Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Être somnambule

"Il ne faut surtout pas le réveiller !

- Ben oui mais on ne va pas le laisser sauter par la fenêtre quand même..."

Et voilà, en un dialogue je vous résume deux idées qu'on associe fréquemment au somnambulisme.

Être somnambule, qu'est-ce que c'est ?

1a508d7ee63620e6f696606408a4a7e5.jpeg

 

C'est ni plus, ni moins se lever en pleine nuit, au cours du stade de sommeil profond (donc avant la délicieuse phase du sommeil paradoxal qui nous plonge dans nos rêves), pour adopter le comportement d'une personne réveillée.

Le dormeur pourra ainsi aller dans le salon pour se mettre devant la télévision, faire son ménage, ou plus simplement se déplacer dans sa maison.

Un somnambule n'a pas conscience de ce qu'il fait même s'il a les yeux ouverts (et non pas les bras en avant). Il pourra même vous répondre si vous lui parlez, sous réserve que le débat ne soit pas trop élevé...

Une crise dure de 5 à 30 minutes avant qu'il ne réintègre son lit ou du moins poursuive son cycle de sommeil.

A son réveil, la personne ne se souviendra de rien.

Niveau chiffre, on sait que les enfants sont les premiers à en souffrir, entre 15 et 30 % de la population.

C'est beaucoup plus rare chez les adultes : 1 à 3%.

Il faut également savoir que c'est entre 60 et 80% héréditaire.

C'est ainsi qu'une amie de ma mère a déjà trouvé son fils et son mari en pleine crise de somnambulisme, assis devant la télé éteinte...Ce qui la désespérait le plus était cette manie qu'ils avaient d'allumer la lumière et de ne jamais l'éteindre bien entendu (oui je sais y en a qui ont cette fâcheuse habitude même éveillé...).

Il faut savoir que ce trouble du sommeil touche principalement les hommes. On ne sait pas trop qu'elle est la cause du somnambulisme et pourquoi elle se développera chez certaines personnes en particulier. Le stress, la privation de sommeil, les efforts physiques excessifs semblent lui être favorables. Lorsqu'elle survient à l'âge adulte, elle peut également faire suite à un traumatisme.

Pour les traitements possibles, je vous invite à faire un tour sur ce site.

Alors faut il ou non réveiller un somnambule ?

Force est de constater après de nombreuses lectures que cela semble assez déconseillé.

La personne n'ayant pas du tout conscience de ce qui se passe, elle risque d'être complètement paumée et dans le fond vous ne lui rendriez pas vraiment service.

Le plus efficace est encore de le reconduire avec douceur jusqu'à son lit.

Maintenant le mythe de la fenêtre ouverte n'est pas si légendaire qu'on le croit. En effet, de nombreux somnambules se blessent durant leur pérégrination nocturne. Ils peuvent également adopter un comportement violent tant pour eux que leurs proches.

On parle également dans un autre ordre d'idée de la sexsomnie, ou l'art de se jeter sur son partenaire à des fins totalement lubriques sans en avoir conscience.

Là où je m'interroge c'est que certains articles invite à penser que le dormeur lors de ces crises vit ni plus ni moins ses rêves...Ainsi tout ce qu'il fait, les discussions qu'il a avec nous seraient associer au rêve...Pourtant, cette période n'intervient pas durant la phase de sommeil paradoxal mais bien durant celle du sommeil profond qui n'est pas censé générer une activité cérébrale...

Est-ce que nous avons des somnambules parmi nous ? Avez vous déjà été témoin de ce type de crise dans votre entourage ?

Commentaires

  • C'est cool... j'imagine que je m'endors le soir... je me réveille le lendemain et là je m'apperçois que la fée du logis est passée dans mon appart durant la nuit, que toutes mes fringues sont repassées et tout... hé hé.

