Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • L'oeil du dormeur

    medium_photogenius.jpegL’interview de cette semaine sera consacrée à une personne, Gregory Bastien, qui pour moi illustre le véritable blogueur. A savoir une plume, une saine curiosité, le sens de la convivialité et surtout un grand cœur. Je vous invite fortement à vous évader en parcourant son blog répertoriant les plus beaux portfolios photographiques.

    Bonjour Greg ! C’est vraiment un grand honneur pour moi de t’adresser cette interview et je me fais une joie d’en savoir plus sur ton sommeil…Pour entrer dans le vif du sujet, tu te sens plutôt long dormeur ou court dormeur ?

    Greg : Bonjour Julie, c'est un plaisir pour moi d'être invité sur ton blog que je trouve très intéressant. Pour répondre à ta question je dirais que je suis un dormeur « élastique »... Bon ok je m'explique : Si je pouvais dormir 8 heures tous les jours je pense que cela me suffirait comme rythme de croisière, mais comme ma vie n'a rien d'une croisière, et bien j'ai des cadences nocturnes très élastiques. Lorsque je travaille je dors entre 4 et 6 heures maximum par nuit. Cela tient du fait que je quitte souvent tard et que j'ai toujours été du soir. Mais dès que j'ai un jour de repos, parfois au bout du 8e ou 10e jour de travail, mon organisme réclame à juste titre son dû, et là je peux me faire des grasses matinées de 12 à 14 heures. Bref... je fais partie des dormeurs yoyo !!

    Pour toi dormir c’est une activité essentielle, un manque, un poids dont tu te déchargerais bien dans ton emplois du temps ?

    Greg :Pour moi dormir est une activité essentielle et même existentielle. C'est un plaisir que de me sentir m'endormir, sentir mon corps tout entier se relâcher, et plonger dans les bras de Mordphée. Le luxe aussi c'est de se réveiller tôt le matin, et puis tout d'un coup, se dire : « bah tiens je vais me rendormir ». Plus sérieusement, j'ai conscience que le sommeil est une grande source de régénération pour moi, et lorsque je passe par des mauvaises périodes, le sommeil devient un refuge. Et entre nous, mieux vaut se réfugier sous la couette que dans l'alcool ou les cachetons. Sinon d'un point de vue plus spirituel, le sommeil reste tout de même un grand mystère de la vie, une activité non-consciente que l'on néglige alors qu'elle tient une grande part dans notre existence, et ce n'est certainement pas un hasard. En dehors des fonctions de maintenance du métabolisme, j'aime l'idée de penser que le sommeil permet à notre esprit de retourner là d'où nous venons...(mais nan y a pas de moquette chez moi).

    En règle général, à partir de quelle heure est-on sûr de te trouver dans les bras de Morphée ?

    Greg :A partir de 1h du mat...rarement avant.

    L’heure la plus tardive pour aller au lit lorsque tu travailles le lendemain c’est… ?

    Greg : Si je dois me lever à 6h30 comme c'est souvent le cas, et bien à 2h30 du mat je me dis : « Oh laaa faudrait peut-être que j'aille au lit quand même... »

    Le matin tu te réveilles au son de la radio, du bip biiiip, du coq ?

    Greg : Alors quand je bosse, j'utilise un réveil à buzzer que je prends soin de mettre à distance pour m'obliger à me lever quand je dois éteindre cette (putain de) sonnerie. Mon portable me sert également de réveil intermédiaire. Oui j'ai assez de mal en fait mais j'y arrive !!! Paradoxalement je me lève plus facilement très tôt qu'à une heure plus normale. Si je suis off, je bannis tout réveil, je rends mon portable muet, bref, c'est mon corps qui me réveil...je lui doit bien ça.


    A quoi ressemble ta chambre à coucher ? As-tu la rigueur de faire ton lit chaque matin ?

