Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Il était une fois, le Sommeil

    Bonjour à tous,

    RËVES.jpgPour ma toute première contribution en tant que Bloggeuse du Sommeil, je souhaitais remonter le temps et retracer brièvement l’histoire du Sommeil.

    De tout temps, l’homme a essayé de comprendre ce moment étrange de notre vie où notre corps s’endort. Régénérateur ou clé des songes, le sommeil reste encore aujourd’hui un grand mystère. Cependant, une chose est sûre : nous passons un tiers de notre vie à dormir et ce moment impact de manière significative les 2 tiers restant.

    Je vous propose donc de m’accompagner au pays des rêves et de découvrir l’histoire du sommeil.

     

    Le Sommeil Mythologique

    Les hommes se sont toujours posés des questions sur le sommeil, état quotidien où l’inconscient prend la place du conscient. Au cœur des croyances, le sommeil intrigue et est au centre de toutes les interprétations, des plus farfelues aux plus sérieuses.

    En Grèce Antique, le dieu Hypnos, dieu du sommeil, est un enfant aux yeux cachés par ses ailes. Il vit dans une caverne sombre traversée par le fleuve de l’Oubli. Frère jumeau du Dieu Thanatos (Dieu de la mort), Hypnos endort les mortels en les éventant de ses ailes ou en les touchant avec une branche de pavot. Morphée, un des 1000 enfants d’Hypnos, enveloppe de ses bras les dormeurs pour leur apporter les rêves.

    En Egypte Antique, c’est le génie Bès qui veille sur le sommeil et les rêves. Ce nain difforme apportait à la fois les rêves positifs et négatifs. Mais lorsqu’un rêve était trop noir, les Egyptiens pouvaient utiliser la « clé des songes » : un recours à la déesse magicienne Isis afin d’écarter le malheur à venir.

    attrapes-rêves.jpg Par delà des océans, sur les terres du « Nouveau Monde », Les natifs américains (que l’on appelle « Indien » à tord) croyait à la légende de l’attrape-rêve. Selon cette légende, les mauvais rêves sont brulés par la première lueur du matin, alors que les bons se réfugient dans la pierre ou le coquillage du milieu. Le soir venu, ils empruntent le chemin des plumes pour regagner le rêveur. Ainsi, les mauvais rêves sont détruits pour toujours alors que les bons peuvent revenir autant de fois qu’ils le souhaitent.

    Le Sommeil et l’interprétation des rêves

    L’histoire continue et le sommeil intrigue toujours. Du temps d’Hippocrate, Père de la médecine moderne, l’interprétation des rêves était prise en compte dans les prescriptions. Les croyances autour du sommeil et des possibles manifestations à travers les rêves d’une essence divine donnèrent naissance à l’oniromancie : l’étude des rêves.

    Au XIIème siècle, l’église Catholique condamne la divination par les songes et l’assimile à la sorcellerie et au Malin. Tous les pratiquants de l’étude des rêves sont pourchassés et emprisonnés (ou brulés !).

    Pendant 800 ans, l’Inquisition va stopper la discipline de l’interprétation des rêves et ce n’est qu’au début du XXème siècle que la pratique ce démocratise à nouveau.

    Le Sommeil Scientifique :

    L’interprétation des rêves devient de plus en plus scientifique. Freud et ses disciples analysent les rêves, les décortiquent et leur donnent une portée psychologique. Les rêves sont associés à des symboles, au subconscient. D’ailleurs, n’avez-vous jamais lu « l’interprétation des rêves » pour analyser vos rêves les plus loufoques ?

    En 1924, Hans Berger découvre l'électroencéphalographie qui enregistre les faibles courants électriques émis par notre cerveau au cours de ses différentes activités. Le premier enregistrement nocturne de l’activité électrique cérébrale pendant le sommeil est réalisé par Loomis en 1937.

    En 1953, Aserinski et Keitman découvrent le sommeil de rêve et sa traduction électrique. En 1959, Michel Jouvet découvre le sommeil paradoxal ; ce moment entre l’éveil et le sommeil très propice à la formation des rêves. Les études qui découlent de cette découverte sont nombreuses et vont permettre de comprendre les phases cycliques du sommeil, les normes électriques et pathologiques, les troubles du sommeil et de continuer à éveiller notre curiosité sur le sommeil.

