Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chut...On dort !

468280cc3848ed44f95fc3b34f509512.jpegL'actualité du moment dans le secteur du sommeil, c'est les répercussions du bruit sur notre sommeil et par extension notre santé.

Il faut savoir que lorsqu'on s'endort, une simple conversation près de nous peut ralentir ce processus et nous priver de précieuses minutes de sommeil. Pire, si on loupe le coche, nous devrons attendre le prochain cycle environs une heure plus tard.

Un peu plus tard dans la nuit, des éveils nocturnes peuvent se produire dès qu'un son atteint 55 décibels.

Pour vous donner une idée, une discussion entre personnes civilisés (ce qui exclue forcément la scène de ménage des voisins d'à côté) génère 45 dB et le traffic rue chaussée d'Antin à Paris aux alentour de 12h44 s'avoisinera lui à 70 dB.

Comme vous le voyez, pas besoin qu'un avion survole votre toit pour troubler votre nuit. Je devine dans la foule anonyme des lecteurs, quelques uns qui tergiversent d'un "oh moins quand je dors, rien ne me réveille !". Petits malins....

Lorsque vous dormez, vous pouvez vous réveillez quelques brèves minutes pour vous retourner, à cause du ronflement de votre homme (non messieurs les femmes ne ronflent pas) ou parce que madame vient de vous envoyer son coude dans l'œil (non messieurs, elle ne l'a sûrement pas fait exprès, quelle idée...). Ce temps étant bien trop bref, votre esprit on ne peut plus comateux, vous n'en garderez aucune traces (du souvenir, le coude c'est une autre affaire...). Mais votre corps lui s'en souviendra.

De même, à force d'entendre chaque soir votre voisin assassiner Santana à coup de gratte, il se peut que vous trouviez le sommeil, voire que vous vous habituez à cette berceuse un peu particulière...Ceci n'est qu'une perception, en réalité votre organisme continue d'enregistrer ces bruits et de l'assimuler à uen nuissance.

Le bruit sera source de stress générant la production d'adrénaline et de noradrénaline...Ce qui veut dire plus concrètement que vous risquez au choix : hypertension artérielle, troubles cardiaques.

Alors oui je me doute que vous n'avez pas tous un petit cœur fragile, mais sachez que les troubles du sommeil dû à un stress joue également sur notre système endocrinien. Ainsi votre système immunitaire en fait également les frais puisque le corps endormi se sent agressé et cherche à se défendre. Puis pour un peu que vous soyez dépressif ou de nature anxieuse, votre pathologie s'en trouvera accrue.

Bon autant quand vous avez une mauvaise literie, je peux faire quelque chose. Autant je reconnais que contre le bruit on est assez impuissant.

Je vous invite cependant à aller faire un tour sur ce site ou bien à vous acheter des boule quies qui ont fait leurs preuves même si pas spécialement sexy...

 

Et chez vous, environnement plutôt silencieux ? Voisins sages ?

Êtes vous plutôt bouchons d'oreilles ou balai contre le plafond ?

Est-ce qu'il y a un bruit qui vous hérisse plus qu'un autre ?

Commentaires

  • Coucou Julie ! Bien reviendue au travail ? Pas trop dur le retour ?

    Pour ce qui est de tes questions :

    - Chez moi, l'environnement est assez silencieux, il ne faut pas trop se plaindre des voisins. Cependant, une grande rue avec une circulation régulière se trouve en bas de l'immeuble, et les fenêtres n'ont pas de double vitrage. C'est déjà énervant d'entendre les ambulances dans la journée, alors les fois où ça arrive de nuit... huhu !!

    - A un moment, j'étais bouchons d'oreilles. Mais j'ai eu des soucis d'irritation, et je n'aime pas écouter le bruit de la circulation sanguine... ;-)

    - Pour le bruit qui m'énerve, c'est les samedi matin, lorsque je fais la grasse mat', et qu'à 8h, la voisine du dessus est déjà en train de faire le ménage dans sa salle de bain... avec les accoups dans la tuyauterie bien comme il faut ;-) La sonnerie de la porte, z'aime pas non plus ;-) FAUT PAS M'ENERVER ! lol !


    Et puis, tu connais déjà mon côté bien angoissée, n'est-ce pas !

    Ce dont tu parles à la fin me fait sourire : en ce moment je me réveille régulièrement à partir de 2h du mat', jusqu'à la sonnerie du réveil. Autant dire que les nuits sont courtes...

    Le jour où on aura moyen de retirer définitivement les angoisses, alléluïa, je dormirai bien, j'aurai un p'tit peu moins mal au dos etc... ;-)

    (rah ça f'sait longtemps que je n'avais pas été aussi longue il me semble ! hihi)

    Hey, Post Scriptum pour le bruit : mon souci auditif c'est que j'entends mieux que la normale ! arf ! looool

  • Julie le retour, je suis contente tiens!!!
    Alors de mon côté, je suis une chanceuse, car quasi aucun bruit ne vienne perturber mon dodo, hormis peut-être le goutte-à-goutte de mon chauffe-eau...mais bon d'un certain côté ça berce aussi.

