abords.

    Je me suis intéressée à l’interprétation des rêves quand j’étais adolescente, dictionnaire offert par mes parents parce que je faisais toujours des rêves hauts en couleurs.
    Puis, la curiosité aidant j’ai étendue mon étude au symbolisme qui en est à l’origine.

    Il faut savoir qu’une civilisation, un pays possède des valeurs qui peuvent varier, ainsi un coq n’aura pas le même sens en France qu’en Amérique du Sud.
    De même que nous leur attribuons une valeur propre au gré de nos expériences, éducations, peurs, sans parler de notre affectivité.

    Il n’est donc pas toujours facile de décoder un rêve et c’est pour cette raison que souvent, je me contente de donner les clés de chaque symbole et laisse le rêveur trouver sa propre interprétation.

    Si vous souhaitez m’en soumettre n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail, pensez à me préciser si je peux ou non en citer des passages sur le blog pour étayer mes articles sur les principaux symboles. ;)

  • 2 000 clics, 2 rêves !

    medium_PP_logo_Haute_def.2.JPGL'association Petits Princes m'a annoncé sa présence sur TF1 pour les fêtes de Noël ( sous réserves), vous permettant de découvrir les actions qu'elle mène auprès des enfants gravement malade.

    Trois rêves seront diffusés lors du programme "Moments de Bonheur":

    Le lundi 25 décembre à 19h45 : Corentin conduit un TGV
    Le mardi 26 décembre à 19h45 : Plusieurs enfants découvrent l'Egypte
    Le jeudi 28 décembre à 19h45 : Dylan devient dompteur de fauves

    De notre côté, nous ne sommes qu'à une poignée de clics des
    2 000, c'est vraiment rageant !
    J'aurai vraiment voulu qu'on atteigne les 3 000 clics d'ici Noël mais quand je vois le ralentissement pour atteindre le second rêve, j'avoue douter sérieusement.

    N'hésitez pas à faire circuler l'info autours de vous, il nous reste 9 jours pour en parler alors c'est maintenant ou jamais le moment de cliquer !!

  • Dormir avec son chat

    medium_catbed.jpg

    Ils sont 9 millions, en France, détrônant Lassie, les 101 dalmatiens ou Rantanplan au cœur des foyers.

    Si 85% des français reconnaissent parler à leur chat et 25% à leur faire un cadeau à Noël, vous seriez près de 45% à partager votre lit avec votre ronronnant.

    Et n’allez pas croire, vous qui vous gaussez derrière votre écran que c’est le lot des célibataires et autre esseulés qui se laissent aller à cette petite faiblesse lors des longues nuits d'hiver.
    Non, le sondage réalisé en 2001 par BVA et publié en 2002 par 30 millions d’amis avait également posé la question à des familles nombreuses…

    Dormir avec son chat, c’est certes s’octroyer une présence chaleureuse au bout du lit mais plus souvent sur l’oreiller, ronronnant furieusement, étendant ses pattes sur votre tête quand il ne s’engouffre pas sous la couette collé à votre dos.

    Non…Je ne vous jeterai pas la pierre.
    Non…Je ne vous parlerai pas des acariens et ne pincerai pas le nez en vous demandant où messire matou à trainer ses coussinets avant d'aller au lit…
    Parce que si je vous ai parlé du sommeil des félins, et si aujourd’hui je consacre encore une note à sa chatteresque compagnie, c’est bien parce que je suis coupable concernée.

    Séra est une tricolore angora, un peu blonde dans sa tête il faut bien le reconnaître, mais ronronnante de naissance. Elle a longtemps partagé mes nuits, fort raisonnablement, puisqu’elle préférait dormir sur un tabouret près de mon oreiller (de là à dire que je bouge trop la nuit, il n’y a qu’un clic que vous ne ferez pas bien entendu… ^^ ). Mais une sieste avec elle, a toujours représenté un moment très tendre et conviviale pour moi comme avec tous les chats qui ont fréquenté mon foyer.

    Alors, c’est vrai en laissant la porte ouverte à minet, on accepte qu’il vienne nous éveiller pour un câlin nocturne (mais il y en a d’autre ainsi qui n’ont pas fini sur le canapé pour autant, non ?), qu’il fasse parfois un peu bruyamment sa toilette ou même que son jeune âge le pousse à accomplir à lui tout seul la performance de l’équipe de France en 1998 (on va zapper 2006, bien que Minet soit également expert en coup de boule…) avec le moindre objet clinquant traînant…
    Mais en contrepartie, on s’accorde de beaux moments de tendresse et si on est un peu paresseux on s’épargne les miaulements derrière la porte les trois premiers mois…^^

    Pour les chiens, c’est autre chose car il y a un rapport hiérarchique assez différent du fonctionnement du chat et comme je suis bavarde vous aurez bien entendu un article sur le sujet dans les temps à venir…. ;)

    Pour ceux qui étaient passés à côté je vous invite à savourer cet excellent article qu’avait rédigé Jean-Michel Normand sur le sujet :




    Et vous ? Avez-vous cédé un morceau de votre couette à votre chat ? Le regrettez vous aujourd’hui ?