Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview dormeur de Cécile

Dans le précédant post, Cécile, notre Chef de Produit vous a proposé un article sur le bien être et la santé. C’est une habitude sur ce blog, lorsque quelqu’un intervient, nous devons tout savoir de son sommeil !

Cécile, merci de te prêter à l’exercice et de nous en dire plus sur tes petites habitudes de sommeil.

  1. Tout d’abord, aimes-tu dormir ? Te couches tu avec plaisir ou le vis tu comme une obligation ?

Plus jeune, c’était vraiment une obligation. Mais avec le temps, c’est devenu un véritable plaisir. Après une journée épuisante, j’adore aller me blottir dans ma couette bien douillette. Aller se coucher c’est vraiment un moment de détente physique et psychologique.

 

  1. As-tu besoin de beaucoup de sommeil ?

J’aime mes 7h de sommeil en semaine et j’aime aussi les grasses matinées du week-end. Mais attention, pas questions de rester traîner au lit jusqu’à pas d’heure. Pour moi, rien de pire que de se lever à midi.  Je suis plutôt du genre hyperactive et je préfère profiter intensément de ma journée.

Comme beaucoup d’entre nous j’ai l’impression d’avoir besoin de plus de sommeil en hiver qu’en été. Et oui, rien de pire que de se lever quand il fait froid et encore nuit noire. Alors pour être toujours plus dynamique et pleine d’énergie dans cette période hivernale, j’ai investi dans un simulateur d’aube. Je le test depuis une quinzaine de nuits et les résultats sont épatant. Je me réveille beaucoup plus facilement le matin, j’ai même l’impression que c’est naturel. Je le conseil à tous ceux qui ont du mal à se lever le matin et je sais qu’on est nombreux !

 

  1. Penses-tu dormir suffisamment ?

Oui, je pense dormir suffisamment et j’y veille. Comme vous l’avez certainement compris, c’est vraiment important pour moi de vivre sainement et ça passe principalement par une bonne nuit de sommeil.

Bien sûr il y a parfois une différence entre la théorie et la pratique. Et oui, je suis jeune et j’aime faire la fête. Alors parfois les fins de semaine peuvent-être un peu difficiles. Le café et les boissons énergisantes deviennent alors mes meilleurs amis.

 

  1. Parles-nous de ta literie… En tant que Chef de produit chez Matelsom, on aurait tendance à penser que tu dors sur le must en matière de literie… Est-ce le cas ?

Je dois bien avouer que Matelsom m’a sauvé la vie. Et oui, avant de travailler chez Matelsom j’étais complètement inconsciente et les maux de dos faisaient partis de mon quotidien.

Comment vous dire, j’ai même un peu honte de vous raconter… J’ai dormi pendant 10 ans sur un matelas vieux de 15 ans garni en laine et crin. Et oui mes parents m’avaient chaleureusement offert leur matelas...  Au total une literie vieille de 25 ans où s’était sculptée la forme de mon corps. Et bien sûr je me plaignais de maux de dos.

Il fallait que j’agisse.

Je me suis donc équipée il y a 2 ans d’un matelas Memory M9 de la marque Matelsom. Un matelas  en latex avec 5 cm de mousse viscoélastique à mémoire de forme que je qualifierai de très bon couchage. Depuis que j’ai cette nouvelle literie je ne sais plus ce que mal de dos signifie et surtout je dors vraiment bien la nuit, sans me réveiller. J’ai enfin compris ce que sommeil réparateur signifie.

Mon seul regret, la dimension. J’ai dû prendre un 140x190 au lieu d’un 160x200 pour une question de place.

Mais en tant que chef de produit je vois toutes les innovations au quotidien et même si mon matelas n’a que 2 ans j’ai déjà envie d’en changer pour un matelas naturel.

Je fais attention à l’environnement au quotidien en triant avec précaution mes déchets, je mange plutôt des produits bio ,… Enfin comme vous l’aurez compris j’ai une conscience écologique. Alors pourquoi ne pas avoir un sommeil sain et naturel ? Je compte donc rapidement m’acheter un matelas en latex 100% naturel, éco-conçu. Parce qu’en plus de préserver l’environnement avec des matériaux biodégradables, je dormirais sur des matériaux qui respecterons ma santé.

 

  1. Comment te réveilles-tu le matin ? Es-tu toujours de bonne humeur ou ne faut-il pas te parler ?

Toujours de bonne humeur et le matin, j’adore parler ! Dès que le réveil a sonné, je saute du lit et je cours à la douche. Et j’ai toujours été comme ça, depuis toute petite.

 

  1. Peux-tu nous décrire ta chambre ?

Dans ma chambre j’ai mis un parquet en cérusé blanc. Mes murs et ma commode sont blancs et j’ai tout accessoirisé avec du bleu et du gris.

En termes de linge de lit, j’adore tout ce qui est brodé et les matières naturelles avec des draps métis (mélange lin et coton).

 

  1. As-tu de petites habitudes, des rituels qui te permettent de mieux dormir ?

Je me mets au lit et quelques fractions de secondes après j’ai déjà sombré dans un profond sommeil.

 

  1. Un doudou ?

Pas de doudou, juste mon homme !

 

  1. Te souviens-tu de tes rêves ou uniquement de tes cauchemars ? ou l’inverse ?

Je me souviens parfois de mes rêves mais en général ils n’ont pas beaucoup de sens.

Et mes cauchemars en général je m’en souviens parce qu’ils me réveillent en plein milieu de la nuit. Mais ils sont plutôt rares heureusement.

 

  1. Petite, comment vivais-tu l’heure du coucher ? Avais-tu une peluche, une histoire favorite ?

Comme beaucoup d’enfants, je n’aimais pas aller me coucher. Mais ma mère a toujours su rendre ce moment plutôt agréable. Chacun à notre tour, mon petit frère et moi avions le droit à une histoire. J’étais plongé dans l’univers de Wall Disney. J’avais toute la panoplie des grands classiques en livre mais aussi le linge de lit, que j’adorais. Rox et Rouky, les Aristochats ou encore Peter et Elliott faisaient partis de mes histoires favorites.

 

  1. Penses-tu que l’on puisse tout faire dans un lit ?

Je pense qu’on peut faire beaucoup de chose dans un lit. En revanche le petit déjeuner au lit ce n’est vraiment pas mon truc et je considère la télévision n’a pas sa place dans la chambre. En dehors de ça on peut imaginer y faire tout ce que l’on souhaite.

 

  1. Enfin, es-tu une adepte de la sieste ? Si oui, es-tu prête à rejoindre notre Comité de Défense de la Sieste.

J’aime faire la sieste pendant les vacances. Après un bon déjeuner quoi de meilleur que d’installer son transat à l’ombre d’un arbre et de se laisser aller à une petite sieste. En dehors des vacances j’avoue ne jamais faire la sieste mais je suis toute à fait prête à rejoindre votre Comité de Défense de la Sieste. Peux-tu m’en dire plus sur ce comité ?

 

Les commentaires sont fermés.