  • Une fois, ma mère m'a retrouvée en train de jouer avec mes poupées, quand j'étais p'tiote... elle m'a réveillée, du coup, car je m'en souviens ! Bah, pas traumatisant en soi, c'est marrant, quand c'est dans un contexte comme ça ;)

    >BunnyJen : tu déconnes ?? lol

  • Je m'insurge. J'étais somnambule petite et cela m'arrive encore très rarement, et j'ai refilé le virus à Delphine. Je le tenais du côté paternel. Nous sommes tous unanimes là dessus...
    La crise survient justement au cours du sommeil paradoxal : le somnambule vit son rêve. Dans mon cas ou celui de ma fille ou de mon père, toujours un mauvais rêve, un cauchemar. Normalement il y a un truc dans le cerveau qui fait que l'on n'agisse pas pendant le rêve : chez le somnambule ce truc ne fonctionne pas.
    Le souvenir existe, et parfois la conscience de vivre la chose également et c'est le pire... On sait quelque part que l'on vit un cauchemar, mais on ne peut pas se réveiller et en sortir. J'ai un souvenir horrible de me croire dans mon lit et de m'y sentir très mal (évidemment, papa m'a retrouvée dans la baignoire). Il me réveillait doucement, allait me recoucher...
    Toutes les nuits je me levais (j'appelais cela "me lever") et le matin j'en avais toujours un souvenir flou, imprécis, désagréable. Cela a totalement cessé le jour où nous avons déménagé... Pour revenir lors d'un autre déménagement avec Albert qui me retrouvait dans la cuisine en train d'essayer de me recoucher. J'ai alors songé que l'endroit idéal et l'orientation du lit jouaient effectivement peut-être...
    Pour Delphine j'avais adopté la technique de la ramener à son lit doucement, de la coucher en disant "oui oui" à tout, et de lui donner un verre d'eau. Boire la réveillait doucement et comme moi petite, elle pleurait.
    Réveiller un somnambule n'est en aucun cas dangereux... Si visiblement la personne est en train de vivre un cauchemar, c'est plus que conseillé. Elle se souviendra du "rêve" le lendemain, et pourra peut-être l'éradiquer.

  • Hihi, justement récemment il s'est passé un truc étrange : je n'avais pas conscience de rêver, mais maintenant avec le recul je peux dire que tout en dormant je me suis levée, je rêvais que j'étais dans ma chambre à l'Ucep' (là où je suis partie la semaine dernière) et qu'il fallait que j'aille à la salle de bain. Pour se faire j'ai saisi mon téléphone portable, afin de m'éclairer et là, surprise : ça a éclairé ma propre chambre et non celle où je croyais me trouver ! Je me suis dit "Beside, tu n'es pas là où tu croyais être, tu rêves à coup sûr" et ça m'a fait une impression bizarre, comme si deux réalités s'éprouvaient mutuellement pour que finalement la vision l'emporte sur la certitude d'être ailleurs.
    Il faut croire que le somnambule voit ce qui l'entoure. Ce qui lui évite de se cogner partout ! Puis il a les yeux ouverts, alors, ce n'est peut-être pas pour rien.
    Dans le noir fort est à croire que je vivais mon rêve, mais une fois la lumière faite, ma lucidité nocturne a pris le pas sur le rêve... je me suis dit tout en somnolant "le truc de ouf, j'ai rêvé et ai été somnambule, je me recouche". Avant d'éclairer la pièce j'étais persuadée que ce que je vivais était réel, et il m'a fallu quelques secondes avant de faire la part des choses !
    Vraiment très étrange.

  • BunnyJen > Si seulement, si seulement....

    AurélieT > Apparemment c'est fréquent dans l'enfance. Si j'ai eu des tendances à parler, je ne crois pas avoir jamais été somnambule.

    Calpurnia > Merci beaucoup pour tes précisions !! :)
    C'est vrai que ça me semblerait assez logique que ce soit durant la période du sommeil paradoxal. Maintenant le fait qu'on perde tout tonus musculaire à cette période a peut être poussé certains scientifiques à le porter sur le cycle précédent. Il faudrait que je trouve une étude sérieuse sur le sujet.

    Pour le réveil, je pense qu'on fait allusion a un réveil brutal.

