Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tout savoir sur le sommeil en 2009

sommeil_2009.jpg

Et voilà, une année de plus qui se termine. Je me suis dit que pour clôturer l'année en beauté, nous pourrions retracer les événements marquants et découvertes liés au sommeil en 2009.

Le sommeil et la crise

2009 aura été placée sous le signe de la crise économique. En effet me direz-vous, mais quels en sont les impacts sur le sommeil ? Il semblerait que la crise ait réussi à nous atteindre même sous la couette. C'est ainsi que, d'après une enquête TNS réalisée pour Philips, 40% des managers des pays interrogés (Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Etats-Unis et Japon) invoquent l'état de l'économie mondiale comme principale cause de leur manque de sommeil.

Plus globalement, aux Etats-Unis, la Fondation Nationale du Sommeil (National Sleep Foundation) a annoncé en mars que la crise économique altérait le sommeil de plus d'un quart des américains.

Même les étudiants ne sont pas épargnés : l’Union des mutuelles étudiantes régionales a publié en juin que 95 % des étudiants, tout en s’estimant en bonne santé, restent préoccupés par le stress et le sommeil. Selon les filières, entre 12 et 18,5% des étudiants imputent leur manque de sommeil à leurs incertitudes quant à l'avenir.

Des nuits plus courtes

On s'est beaucoup interrogés sur le sommeil des français. Dort-on assez ou trop peu de manière générale ? L'INSV (Institut National du Sommeil et de la Vigilance) a publié en mars dernier, à l'occasion de la 9ème Journée nationale du Sommeil, que la durée moyenne des nuits des français est de 6h58 en semaine, et 7h50 le week-end. C'est trop peu d'après les spécialistes, qui tirent la sonnette d'alarme concernant les risques sur la santé que présente un manque de sommeil chronique.

Ce qui est particulièrement remarquable, c'est la chute vertigineuse du temps de sommeil des français depuis les années 60 : à l'époque, on dormait en moyenne 8h30. C'était sans compter avec la télévision et internet qui nous maintiennent éveillés tard le soir (d'après l'Inpes, 80% des personnes se couchent après minuit). 

En mai, l'OCDE (Organisation de développement et de coopération économiques) a cependant proclamé les Français "champions de la couette" parmi les pays industrialisés, en estimant qu'il passent en moyenne près de 530 minutes par jour, soit 8,8 heures à dormir. Cette enquête fait cependant état de données relevées entre 1998 et 2006. Il faudra donc attendre la prochaine enquête de l'OCDE afin de confirmer la tendance à la baisse du temps quotidien consacré au sommeil révélée par l'INSV cette année.

(En tout cas, il y en a un en haut de cette page dont le sommeil n'a pas l'air perturbé ;)...)

Les commentaires sont fermés.