Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sommeil pendant la grève

 

dbbc185e7054173d51cf97a6fe7543e8.jpgIl y a ceux qui se lève deux à trois heures plus tôt dans l'espoir d'arriver le moins en retard possible.

Il y a ceux qui se couchent plus tard que d'habitude car ils ne sont pas arrivés chez eux avant 20h et qu'il restait encore tant de choses à faire.

Sans parler de la fatigue entrainée par les péripéties sur le quai ou pour les plus chanceux coincés contre la porte du wagon en apné. N'y échappaient pas non plus, les conducteurs qui faisaient de leur voiture, leur deuxième maison.

L'actualité met notre sommeil à mal. Hors on le sait, les heures de sommeil perdues ne se rattrapent pas avec une grasse matinée le week end qui suit.

Alors comment faire ?

S'amménager une petite sieste de quelques minutes entre midi et deux. Ou simplement fermer les yeux et se détendre dès qu'on a l'occasion (donc pas au volant hein même si ça ne roule pas, c'est pas une raison...).

 

Et vous, comment vivez vous cette grève ? Que faites vous pour gagner un peu de repos ? 

Commentaires

  • Bonjour,

    Pour ma part, je me détendais pendant les pauses, j'essayais de fermer les yeux 5 min.

    Mais le plus gros du travail était la préparation matinale. Le réveil est dur quand on sait que l'on va affronter, le froid, les gens mécontents et les transports blagueurs... Donc je profitais de l'eau chaude de la douche pour finir ma nuit et a la fin un bon coup d'eau froide pour réveiller ! ça met un coup de fouet en attendant de se laisser allez sous la couette le week end.

  • Je ne connais pas le problème actuellement. Mais là encore, une chose dont on ne parle pas... Le sommeil pendant ces périodes. J'ai le souvenir d'une de mes belles soeurs partant à 3 heures du matin en 1995, pour rentrer à 22 H. 3 à 4 heures de sommeil maxi, c'était ce qu'il lui était accordé.
    Elle a craqué au bout de 3 semaines. Curieux non ??? (moi j'aurais à peine tenu une...)

  • Arnaud > Bienvenu sur ce blog ! L'eau froide de bon matin, c'est radical...Mais avec le froid actuel c'est un coup à geler...

    Calpurnia > Oui bizzarement ce n'est pas un point qui semble préoccuper alors que la fatigue joue souvent beaucoup dans les accrochages sur les quais ou sur les routes.

  • Merci pour l'accueil,

    Il est vrai que c'est un coup a choper la crève, mais je préfère forcer le réveil et être actif des le début pour être un minimum aimable que d'être a moitié réveillé, sur les nerfs, et risquer de me prendre la tête avec un autre passager dans la même galère que moi.

    ça risquerais de me noircir le tableau plus qu'il ne l'est déjà en temps de grève.

  • Hello Julie !

    Ah, cette grève...

    En ce moment, je ne suis pas des plus à plaindre, puisque je ne suis pas parisienne (nananère ! voilà pourquoi je n'aimerais pas vivre sur Paris !). Cependant, j'ai aussi droit aux conséquences de cette grève.

    En effet, je suis debout à 6h, pour partir de chez moi à 7h, afin d'arriver, au plus tôt, une heure après au travail... après environ 70 kilomètres de route.

    Car d'habitude, je prends le TER bondé de monde, tous les matins...

    D'accord, j'arrive là encore plus tôt que l'heure de départ, de façon à avoir une place, pour ne pas me retrouver debout pendant les 45 minutes de train.

    J'essaye souvent de me coucher avant 23h30 et suis debout à 6h en ce moment, et 6h30 d'habitude.

    Et donc, dans ce train, je finis comme beaucoup ma nuit !! Marrant comme on se rendort facilement avec le bruit répétitif du train... :)

    Bises et bon courage à tout le monde !

  • Julie,

    Lundi j'ai essayé de vaincre le froid et les gens!! Tu me connais, après 4 heures de lutte sans retenue et sans fin , j'ai vaincu , je suis arrivée chez Matelsom!

    Mais, depuis mardi , je télétravaille, et ça franchement j'adoooooooooore!!

    Bref, à mon niveau j'ai gagné ma lutte contre les grévistes!!! ;)

    Enfin voilà Julie!

  • AurélieT > Dans un précédent poste j'avais une bonne demi heure de train et c'est vrai que je finissais toujours ma nuit le matin, voir le soir au retour. mais en faite j'aimai bien, je me sentai plus en forme en arrivant au boulot.

    Emilie > On a même la chance de te lire ici ;)

Les commentaires sont fermés.