    Beside > Je pense en effet que le somnambule voit ses déplacement. C'est la conscience du danger qu'il n'a pas forcément puisqu'il est censé "rêver". Contente de te lire à nouveau ! ;)

  • j'ai été somnambule quand j'étais petite. Une fois, en vacances dans la caravane avec mes grand-parents et me cousines, quand je me suis réveillée mes cousines étaient en train de se payer ma tête. Paraît-il que je m'étais levée pour tenter de boire dans un verre vide (pendant au moins dix bonnes minutes, sans jamais tilter que le verre était vide bien évidemment...)
    je faisait aussi souvent le rêve que je me levais un peu en panique et essayais d'allumer la lumière mais qu'elle ne s'allumait pas, ou très faiblement, et je ne voyais rien. Jusqu'au jour où je me suis réveillée en train d'essayer d'allumer la lumière...
    maintenant je sais pas si ça m'arrive encore, quoiqu'il y a pas longtemps, quand j'étais caissière, tout au début, je me suis réveillée une fois en train de rendre la couette pour un sac de croquettes et de la bourrer sur mon mec... il m'a un peu gueulé dessus.
    sinon il paraît que je parle, et que parfois je me marre toute seule ^^

  • La tante d'une amie, fan d'escalade, a tendance à escalader les porte-manteaux, armoires, etc. quand elle dort. C'est assez dangereux et elle s'est déjà blessée.

  • Suny > Boire dans un verre vide...C'est vrai que lu comme ça, c'est amusant. :)

    Caju > Heureusement qu'elle fait pas de la boxe...C'est vraiment terrible à vivre.

  • je suis somnambule je prends l'ascenseur, descend les escaliers et il m'est arrivé de conduire mon scooter...

  • mon frère est somnaubule et ce depuis son plus jeune âge sa crise a débuté a l'âge 12 ans, ou selon les dires de ma mère il déambulait ds la maison a pris les clefs et s'appretait a sortir pr aller jouer avec ses copains, ma mère lui demande " s.... ou va tu?" il lui répond je sors je vais jouer a la place .... ensuite ma mère lui répond mais il es tard chéri retourne te coucher il s'exécutea sans bronché et retourne gentiment se coucher la deuxième crise a eu lieu quand il avait a peu près 17 ans il se lève en pleine nuit marche ds le noir a lappartement prend les clefs de la maison et s'apprete encore une fois a sortir ma mère s'est levée car elle a entendue du bruit car il ouvrait grandement et claquait les portes,manipuler les clefs énergiquement bref c'est que qui a alerter ma mère puis ma mère a compris qu'il était en plein crise de somnambulisme elle essaie de prendre les clefs elle ny parviens pas puis lui demande de se recoucher et il es partie se recoucher avec ses clefs ma mère s'en ai emparé et a fermer les portes...troisième crise et c'était le plus spectaculaire mon frère arrive a 2H00 du matin a lappart avant ca il conduisait son véhicule puis le gara je ne sais tjs pa sil été éveillé a ce moment la ou endormi puis il rentre ds lappartement sallonge sur le clic clac de la terasse et surement s'endort puis a 4 heures 30 du matin il débarque ds la chambre de ma soeur et moi retire sa veste la pose sur le lit a ma soeur puis sur la chaise ensuite il déambule dans la chambre pendant au moins une minute il sassoeit,se rassis sur mon lit puis je lui demande de partie de notre chambre car évidemment il ns as réveillé a ma soeur et moi il semble de pas comprendre ce qu'on lui demande son visage est figré et inexepressif a ce moment la g compris kil faisais une crise puis j'ai cessée de lui demandait de se lever de mon lit j'avais très très peur il a retiré mes draps et c'et couché ds mon lit j'ai du partie en courant et alerter ma mère ma soeur navais tjs pa compris kil été en pleine crise et elle me conseilla de le lever du lit et de le forcer a se lever alors qu'au contraire il faut laisser le somnaubule dormir ma mère vena ds ma chambre le voyant couchai lui demande daller rejoindre son lit pr dormir il donne l'expression de se réveiller car il se lève et va rejoindre son lit le lendemain lorsque l'on raconte cet anecdote a mon frère il ne semble pas y croire une seule segonde il a prétendu que ma mère mentais en faite il ne s'en rappelai de rien strictement rien meme lorsque ma mère la fais sortir de mon lit pr aller rejoindre le sien je pensais qua ce moment la elle avait réveillai mais apparemment non il dormais encore mon frère sinquiète et a très peur il a peur que cela recommenceet appréhende la prochaine crise.