    Greg :Belle déco, grandes plantes vertes, jolis cadres, un lit wengé très bas, une table basse en verre et acier, lumières tamisées, bougies parfumées...enfin de quoi se sentir bien quoi. Et oui je fais mon lit chaque matin...enfin disons que je retape mes oreillers, je tends mon drap et je roule ma couette. Ouais bon ça va hein ! En revanche je change mes draps le soir, parce que le matin j'ai trop la flegme..


    Dans quelle position dors-tu ? Sommeil agité ou plutôt celui du juste et du sage ?

    Greg : Je commence allongé sur le dos... puis quand je sens le sommeil venir je retire machinalement mes oreillers, puis je me mets sur le côté droit, position foetale, la tête sur mon pelochon.. Je dors comme un loir, pas chiant du tout, et même que je ne ronfle pas. Si si !


    As-tu un petit rituel pour t’endormir chaque soir ? Au fil du temps a-t-il évolué ?

    Greg : Je n'ai pas de rituel particulier si ce n'est me prendre une douche, me laver les dents, et me mettre un peu de crème sur les mains. Je m'endors toujours avec la télé allumée dont je programme l'arrêt et que je mets en sourdine. Euronews est très bien pour s'endormir car la tonalité est basse.

    Est-ce que tu te souviens de tes rêves ces temps-ci ? Des thèmes récurrents ?

    Greg : C'est assez rare que je me souvienne de mes rêves, à mon grand regret. Cela tient du fait que je suis fumeur parce que quand je suis dans une période non-fumeur, je me souviens presque toujours de mes rêves. Mon dernier rêve d'il y a 2 semaines représente un lion qui semblait vouloir m'attaquer. Je le vois courir vers moi sans que je ne ressente vraiment de la peur. Puis un autre lion arrive pour s'interposer et le faire fuir... hé hé.


    Après un cauchemar tu es plutôt du genre… ?

    Greg : C'est rarissime que je fasse, ou que je me souvienne d'un cauchemar.

    Je crois que tu te déplaces pas mal pour ton travail ? Est-ce que tu dors bien partout ou pour toi hormis le Home sweet Home c’est difficile ?

    Greg : Oui je dors bien partout, pourvu que ce soit clean et calme...Je ne suis pas difficile.


    Lorsque tu étais enfant, est-ce que tu étais du genre à faire des histoires au moment d’éteindre la lumière ?
    Squatteur du lit parental ou plutôt indépendant ?


    Greg : Nan je n'ai jamais fait de problème particulier. Je me souviens qu'il m'arrivait souvent de regarder la télé dans la chambre de mes parents, avachi dans un fauteuil. Et dès que je m'endormais mon père me portait jusque dans mon lit.

    Si tu associes ton sommeil à celui d’un animal, assurément ce serait…

    Greg : Plutôt un félin...un chat


    Le livre que tu laisses volontiers sur la table de chevet, ou celui qui s’y trouve en ce moment ?

    Greg : Heu...bah ça fait un p'tit moment que je n'en ai pas lu à vrai dire. C'est plutôt des magazines qui se trouvent sur ma table basse.


    Dans un lit on peut tout faire ou pour toi il y a des limites ? Manger, lire, jouer, parler, se battre, s’ébattre ?

    Greg : Manger oui à condition de ne pas en mettre partout parce que ça n'est pas franchement le meilleur endroit pour ça, et entre nous, le petit-dèj au lit ça n'a rien de top, il suffit que tu lèves un genou machinalement pour que ce soit tes draps qui boivent ton thé. Se battre ? Ah nan...pas de ça chez moi. Se chamailler oui, se parler, se...enfin bon...tant qua ça reste dans l'esprit du plaisir et de la détente quoi.

    Le petit déjeuner au lit c’est dans tes fonctionnalités ou parité oblige tu ne vois pas pourquoi tu t’y collerais ?