    L’étude du Sommeil au présent

    rêves2 OK.jpgDepuis cette époque, des dizaines de centres spécialisés dans l’étude du sommeil se sont ouverts, d’abord aux Etats-Unis, puis en Europe. En France, la société Française de Recherche et Médecine du Sommeil a homologué pas loin de 45 centres du Sommeil.

    Les études du sommeil ont permis de découvrir que notre sommeil est un état très complexe. Il ne s'agit pas du tout d'une mise en veilleuse de notre activité mentale et physique. Il s'agit d'un réel "état second", aussi varié et complexe à décrire que l'état de veille et où toutes nos fonctions biologiques sont modifiées : la température, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire, la pression artérielle, le tonus musculaire, les sécrétions hormonales ont une histoire, une périodicité nocturne, que l'on peut enregistrer, mesurer, doser.

    En conclusion, les études du Sommeil et les interprétations des rêves n’ont pas fini de faire couler les encres !

    Et vous, qu’elle est votre histoire du sommeil ?

    Êtes-vous un pro de l’interprétation ? Si oui, comment faites-vous ? Avez-vous des livres à nous recommander sur le sujet ?

    Avez-vous déjà participé à des études sur votre sommeil ? Si oui, comment ca se passe ?

    Venez partager votre expérience pour enrichir les études actuelles autour du Sommeil.

  • Encore mille mercis!!!

    Vous êtes nombreux à vous être mobilisés pour nous aider à remporter notre challenge lors de l'opération 1000 sourires, 1 rêve menée conjointement avec l'association Petits Princes. Nous vous remercions de nouveau!

    Voici donc, comme promis, le rêve qui a pu être réalisé pour un enfant malade grâce à tous vos sourires :-)

    Jessie, 11 ans, rêvait de découvrir l’univers des dauphins :

    DSC07246.JPG

     

    Passionnée depuis l’âge de 4 ans par l’univers des dauphins, Jessie a pu réaliser son rêve de descendre au plus près du bassin et de vivre des moments intenses avec son animal préféré. Pendant deux jours, c’est aux côtés de ses parents que Jessie a appris à découvrir les cétacés et que les soigneurs du parc marin lui ont montré comment les nourrir, communiquer et organiser des sessions de jeux ludiques avec eux !

    Jessie est repartie à Marseille avec 1000 sourires et des souvenirs plein la tête.

     

     

     

     

  • Interview dormeur de Cécile

    Dans le précédant post, Cécile, notre Chef de Produit vous a proposé un article sur le bien être et la santé. C’est une habitude sur ce blog, lorsque quelqu’un intervient, nous devons tout savoir de son sommeil !

    Cécile, merci de te prêter à l’exercice et de nous en dire plus sur tes petites habitudes de sommeil.

    1. Tout d’abord, aimes-tu dormir ? Te couches tu avec plaisir ou le vis tu comme une obligation ?

    Plus jeune, c’était vraiment une obligation. Mais avec le temps, c’est devenu un véritable plaisir. Après une journée épuisante, j’adore aller me blottir dans ma couette bien douillette. Aller se coucher c’est vraiment un moment de détente physique et psychologique.

     

    1. As-tu besoin de beaucoup de sommeil ?

    J’aime mes 7h de sommeil en semaine et j’aime aussi les grasses matinées du week-end. Mais attention, pas questions de rester traîner au lit jusqu’à pas d’heure. Pour moi, rien de pire que de se lever à midi.  Je suis plutôt du genre hyperactive et je préfère profiter intensément de ma journée.

    Comme beaucoup d’entre nous j’ai l’impression d’avoir besoin de plus de sommeil en hiver qu’en été. Et oui, rien de pire que de se lever quand il fait froid et encore nuit noire. Alors pour être toujours plus dynamique et pleine d’énergie dans cette période hivernale, j’ai investi dans un simulateur d’aube. Je le test depuis une quinzaine de nuits et les résultats sont épatant. Je me réveille beaucoup plus facilement le matin, j’ai même l’impression que c’est naturel. Je le conseil à tous ceux qui ont du mal à se lever le matin et je sais qu’on est nombreux !

     

    1. Penses-tu dormir suffisamment ?

    Oui, je pense dormir suffisamment et j’y veille. Comme vous l’avez certainement compris, c’est vraiment important pour moi de vivre sainement et ça passe principalement par une bonne nuit de sommeil.