  • Sérieux...Comment ça me fait plaisir de vous lire à nouveau. :)

    Aurélie : Un long commentaire !!! ça aussi ça m'avait manqué !!! :D
    Je pense à toi, ce mois-ci je vais essayer de traiter la relaxation et les angoisses nocturnes. ;)

    Emilie : Tu sais que le goutte-goutte peut être une torture vicieuse.... ;p

    De mon côté pour répondre aux questions.

    Environement très calme et la disposition des appartements fait qu'on ne s'entends pas mutuellement. Mais c'était loin d'être le cas quand je vivais chez mes parents à Paris, vieil immeuble avec parquet et très mauvaise isolation : musique, talon, voix etc.

    Les bouchons, j'ai essayé lorsque je passais les week end chez mon copain, il vivait en bordure de forêt et il y avait des moutisques toute l'année. Des moutisques qui résistaient aux prises et insecticide...Et on en arrive au son que j'abhorre à souhait : le bourdonnement du moustique.

    Je l'avoue, ça me rend cinglée. Je peux retourner tout l'appart jusqu'à avoir la preuve que la créature est bel et bien trépanée...

    Taper chez les voisins, c'est pas mon genre. Je préfère encore me venger à coup de musique de bon matin....

  • J'habite dans un immeuble où mes fenêtres donnent sur une toute petite cour avec une vue incroyable sur tous mes voisins tout proche. Ca résonne donc beaucoup et l'ambiance est assez "cour des miracle", c'est donc dur d'être au calme.

    Et en ce moment comme c'est coupe du monde de rugby oblige et que je suis vraiment pas fan (me jetez pas de pierres svp), et bien c'est bouchons de noreilles obligatoires, sinon moi pas dormir à cause des beugleries alcooliques.

    Les portes qui claquent de ma voisine du dessus ont le don de ménerver gentillement.

  • Ja hais mes voisins, je déteste mes voisins !! Ils sont hyper bruyants et surtout l'immeuble est vieux et non insonorisé !! 9a répond à ta question ;o) ? Du coup je suis plutôt balai dans le plafond et énervement qui nuit grandement à mon sommeil ;o((

  • Ma voisine du dessus se réveille à 4 heures du matin et vit sa vie, alors que moi je dors... Enfin, j'essaye. Elle a un robinet qui fait un bruit d'enfer... J'ai testé les miens et leur bruits : rien à voir...
    Me reste à aller la trouver (parce qu'en plus c'est portes qui claquent et grincent quand c'est son armoire juste au dessus de moi, et ce, à plusieurs reprises). Parce que quand elle se lève toute guillerette (elle est à la retraite), moi j'espère encore dormir 3 heures et que ces 3 heures de plombées, je le sais, contribuent à mon état dépressif...
    Lâchement j'attends qu'elle vienne me dire que ma musique la dérange le soir : parce qu'il y a forcément un moment où elle DOIT dormir...

  • Ah, un blog qui va m'interesser !

    Parce que le sommeil et moi...cela fait 2. Des nuits trop courtes, un sommeil devenu depuis quelques semaines très difficile à trouver, j'en deviens usé !

    Pourtant je pensais avoir bien dormi en vacances. Là, c'est difficile, et je n'arrive pas à en trouver la raison. J'au juste repris le sport, que je pratique l'après-midi.

    Je vais donc suivre quelques conseils précieux écrits ici !

    Merci,

    Emmanuel

  • Nous vivons en dehors de la ville et des bruits, mais être à la campagne ne signifie pas pour autant être au calme...
    Ce qui me réveille, sont les bruits soudains, le cri de la chouette par exemple, saleté de bête que je verrais bien finir en patée pour chat...
    Oui bien, le voisin, qui s'imagine que téléphoner sur sa terrasse va lui donner une certaine intimité, sous ma fenêtre.
    Par contre, le bruit de la pluie, du vent, de la mer.......

  • Un bruit m'empêchera toujours de dormir : le tic-tac du réveil !
    IMPOSSIBLE !!!
    Donc, poubelle, jeté contre le mur, balancé par la fenêtre !
    Bref : pas ble-ssi-po !

    Côté voisin : nada, maison au calme ! Oufffffffff

  • Emopicto > Et ça ne t'inspire pas quelques dessins sanglants pour les boites aux lettres de ta voisine ? ;p

    Manou > Toi...Toi faut vraiment que tu déménages !!! :)

    Calpurnia > Espérons qu'elle ne fasse pas partie de ces gens qui n'ont besoin que de 4h de sommeil...

    Sommelier > Sois le bienvenu sur ce blog !!! :)

    Lady > Pareil que toi...

  • Ola, comment dire, quand j'étais chez mon pêre, autant dire que c'était hyper silencieux (mais je ne l'entendais pas comme ça), actuellement quand j'y retourne j'entend rien de rien.

    Ceci est dût au fait d'être habitué à dormir en ville, (dans paris chez une ex, ou dans de la famille ... )

    Et maintenant en ville dans le sud, à coté d'une rue ou peu importe l'heure, y'a toujours du passage, et je dirais même plus en insinuant que les messieurs (ou m'dame) en bleu (police, gendamre, ...) abuse grave, car en gros toutes les 20 minutes entre 6-7h à 22-23h il passe avec les girophare à fond.

    Mais bon, sinon comme dis, j'ai pris l'habitude de dormir entouré de bruit de partout, donc ça ne me dérange plus. De toute façon je dors pas assez, pour que quoi que se soit, puisse être dérangant.

Les commentaires sont fermés.