  • Le somnanbulisme m'arrive lors d'un cauchemar étrange qui m'arrive souvent.C'est alors que je suis en état de somnanbulisme.Une fois lorsque j'étais petit j'avais fait ce reve le matin je ne retrouvais plus mes lunettes ma mère m'a alors dit que je les avait cassé durant la nuit,je ne me souvenais meme plus de ce que j'avais fait , une autre fois je me suis apparament levé en criant : Il faut les sauver , il faut sauver !!! Ca ^parait totalemant fou mais c est vrai !!!

  • mon mari ronffle et il fait de lapner du sommeil pouver vous maider svp merci

  • bonjour,mon mari est somanbule depuis que je le connais,il se vois tomber d'un trou ou l'appart bouge il souleve le lit.deux fois il arriver a me faire du mal.je suis obliger de le réveiller il rouve la fenêtre ou la porte d'entrée.j'arrive toujours le calmer.il fais des couchemars.il vois le danger soit il me vois en danger.quand il se léve comment ça la nuit il a un soucis soit le boulot ou sa famille
    dèsfois je lui dis allez vois un medecin mais il ne veut pas.quoi fais? on dis ne pas réveillé un somanbule mais il met sa vie des fois en danger ou la mienne.

  • Bonjour, mieux vaut surveiller un somnambule ! Certaines activités ne présentent pas de danger (lire, ranger,) mais d'autres peuvent être fatales.
    J'ai fait une chute de cinq étages quand j'étais adolescente et ne me souviens de rien.
    Cela reste un mystère pour moi.

  • Je suis somnanbule depuis mon enfance, il m'arrive de temps en temps de me déplacer sans en avoir le moindre souvenir, et il m'arrive aussi souvent de discuter avec mon ami pendant la nuit mais je raconte n'importe quoi toujours sans m'en souvenir... Ma pire crise a été la fois où j'ai voulu étrangler mon ami avec les yeux grands ouverts... j'aimerais m'en rappeler mais rien à faire... j'espère juste ne pas faire trop de crise pcq je suis souvent fatiguée et si je me promène au lieu de dormir ça ne va pas s'arranger.

  • BONJOUR MOI AUSSI JE FAIT DES DROLE DE TRUK LA NUIT JE REVEILLE MON BEBE DE 2 MOIN EN CRIEN A MON MARIE QUE MON BEBE ET MOR C HORRIBLE EDE MOI SVP

  • Bonjour, je suis une fille de 18 ans et j'ai été somnambule pendant au moins douze ans. Il m'est arrivé vers 12-13 ans que j'ai été somnambule alors que j'étais consciente et que je faisais un cauchemar. Je me suis levé pour aller au toilette mais il y avait quelque chose qui m'empêchait d'entrer dans la salle de bain. J'étais consciente de ce que je voyais, j'essayais d'expliquer à mes frêres et soeurs (qui me regardaient comme s'ils étaient effrayés) ce qui m'empêchait d'entrer dans la salle de bain. Je pleurais, j'avais une envie pressante et je faisais des allers-retour de ma chambre vers la salle de bain (juste à côté) désespérément.. Puis j'ai entendu quelqu'un dire qu'il ou elle allait chercher ma mère et je disais de pas aller la chercher.... puis c'est quand j'ai vu ma mère s'approcher de moi que mon cauchemar s'est retiré et jme suis calmé. Je ne comprends pas du tout pourquoi j'avais l'impression de savoir que j'étais en train de faire un cauchemar et que j'étais somnambule en même temps.. et heureusement ma mère est venu me prendre dans ses bras, j'ai pu aller à la salle de bain! LOL :) voila je vous en fais par je sais pas quelle théorie vous avez pour cela mais je suis bien curieuse de le savoir!

  • Parfois quand je suis somenanbule je me lève ou m'assois et je me met a chanter et a dire des choses vraiment gérante parfois , une fois je me suis réveiller le matin avec un énorme bleu , c'est vraiment pénible mais je ne sais pas comment arrêter cela .

Les commentaires sont fermés.