    Bien sûr il y a parfois une différence entre la théorie et la pratique. Et oui, je suis jeune et j’aime faire la fête. Alors parfois les fins de semaine peuvent-être un peu difficiles. Le café et les boissons énergisantes deviennent alors mes meilleurs amis.

     

    1. Parles-nous de ta literie… En tant que Chef de produit chez Matelsom, on aurait tendance à penser que tu dors sur le must en matière de literie… Est-ce le cas ?

    Je dois bien avouer que Matelsom m’a sauvé la vie. Et oui, avant de travailler chez Matelsom j’étais complètement inconsciente et les maux de dos faisaient partis de mon quotidien.

    Comment vous dire, j’ai même un peu honte de vous raconter… J’ai dormi pendant 10 ans sur un matelas vieux de 15 ans garni en laine et crin. Et oui mes parents m’avaient chaleureusement offert leur matelas...  Au total une literie vieille de 25 ans où s’était sculptée la forme de mon corps. Et bien sûr je me plaignais de maux de dos.

    Il fallait que j’agisse.

    Je me suis donc équipée il y a 2 ans d’un matelas Memory M9 de la marque Matelsom. Un matelas  en latex avec 5 cm de mousse viscoélastique à mémoire de forme que je qualifierai de très bon couchage. Depuis que j’ai cette nouvelle literie je ne sais plus ce que mal de dos signifie et surtout je dors vraiment bien la nuit, sans me réveiller. J’ai enfin compris ce que sommeil réparateur signifie.

    Mon seul regret, la dimension. J’ai dû prendre un 140x190 au lieu d’un 160x200 pour une question de place.

    Mais en tant que chef de produit je vois toutes les innovations au quotidien et même si mon matelas n’a que 2 ans j’ai déjà envie d’en changer pour un matelas naturel.

    Je fais attention à l’environnement au quotidien en triant avec précaution mes déchets, je mange plutôt des produits bio ,… Enfin comme vous l’aurez compris j’ai une conscience écologique. Alors pourquoi ne pas avoir un sommeil sain et naturel ? Je compte donc rapidement m’acheter un matelas en latex 100% naturel, éco-conçu. Parce qu’en plus de préserver l’environnement avec des matériaux biodégradables, je dormirais sur des matériaux qui respecterons ma santé.

     

    1. Comment te réveilles-tu le matin ? Es-tu toujours de bonne humeur ou ne faut-il pas te parler ?

    Toujours de bonne humeur et le matin, j’adore parler ! Dès que le réveil a sonné, je saute du lit et je cours à la douche. Et j’ai toujours été comme ça, depuis toute petite.

     

    1. Peux-tu nous décrire ta chambre ?

    Dans ma chambre j’ai mis un parquet en cérusé blanc. Mes murs et ma commode sont blancs et j’ai tout accessoirisé avec du bleu et du gris.

    En termes de linge de lit, j’adore tout ce qui est brodé et les matières naturelles avec des draps métis (mélange lin et coton).

     

    1. As-tu de petites habitudes, des rituels qui te permettent de mieux dormir ?

    Je me mets au lit et quelques fractions de secondes après j’ai déjà sombré dans un profond sommeil.

     

    1. Un doudou ?

    Pas de doudou, juste mon homme !

     

    1. Te souviens-tu de tes rêves ou uniquement de tes cauchemars ? ou l’inverse ?

    Je me souviens parfois de mes rêves mais en général ils n’ont pas beaucoup de sens.

    Et mes cauchemars en général je m’en souviens parce qu’ils me réveillent en plein milieu de la nuit. Mais ils sont plutôt rares heureusement.

     

    1. Petite, comment vivais-tu l’heure du coucher ? Avais-tu une peluche, une histoire favorite ?

    Comme beaucoup d’enfants, je n’aimais pas aller me coucher. Mais ma mère a toujours su rendre ce moment plutôt agréable. Chacun à notre tour, mon petit frère et moi avions le droit à une histoire. J’étais plongé dans l’univers de Wall Disney. J’avais toute la panoplie des grands classiques en livre mais aussi le linge de lit, que j’adorais. Rox et Rouky, les Aristochats ou encore Peter et Elliott faisaient partis de mes histoires favorites.

