Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vol de nuit pour pilote éreinté

Le vol BA142 de la British Airways au départ de New Delhi s’est vu refuser le départ par son personnel aérien.
Et pour cause son pilote a réclamé une nuit de sommeil supplémentaire pour lui et son équipe.

En effet, ces derniers hébergés dans un grand hôtel indien n’avaient pu fermer l’œil de la nuit. Malgré ses cinq étoiles, il semble que le palace se soit montré trop bruyant pour leur apporter le repos nécessaire.medium_b7474baw.jpg

Ainsi, l’équipe au sol a dû dans la paniquer héberger pas moins de 200 personnes pendant que l’équipage aérien comblait sa nuit blanche…

Quand je vous dis que le sommeil c’est aussi une question de priorité… ^^

Commentaires

  • lol les pauvres gens qui ont du attendre , ils devaient être très enervés à mon avis hihi. Insolite quand même ^^

  • incroyable !

  • J'irais bien m'recoucher, tiens... Merci bien pour un lundi, hin... tss tsss... !

  • La pingouine > Certes mais en relativisant, vaut mieux un pilote en forme qu'un qui s'endort aux comandes... :p

    Comdes > Et moi donc...Faut qu'on change de boulot je crois...^^

  • Et les pilotes automatiques alors ? Moi je croyais que les pilotes ne restaient aux commandes encore de nos jours, que pour alimenter nos fantasmes de nana... ;)

  • Nan mais c'est tout l'équipage qui avait mal dormi...y compris les pilotes automatiques ! ;p

  • Au fait, Julie, je viens de te tagguer pour le jeu des 4 bouquins sur le blog de Céline...y'a pas de raison hein: http://sabkuchmilega.blogs-de-voyage.fr/archive/2007/04/19/bouquins.html

  • Répondu...^^

  • Ah ces indiens... Font jamais rien comme les autres... :-)

  • Personnellement, je pense que ce pilote a réellement bien fait... il y a 3 ans, en partant en république dominicaine avec des amis, nous avons eu une commandant de bord qui n'a pas réussi a nous annoncer au début du vol quel itinéraire nous allions emprunter... ca donnait a peu près ça:

    "Mesdames, messieurs, bienvenus sur notre vol a destination de la Romana, nous allons survoler Paris puis Chartres puis Nantes puis ... puis... euh... je vous rappelle"

    C'est pas forcement rassurant au début d'un vol censé durer 12 heures.

    Peut etre ce pilote aurit il eu lui aussi besoin d'une ou deux heures de repos en plus.

  • Céline : tu es bien placée pour le dire ! ;)

    Pathatt : Welcome sur ce blog pour ce 1er commentaire très savoureux !!
    De mon côté, j'avoue être souvent amusée par le free style de certains conducteur de RER...Maintenant qu'ils gardent les yeux grand ouvert c'est plus rassurant !! ;)

Les commentaires sont fermés.