Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Parents-Adolescent : Mon petit ami vient dormir...


"Maman, est-ce que Martin peut rester dormir à la maison ce week end ?"


Ca y est la bombe est lancée. Votre adolescente vous jette un coup d’œil furtif, on sent poindre une muette supplication au cœur de la prunelle et la lèvre se plisse prête à répliquer au moindre argument visant à repousser sa requête…

A quel moment accepte-t-on sous son toit la vie sexuelle de son enfant ?
A quel moment le parent se doit d’admettre que le lit une place n’est peut être plus tellement adaptée à chéri-bibi et ses conquêtes du samedi soir ?

C’est le thème abordé par le Monde dans son article Les parents face aux amours de leurs adolescents.medium_ado.jpeg

Il y a là matière à écrire car nous sommes tous passés par là en tant qu’adolescent et certains d’entre nous dans le rôle un peu plus ardu du parent.

Pour ma part, je dois admettre qu’adolescente des deux côtés on a prescrit la chambre d’ami lors de séjour mais que bien entendu, officieusement, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça...

En théorie, je tends à penser que lorsqu’on s’aime, on trouve toujours un moyen d’arriver à ses fins et que tant qu’à faire, je préfèrerai que mes enfants se sentent bien vis-à-vis de leur sexualité…Mais en pratique, je sais que cela peut se révéler beaucoup plus délicat surtout vis-à-vis de l’âge.

On note également que les parents ne se comportent pas non plus de la même manière en fonction de l’éducation d’une demoiselle ou d’un jeune homme.

Comment cela s’est-il passé pour vous ? Permission ou vous avez plutôt attendu d’avoir le champ libre pour ramener votre Jules ? Avez vous reçu une literie plus grande à cet âge là ?

Vous-même en tant que parents quelle serait votre position (vis-à-vis du sujet hein…) ?

Commentaires

  • Pour ma part il était hors de question d’amener quiconque à la maison… Non négociable ! D’ailleurs j’ai eu un lit 1 place jusqu’à ce que je quitte le nid à 21 ans !
    Je crois même me rappeler que j’ai présenté un petit ami à ma mère à l’âge de 27 ans !! Vous avez dit vieille école ;o)) ??
    Par contre j’ai prêté mon appart à mon père et sa conquête du moment, lorsque je vivais à Abidjan et étais en vacances en France… Le monde à l’envers !!
    Mes enfants ? On en reparle dans une vingtaine d’années ;o)

  • Chez les parents, j'ai hérité du lit deux places de mon frangin le jour où ils ont acheté un beau lit pour sa femme et lui.

    Et je n'ai ramené personne à dormir avant pfffiuuu.... mes 21 ans je crois !

    Faut dire aussi que vu mes préférences, ils ont cru pendant plusieurs années que j'étais devenue une nonne lol !!! (alors que bon, oki je fréquentais des femmes, mais pas nonnes du tout ptdr)

    ;-)

  • moi j'ai toujours eu la confiance de ma mère de ce côté-là...
    à 13 ans je passais des heures dans ma chambe avec mon premier amoureux (sans rien faire hein ^^), à 15 ans ils venaient dormir à la maison ou je dormais chez eux... c'est vrai que j'ai eu une assez grande liberté assez tôt, mais il faut dire que vu l'éducation que j'ai eu jusqu'à atteindre l'âge de l'adolescence, elle savait très bien que je n'étais pas du genre à faire des bêtises et précipiter les choses... elle avait raison ^^

    quand je serai moi-même maman... je sais pas... faut voir comment sera mon (mes) enfant, et surtout faudra voir la tronche de l'amoureux(se). Mais j'espère pouvoir leur faire confiance comme ma mère a pu me faire confiance.

