Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La droite serait plus populaire…au lit !

Niort, le 3 mai 2012 – A l'approche du deuxième tour des élections présidentielles, Matelsom.com, le numéro 1 français de la literie en ligne, a realisé un sondage auprès des visiteurs de son site.

Etes-vous un dormeur de droite ou de gauche ?

Pour ce sondage au cœur de l’actualité, Matelsom.com a interrogé ses visiteurs sur leur côté du lit favori. Le résultat de cette enquête? 41,7% des personnes interrogées dorment à droite ! C'est à peine plus que les dormeurs "de gauche", qui représentent 40,3% de participants.

A noter cependant, 18% des interrogés restent indécis quant au choix de leur côté préféré…

 

Décision spontanée ou débat animé ?

A la question "Quand vous arrivez dans une nouvelle chambre, y a-t-il débat dans le couple pour savoir qui dort à droite et qui dort à gauche ?", 85,9% des sondés répondent qu'il s'agit d'une décision spontanée, tandis que 8,3% des couples s'expliquent sur les raisons qui motivent leurs choix.

Parfois, les dormeurs essayent les deux côtés du lit avant de se décider (5,8%).

 

Des changements justifiés ou des préférences fortes ?

Le sondage révèle également que la plupart des dormeurs restent fidèles à leur côté préféré à 67,6%, quel que soit le lieu (domicile, hôtel, vacances, etc.). A deux exceptions près: 91% des plus de 65 ans et 80% des moins de 25 ans changent de côté selon l’endroit où ils dorment.

 

Pour quelles raisons changer de côté?

Tout d'abord, l'emplacement de l'interrupteur est pour 62,6% des sondés un élément décisif dans le choix de la place. En seconde position, on retrouve l'emplacement du réveil (61,2%). Enfin, l'orientation géographique du lit arrive en troisième position des facteurs de choix (53,7%).

 

 

Données du sondage :

§  Entre 253 et 283 participants (visiteurs de matelsom.com) pour chaque question

§  Echantillon aléatoire

 

 

Les commentaires sont fermés.