Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Partager son lit

medium_litdeco.jpg"Personne ne peut s'en approcher, personne ne peut y dormir, pas même les parents ni les frères et soeurs. Les seuls êtres qui pourront entrer dans le lit d'une femme amoureuse sont ceux qu'elle et l'être aimé ont engendrés ensemble : leurs enfants."

Voilà ce que nous apprends le célèbre Francesco Alberoni dans un de ces ouvrages.
Alors bien sûr, en blogueuse assidue que je suis, je prends note, je gribouille sur le livre (oui, je reconnais surligner des passages dans mes bouquins...) et je reviens vers vous avec le sujet du jour !

Le lit en temple sacré peut il être partagé, prêté, voir offert ?

Enfant, on se glissera avec un plaisir flagrant dans le lit des parents dès que ceux-ci nous font l'obole d'ouvrir leur drap.

Adolescent, on partagera le sien avec une amie (je crois que ce n'est valable que pour les filles, non ?) pour de longues discussions nocturnes.

A l'âge adulte, c'est la conquête d'un soir ou l'être aimé d'une vie à qui l'on dévoilera les dessous de notre couette.

Cependant, il y a malgré tout des réticences, des tabous et tout le monde n'appréhende pas ce partage de la même manière. Je n'ai jamais éprouvé aucun soucis à dormir dans le lit de mes parents (hormis qu'ils ont osé effectuer cet achat sans mes conseils et se retrouve avec une planche de bois...) mais le partager avec mon compagnon l'a profondément dérangé.

De mon côté, j'étais malgré tout embêtée que sa famille a lui puisse dormir une nuit dans MON lit...

Et vous ? A qui êtes vous prêt à ouvrir votre couette ? Qui se révele persona non grata dans votre chambre ?

Commentaires

  • Bonjour Julie !

    J'avoue que j'ai aussi du mal à prêter mon lit à d'autres personnes. Que ce soit notre lit, dans notre appart, qu'on prête à mes parents lorsqu'ils viennent, ou le lit de ma chambre chez les parents. A Noël dernier, ma mère aurait voulu que je dorme sur un matelas gonflable, et laisse la chambre à mon oncle et ma tante. Mais je l'ai mal pris, la fois où elle en a parlé, et du coup on a dormi (puisque mon amie était là aussi) dans la chambre, lol... et du coup ce sont mes parents qui ont laissé leur lit et ont dormi sur le matelas pour une fois ! lol !

    (j'arrête là ma réponse du moment, on va dire que j'écris des longs messages après lol !)

    Bises !

  • Mais au contraire !! Poursuis tes longs commentaires, c'est génial, ça nourrit mes articles !! ;)

  • Alors moi pour le coup je vais faire très bref : idem qu'AurélieT.

  • Et bien mon lit est plutôt du genre accueillant, aucune liste noire de personnes non désirées. Quand quelqu'un vient à la maison et a besoin d'un minimum de confort, je n'hésite pas à le céder pour dormir par terre sur un matelas en mousse. Des convives bien reçues sont des invités heureux qui n'hésiteront pas à revenir et, ça, ça me comble de joie!!!!

  • Petite, je n'ai jamais été dans le lit de mes parents.
    Ado, j'ai partagé avec des copines pour de longues discussions de petites nanas.
    Etudiante, je n'avais aucun souci à partager ou même léguer totalement, quitte à dormir sur un gonflable.
    Aujourd'hui, je partage avec doudou, mais j'aurais bien grand mal à l'offrir à des amis de passage. NOTRE lit, t'imagines même pas comme cela me dérangerait ! Pour les amis, le clic-clac est fait pour. Quoique si, je me suis avancée un peu vite... si je devais loger mes parents, comme ma maman souffre du dos, je lui léguerais notre lit.

  • Aucun mal à prêter mon, notre lit... mais je ne me resoudrai pas à laisser à qui que ce soit le clic-clac de mon bureau...
    il est là pour Ma sieste, Ma lecture ou Ma méditation ! c'est grave docteur ? lol

  • Ceucidit > C'est quoi ce raccourci hein !! =_=

    EmilieG > C'est tout à ton honneur ! :)

    Marouschka > La famille c'est peut être un peu à part, surtout les parents...Mais consentirais-tu à le céder à ta belle famille ?

    Dan > Grave...Très certainement ! Je pense qu'il te faudra lire très souvent ce blog pour trouver une solution !! ;)

  • La belle-famille, oui, pourquoi pas... Mais sans insistance de la part de ma moitié pour prêter notre lit, ce n'est pas moi qui vais insister! ;)

  • Marrant c'est le genre de question que je ne me suis jamais posée... Et... après une courte reflexion je dirais "no limitation"... Je n'ai à priori aucun soucis à céder mon lit à n'importe qui.
    Dans mon lit actuel, ont déjà dormi ma mère, mes frangins, des amies, des amants, mon père... Non à priori ça ne me pose aucun problème !

  • personnellement, je ne vois aucun inconvénient à prêter mon lit, que je sois dedans ou pas.
    Par contre j'ai toujours eu beaucoup de mal à m'habituer à une autre présence à côté de moi, parce que j'aime bien avoir toute la place et toute la couette.
    Quand j'étais petite j'aimais bien aller dormir avec ma mère, mais bon, elle n'était pas trop de cet avis vu que, paraît-il, je me prends pour Rocky, la nuit. Calomnies...
    À qui je serais prête à ouvrir ma couette? N'importe qui, à vrai dire, enfin pas un inconnu ni un crade hein... Mais il m'est déjà arrivé de prêter la place d'à côté à un ami du sexe opposé, en tout bien tout honneur, c'est pas le truc qui me dérange (c'est pas comme si je lui proposais de partager la place aux toilettes), puis les keupines j'en parle pas, je ne compte plus les nuits passées à se disputer la couette ^^

  • bonjour,

    Prettant tout ce qui m'appartient (fringues, voiture, sous vêtement, appart, ...) ainsi que bien sur mon lit, je ne me suis jamais posé ces questions.

    C'est pas normal de partager ?

Les commentaires sont fermés.