     

    1. Penses-tu que l’on puisse tout faire dans un lit ?

    Je pense qu’on peut faire beaucoup de chose dans un lit. En revanche le petit déjeuner au lit ce n’est vraiment pas mon truc et je considère la télévision n’a pas sa place dans la chambre. En dehors de ça on peut imaginer y faire tout ce que l’on souhaite.

     

    1. Enfin, es-tu une adepte de la sieste ? Si oui, es-tu prête à rejoindre notre Comité de Défense de la Sieste.

    J’aime faire la sieste pendant les vacances. Après un bon déjeuner quoi de meilleur que d’installer son transat à l’ombre d’un arbre et de se laisser aller à une petite sieste. En dehors des vacances j’avoue ne jamais faire la sieste mais je suis toute à fait prête à rejoindre votre Comité de Défense de la Sieste. Peux-tu m’en dire plus sur ce comité ?

     

  • Leurs rythmes de sommeil

    L’automne est arrivé, les vacances sont derrière nous…Embouteillages du matin, météo capricieuse, rentrée des classes… tous les indicateurs en témoignent !

    Les enfants ont donc retrouvé le chemin de l’école et ont repris petit à petit leurs habitudes. Intéressons nous plus particulièrement à leur sommeil, notre sujet de prédilection :-)

    Il n’est pas rare, à l’issue des grandes vacances, d’entendre les parents dire qu’il va falloir que les enfants reprennent leurs habitudes, notamment pour les horaires de réveil et de coucher. En effet, le changement vacances/école peut paraître brutal, il est important d’effectuer la transition en douceur.

    Nous savons que les saisons et nos cycles de vie règlent en partie notre sommeil. D’ailleurs, la lumière et la chaleur de l’été diminue le besoin de sommeil alors que l’obscurité et le froid de l’hiver l’augmenterait. Ainsi, nous comprenons que les enfants sont fatigués, non seulement par un quotidien rythmé par leurs activités  intellectuelles et extra scolaires, mais surtout à cause de leur état « d’hibernants relatifs » qui ne fait que croitre du début de l’automne aux beaux jours. On peut alors envisager que les systèmes scolaires actuels mettent les enfants en vacances prolongées dans les périodes de meilleur rendement intellectuel et de moindre besoin en sommeil… Ceci est un autre débat, ce serait toute une organisation sociale à repenser :-)

    N’ayant pas encore la joie d’avoir des enfants et donc de témoigner pour étayer ou contredire cette thèse, j’ai choisi d’interviewé Christophe, notre Directeur Opérationnel, mais surtout papa de trois enfants :

     

    Bonjour Christophe, tes enfants ont repris récemment l’école, comment ont-ils vécu cette rentrée ? Ont-ils eu des difficultés à reprendre leur rythme de sommeil ?

    La rentrée est toujours un réel bonheur pour eux et nous veillons à ce qu’elle se passe bien en préparant au mieux l’approche. 15 jours avant cahier de devoir de vacances tous les matins et coucher à 20h30 tous les soirs (a quelques exceptions près pour cause de barbecues !). Etant peu présent pour emmener mes enfants à l’école je tiens à respecter cette tradition de les emmener le 1er jour de la rentrée. Tant que mon grand patron me le permet !

     

    Plus globalement, penses tu que leur sommeil est annexé sur leurs cycles de vie (vacances, week end, semaine…) ou plutôt sur les saisons ?

    Je constate qu’en grandissant mes enfants on de plus en plus de facilités à adapter leur sommeil en fonction de leurs cycles de vie avec un temps d’adaptation allant de 8 à 10 jours. De façon manichéenne j’opposerai l’été (sommeil plus léger) à l’hiver  (besoin de sommeil plus important). Le rythme scolaire joue beaucoup sur leur état de forme (à l’approche des vacances je sens leurs organismes fatigués).

     

    Le sommeil des enfants est également fonction de l’environnement familial. Tu viens juste d’avoir un bébé, le sommeil de tes grands a-t-il été modifié ? As-tu remarqué des changements dans leurs comportements sommeil ?

