Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Joyeux noël

     

    acc3a8e3ed21770889c5038b7ad8be4f.jpg

    Je vous souhaite à tous un très joyeux noël !!

    Et question bonus : Vos cadeaux vous les ouvrez le 24 décembre à minuit ou le lendemain matin ? 

  • Se lever du mauvais pied

    8b289d64553cb4ba1c58d91928bd378e.jpg

     

     

    Lorsqu'Emopicto m'a fait parvenir cette petite illustration, la première idée qui m'est venue à l'esprit c'est l'expression "comme un ours mal léché ".


    Et par association d'idée, je me suis vue certains matins aboyer sur ceux qui auraient eu la mauvaise idée de trainer dans mes pattes.


    Avec le temps, je ne me fais pas d'illusions, je vous ai convaincu de changer de literie et de privilégier votre sommeil sur les activités parasites de fin de soirée. Je laisserai de côté, le fait que vous me vénériez pour en venir au fait : Vous aimez dormir. Vous vouer un culte au sommeil...

    Mais le matin faut bien se lever.
    Et là, pour sûr ce n'est pas une partie de plaisir. Vous ne me ferez pas croire que vous bondissez du lit, le sourire aux lèvres, le teint frais, réjouit de vaquer à vos occupations salariales.

    Pour l'anecdote, lorsque je me lève le matin je me débrouille toujours pour poser d'abord le pied droit au sol...En rapport en effet avec l'expression "se lever du bon pied".

    Parce que bien sûr, je ne fais pas allusions à ces matinées de weekend où vous avez le loisir de vous éveiller sans sonnerie stridente.

    D'autant que ces derniers temps, il fait nuit, il fait froid. Et je suis certaine que comme moi, en dressant un peu l'oreille vous entendez l'appel désespéré de votre couette. Elle vous invite à retenir la nuit, vous incite à ne pas la quitter. Même Brel n'a pu retranscrire une telle détresse dans sa chanson éponyme.

    Pourtant nous sommes amenés à repousser la couette d'un geste vif, nous lever et lancer la machine pour affronter la journée.

    Alors la véritable question c'est de bon matin, si Davy Crockett passe la porte de votre chambre trouvera-t-il un ours à abattre ?
    Silencieux et grognon, rugissant et speed...À quoi ressemblez-vous au saut du lit ?

     

  • Faire chambre à part

    ae831f1b45fc4c76535ef2f891c1db92.gifIl y a quelques mois, j'avais laissé un appel à témoin concernant le thème "Faire chambre à part". Je voulais éviter de tomber dans les idées reçues et espérais à travers l'expérience de certains dormeurs, apporter une nouvelle vision.

    Car il faut bien dire que ce sujet reste relativement tabou. Il ne fait pas les choux gras des talks show à la "ça se discute". Il n'est pas non plus au cœur des ouvrages sur le sommeil.

    Lorsqu'on parle de faire chambre à part, immanquablement on pense qu'il y a un problème dans le couple. Ou alors, on s'imagine que le couple est âgé, que monsieur ronfle peut être un peu trop fort ou que madame est une insomniaque notoire. Dans tout les cas, on en revient au même c'est une solution à un problème.

    Aussi mes échanges par e-mail avec Eric m'ont ouvert une porte sur un chemin que je n'aurai pas forcément choisi si je m'étais dirigée seule sur ce sujet. Ce qui a découlé de notre entretien que j'ai choisi de vous livrer tel quel ci-dessous, c'est bien que ce choix peut être fait par amour.

    Lire la suite

  • La sexualité dans l'antiquité Romaine

    431afd7686ea815d79bb5fe9569f0e41.jpg

     

    Puisque la sexualité a su réveiller des profondeurs les commentateurs principaux de ce blog, je ne vous ferai pas patienter pour la prochaine note de la section Chambre & sexualité. Comme on dit faut battre le fer tant qu'il est chaud...

    Nous allons commencer en faisant un bond dans le passé (le temps aussi de trouver une documentation intéressante concernant notre époque) et jeter un oeil à l'intimité de nos ancêtres romains.

    Alors déjà que les choses soient claires.

    Tu es mineur, ton papa et ta maman t'ont vaguement expliqué que tu étais né dans les choux et ta prof de bio t'a confirmé que les abeilles avaient quelque choses à voir dans cette sombre histoire...Tu sais déjà tout ce qu'il y a à savoir sur le sujet !

    Donc, tu es gentil, tu fermes cette page tout de suite et tu vas te coucher (même si c'est pas l'heure, une sieste c'est très bon pour la santé).

    Tu es un pervers, tu sais que la sexualité ne sert pas forcément qu'à faire pousser des choux et tu as appris bien d'autres choses avec ta prof de biologie entre deux cours...Tu ne trouveras ni vidéos, ni textes émoustillant malgré le nom alléchant de cet article !

    Donc tu es gentil, tu fermes cette page tout de suite et tu vas assouvir ta curiosité ailleurs (google est ton ami pour trouver ton chemin et je serai sans scrupules pour effacer tous commentaires à caractère pornographique).

    Bon maintenant que les enfants sont couchés et qu'on est entre nous, si on entrait dans le vif du sujet ! ;)

    Lire la suite

  • Nouvelle rubrique : Sexualité

    bead8adac29361d0620c65630583b29a.jpg

    Après un an et demi d'existence, plusieurs lecteurs m'ont soumi le souhait de lire un article sur la sexualité.

    En effet, il leur semblait improbable qu'on parle chambre, literie, détente...Sans faire référence à l'intimité charnelle. En tant que jeune femme pure et chaste, je me suis dans un premier temps révoltée face à une demande si effrontée !

    Comment ? Parler sexe ici ? Révéler au grand jour la bestialité qui sommeille en chacun de vous (pas de moi puisque comme je vous l'ai dit je suis pure) ?

    Générer du trafic en usant de mots interdits ? Pire...Entendre mes collègues discourir sur leurs propres expériences après lecture assidue de mon blog !

    Non vraiment, je ne pouvais m'y résoudre.

    Mais la pression se faisait forte (mails, appels anonymes, pancartes dans le RER, pigeon voyageur...) et je décidais de jeter un coup d'œil sur le sujet.

    De loin. Avec l'air de pas y toucher. (23 au test de pureté, y a toute une réputation à préserver à ce stade là...)

    Et force est de constater que, bien sûr, je ne rigolais pas bêtement en bouquinant "Ethnologie de la chambre à coucher" de Pascal Dibie...Parce qu'au delà de l'époque actuelle qui ne m'étonne plus de rien (on a beau être pure on en demeure pas moins lucide hein), j'en ai découvert de belles sur nos ancêtres...

    Parce que si on a une petite idée de ce qui se passe quand les voisins du dessus attestent qu'ils n'ont pas changé leur literie depuis belle lurette...C'est nettement plus obscure lorsqu'on tente de se représenter l'intimité dans l'antiquité ou au moyen âge.

    Par conséquent, j'ai décidé de faire fie de mes principes de jeune fille bien rangée et de soulever les draps pour inaugurer une nouvelle section : Chambre & Sexualité.

    Vie quotidienne et vie passée seront passées en revue au fil des semaines qui viennent.

    Et gare à ceux qui après m'avoir tanné vont faire les timides...J'ai vos noms, vos mails et vos blogs hein...Alors, si je vois pas un seul commentaire à l'horizon; soyez assurés que je sais à quelle effigie je représenterai ma prochaine poupée vaudou (on peut être pure et malfaisante, si si).