  • Alors non, pas chez mes parents, psychologiquement je peux pas et n'aies jamais pu, parce que c'est un lieu relié à mon enfance et pas à ma vie de femme...tourdue vous avez dit?? Peut-être!! Donc la question ne s'est pas posée pour moi ou mes parents, je n'aurais jamais ramené mon p'tit copain pour coucher avec lui sous leur toit, par respect peut-être aussi. Sinon, par rapport à mes futurs bambins (ahhh oui j'suis dans ma phase "j'veux un bébé" donc je ne peine pas à imaginer), si c'est un garçon il est certain que mon attitude sera plus souple que pour une fille (ce qui est profondément idiot, j'en suis pleinement consciente): par contre, j'essaierai d'être ouverte en ne proposant pas la chambre d'ami à ce garçon ou cette fille (qui me volera mon bébé...grrrrr!!!) si la relation est solide, réfléchie et que je la sens durable (par contre pour un coup d'un soir, après une soirée arrosée en boîte, l'accueil ne sera certainement pas le même...car y'a sexualité et sexualité...et je ne pourrais pas cautionner ça sous mon toit...car pour moi sexualité=sentiments=épanouissement). Bon, même si j'voudrais tout de même pas apparaître comme une vieille réfractaire aux yeux de mon enfant, alors que je suis totalement ouverte et moderne sur un tas de sujet.

  • J'aime bien quand vous faites les bavardes c'est agréable pour débuter la journée ! ^^

    En dehors de Suny, c'est vrai que du coup la question inverse se pose : alliez vous dans la famille de votre petit(e) ami(e) ?

    Manou > Dans une vingtaine d'année !! Mais tu seras pas toute ridée à ce moment là ? :p

    Aurélie > Ben à bien des égards ça peut se révéler pratique... ^^

    Suny > J'adore tes critères de séléction...J'en déduis que si ta fille te ramène un routard tatoué de dix ans de plus qu'elle ça ne va pas être possible ? ^^

    Emilie > Nan mais cherche pas, tu seras forcément une vieille réfractaire pour tes enfants c'est un passage clé de l'adolescence "Tu comprends rien" qu'ils disent ;p

  • La première fois que j'ai invité une demoiselle à dormir à la maison je devais avoir 19 ans. Mais je pense que ma ptite maman ne voyait pas trop ça d'un bon oeil car il était très rare que cette demoiselle avait la permission de dormir chez moi (malgré le fait que la relation à pratiquement durée 5 ans). Mais quand je réussissai à faire céder mes parents, comme je ne possédais pas de grand lit, on se serrai tt les 2 dans mon petit lit une place.
    Cependant, j'étais très bien accueilli par ses parents. Tt d'abord je dormais dans un lit d'appoint, et par la suite elle s'est acheté un lit 2 places.
    Aujourd'hui c est un peu l'inverse, mes parents ont déménagé à 1000 km alors je les accueil dormir chez moi. Et ils sont très heureux lorsque ma nouvelle petite amie dors en même temps que eux chez moi. Je pense que cela est dû au fait que maintenant je suis chez moi, et la distance qui nous sépare doit également jouer un rôle important.

    Euh ... quand je serai papa ??? quelqu'un a déjà vu la série "touches pas à mes filles" ? Mais bon, j'essaierai d'être cool : du moment que j'ai le nom, l'adresse, le numéro de téléphone, un bilan sanguin et le numéro de sécurité sociale de la personne, pourkoi pas. ptdr !!!!

  • Alors moi j'ai toujours eu une vie sentimentale assez discrète pour mes parents. Pour tout en fait je suis une vrai taupe^^! Parler de moi aux autre n'a jamais été mon fort!

  • La première fois qu'un petit ami est venu dormir chez mes parents... je ne les ai pas prévenu. Nous étions sorti tard et le jeune homme, quelque peu saoûl habitait à 30 km alors hors de question qu'il prenne sa voiture. J'vais mis mon réveil tôt pour "prévenir" ma mère avant qu'elle ne le voit et bing ! Zont eu envie de pisser en même temps au petit matin et se sont croisés dans le couloir ! Ma mère a rougi (elle avait un tee shirt infâme) mais comme elle l'a trouvé poli et charmant, y a pas eu de problème... surtout que je venais d'avoir 18 ans (âge où j'ai eu le droit de tout faire alors qu'avant...).

    Sinon, je ne dormais pas chez lui ; il avait déjà une petite amie que ses parents adoraient !