    J’ai été très surpris de voir avec quelle  facilité  mes ainés ont intégré leur petite sœur dans leur environnement, de jour comme de nuit. Nous avons profité de l’arrivée de la petite sœur et des vacances des ainés chez le papi et la mamie afin de refaire leurs chambres (décoration et mobilier) et l’effet escompté a fonctionné ! Cela les a occupés pendant une bonne semaine et leurs Oekosom Feelsom luxe sur mesure ont pris la relève !!!

     

    Enfin, la question bonus qui intéressera très certainement tous les parents : as-tu des petites astuces (ou ton épouse) pour faciliter l’endormissement de tes enfants ? Notamment pour la petite dernière ?

    Bien répéter le rituel du coucher, leur conter des histoires et accompagner le coucher de câlins. Mon truc être le « barbapapa » qui se transforme un soir en cheval pour emmener ma princesse ou mon chevalier au lit ou encore,  un autre en vélo  ou encore en train … L’effet est garanti et le coucher facilité ! Pour la petite, ma femme et moi-même opérons des rondes et fredonnons  des airs doux ! Ma femme est adepte de la balade avec bébé posé le ventre sur son avant bras et moi blottie dans mes bras  face à moi.  Bref pas de remède miracle, pas de scoop mais de la patience et du partage et du soutien dans notre couple ! Pour ce qui est du sommeil des parents nous récupérons grâce à notre SIMCE182

    Christophe, merci d’avoir répondu à ces questions et de nous avoir éclairé sur le sujet, je te souhaite de belles nuits à venir :-)

     

    A tous, si vous souhaitez réagir, envoyez nous vos réactions et témoignages !

     

     

    A très vite,

     

     

     

     

  • La nouvelle fiche produit Matelsom

    Bonjour à tous,

    Je profite de la semaine de e-commerce et du salon de la VAD pour vous donner un peu de contenu « geek » en m’éloignant un peu de la thématique sommeil, je vais vous parler ici d’ergonomie, d’expérience utilisateur, de rich média…
    Dans un souci d’optimisation continue du site web et afin de répondre au mieux aux attentes de nos internautes, nous sommes en train de faire évoluer la fiche produit actuelle vers une fiche plus complète, plus ergonomique et plus design.

    Vous connaissez peut-être déjà notre fiche actuelle :. http://www.matelsom.com/exec/fiche.asp?meuble=TRMKR141..

     

    fiche1.jpg



    Et voici la nouvelle fiche produit : http://www.matelsom.com/exec/fiche-split.asp?meuble=PIMBI141...

     

    fiche2.jpg

    Bien qu’il soit tentant de vous faire jouer au jeu des 7 erreurs, je me propose de vous éviter cette fatigue en vous présentant les améliorations que nous avons décidé d’apporter :
    - un meilleur rendu d’image avec des zooms très proches, la possibilité de faire bouger son zoom et son produit via sa souris… avec l’impression de pouvoir toucher le produit de très très près !
    - de la vidéo : pour tous les produits de l’essayage virtuel vous avez la possibilité de visualiser la séquence vidéo complète du produit
    - la navigation similaire : la liste des produits que les autres internautes ont vu après ou avant avoir vu celui que vous regardez. Ceci, afin de voir par un biais différent et avec l’œil d’un internaute qui a des besoins qui vous ressemblent, d’autres produits qui pourraient être susceptibles de vous intéresser.
    - un design plus aéré
    - des fonctionnalités plus visibles « Imprimer, Ajouter au tableau comparatif… »

    et bientôt :
    - la possibilité de partager vos impressions sur ce produit sur des sites type Facebook, MySpace…
    - la possibilité de donner votre avis sur les produits que vous avez achetés

    Ces différentes améliorations ont comme objectif de rendre l’expérience utilisateur plus conviviale avec l’aide d’outils communautaires et de rich media : avis des internautes, vidéo, relais facebook… et d’apporter un maximum d’informations à l’internaute, qui ne proviennent pas uniquement de Matelsom, lors de sa prise de décision.

    Il s’agit bien sûr d’un 1er jet pour lequel nous avons déjà de nombreuses autres idées d’améliorations et une des raisons pour lesquelles je vous en parle ici est que le meilleur moyen de répondre aux attentes des internautes est de leur demander leur avis donc je vous invite à être très nombreux à me donner votre avis et vos critiques via le blog ou via l’adresse email votreavis@matelsom.com et surtout à voter dans le petit outil à votre gauche !

    A très bientôt !