    Pour mes enfants, mouais... J'essaierais d'être conciliante surtout s'ils ont de bonnes notes à l'école ! :-)

  • Nico > Ah c'est sûr que les mamans ont toujours un peu de mal devant "la femme" qui va s'occuper de leur fils. Mais c'est vrai que la tendance change du tout au tout quand les parents ne sont plus "chez eux". ^^

    Quant à la série que tu cites, je vois tout à fait !!! Mais tu ne nous dis pas si tu avais un fils quelle serait ton attitude !!! ;p


    Ceucidit > Nan mais toi...Toi faudrait t'attacher à un arbre pour te faire parler ! Canard sauvage oui... ^^

    Céline > Rhooooo ton premier commentaire sur mon blog !!! je suis émue ! :D

    La rencontre doit en effet surprendre...^^

    Quant aux bonnes notes, j'imagine bien comment on peut présenter ça "Tu ne pourras dormir avec ton copain que si tu ramènes une bonne note en math" LOL

  • Réponse de la vieille réfractaire à ta seconde question ;)): Non, je n'ai jamais passé la nuit chez les parents de mes copains, car ils (enfin y'en a pas eu des tonnes non plus) ont quasi toujours été plus âgés que moi...donc ils avaient déjà leurs chez-eux, loin de papa-maman. Et puis faut pas oublier que j'ai eu mon premier appart à 19 ans et l'indépendance qui allait avec et qui limitait donc les explications poussées à mes parents sur ma vie perso, que je n'aime pas beaucoup leur dévoiler.

  • Euh toute ridée toute ridée ;o)) J'aurais jamais que 56 ans ! Un ridée oui ok... Mais sachant que je suis nullipare, 20 ans ça me parait pas mal, non ?

  • je pense (du moins je l'éspere) que j'aurai la même attitude envers mon éventuel fils que mon éventuelle fille.

  • "Suny > J'adore tes critères de séléction...J'en déduis que si ta fille te ramène un routard tatoué de dix ans de plus qu'elle ça ne va pas être possible ? ^^
    "
    euh... concernant les tatouages je crois que je ne serai pas en bonne position pour protester ^^
    après l'âge et la situation je m'en fous. Les vieux routards peuvent aussi être des gars bien ^^
    Du moment que j'ai pas le sentiment que c'est un enfoiré qui cherche juste à copuler ben pourquoi pas.

  • La 1ère fois que mon petit copain est venu dormir chez moi c'était pour mes 18 ans. J'avais réussi à faire partir, pour la nuit, mes parents à l'hotel et ainsi fêter ça dignement avec mes amis. Mes parents n'étaient pas au courent que j'avais un copain donc il n'y a pas eu de suspition.

    Parcontre le suivant je l'ai présenté au bout de 3 semaines (oui parce que on est parti un journée en Suisse en train et que mon père voulais me payer le billet ... et surtout voir sa tronche et discuter un peu avec lui pour se rassurer ""mais non Papa il est pas méchant"") et je crois que la 1ère fois qu'il a dormi à la maison (parents consentant ça donne : Maman : "Hé moi je veux dormir alors je veux pas vous entendre faire la fiesta à coté !", Papa (gromelant) : "grrrgrrrgrrr ... fais ce que tu veux si ta mère est d'accord ...").

    Plus tard, si j'ai des gosses, je leur ferai la même réflection que ma mère et laisserai le/la petit(e) copain/copine venir dormir à la maison parce que bon c'était la galère avant ces 10 mois ! Puis bon faut bien que jeunesse se fasse mais pas au point que ma maison devienne un baisodrome !

  • Moi, g 15 ans et mn copain 18, ça fai 2 an kon est ensemble et on vondrai dormir ensemble , ses parents sont d'accord mais moi je ne sais pas comment le demandé a ma mère. G besoin d'un ptit conseil.

    dsl pour les fautes d'orthographe , je suis sur un phone

  • Bonjour,

    Journaliste pour l’émission « Toute Une Histoire » diffusée quotidiennement sur France 2, je me permets de vous écrire car je recherche différents témoignages pour notre prochain thème qui est « non, il ne viendra pas dormir ce soir » :

    - Votre fille veut inviter son petit ami à dormir chez vous
    - Vous refusez catégoriquement que votre fille fasse venir un garçon à la maison
    - Votre fille vous demande de dormir avec son petit ami. Vous ne savez pas comment réagir
    - Votre fille dort avec son petit ami sous votre toit. Ca ne vous dérange pas
    - Vous voulez que votre petit ami vienne dormir chez vos parents mais ils refusent

    Pour nous raconter votre histoire et venir témoigner sur notre plateau, merci par avance de me recontacter au 01.53.84.29.63 ou par mail : rweber@reservoir-prod.fr

Les commentaires sont fermés.