    Greg : Si ma partenaire l'apprécie je peux lui offrir ce plaisir mais moi perso...bof. Ce qui compte c'est la qualité du petit dèj...et si on est deux...la convivialité, la complicité (silencieuse)...enfin tout ça quoi. Mais le petit dèj dans le lit c'est comme faire l'amour sur une plage de sable fin...les grains de sable et les miettes ça n'a rien d'agréable!


    Qu’aimes-tu sur ce blog ? Est-ce qu’il y a des thèmes, des questions que tu voudrais voir abordées ici ? Et surtout qu’est-ce que je peux faire pour lire plus souvent tes commentaires…T’es réceptif au vaudoo ? ;)

    Greg :Et bien déjà sur ce blog j'apprécie beaucoup son auteur, très sympa, drôle, et qui en connait beaucoup sur le sujet...enfin LES sujets qui tournent autour de ce grand thème. Et comme en plus elle s'y connait bien en photo et qu'elle va avoir un nouveau Reflex, bah c'est cool. Je suis très intéressé par tout ce qui touche au sommeil, aux rêves, bref... tout ce côté mystérieux qui ne demande qu'à être éclairé. Sinon comme sujet, bah pourquoi pas le p'tit dèj ?
    Alors moi c'est verre d'eau minérale au réveil...thé...pain grillé ou pain au lait avec du Nutella, ou du beurre..

    Bon bah voilà Julie...il est 2h37 du mat...faudrait peut-être que j'aille au dodo là, mais bon ça va...je suis off tout-à-l'heure. Bisous !

    Merci beaucoup d'avoir répondu à ces questions et de nous en avoir appris plus sur ton sommeil...En plus, j'ai même eu le droit à quelques compliments alors franchement que demande le peuple...Hmm le vaudoo alors ? ;)

    Pour notre prochaine interview, j'espère vous offrir un duo de charme... ^^

  • Le refus du sommeil

    Le 27 novembre 2006 Laurent Greilsamer publiait dans Le Monde un excellent article sous le titre Vous dormiez ? Ouvrez les yeux maintenant !

    Dans cette chronique ce journaliste nous apprenait que la mode était à l’insomnie et qu’il était tout à fait has been de passer ses nuits à léthargiser sous sa couette.

    « Leurs nuits sont faites pour vivre. Leurs nuits sont plus belles que leurs jours. Leurs nuits sont éléctriques, effervescentes, remplies de chiffres et de lettres. Pendant que vous rêvez, pendant que vous vous abandonnez paresseusement au sommeil, ils écrivent leur dernier roman à la clarté oblique de leur lampe, ils analysent sur leurs écrans les comptes de leur entreprise ou répondent à leur courrier électronique. »



    medium_sleepno.jpgEt c’est vrai que si on parle très fréquemment des troubles du sommeil et de la fatigue généralisée comme d’une plaie urbaine à l’accroissement rapide il existe une autre tendance.

    Cette tendance c’est la vie nocturne.
    C’est ces actifs qui repoussent les heures de la nuit pour se livrer à des activités plus ludiques et en terme de temps d’existence plus rentables.

    Et si je suis la première à reconnaître que le sommeil est essentiel pour notre santé, j’en éprouve fréquemment les limites.

    Non pas pour m’agiter en digne héritière de la jeunesse Orangina sur des pistes so underground mais pour passer plus de temps sur mon ordinateur.
    Pas forcément pour bloguer mais en surf divers sur le web et aussi pour écrire mon roman comme le décrit si justement Laurent Greilsamer.

    Repousser le lever du jour, la reprise du cycle salarial et l’engloutissement par le quotidien.

    Alors certes, la France a sommeil. La France aurait probablement raison de penser à changer sa literie (et soit dit en passant pas forcément chez Ikéa comme le répète la télévision actuellement…et non chers lecteurs je ne prêche pas pour mon Eglise mais par connaissance du monde de la literie) mais n’avons-nous pas simplement des vies trop riches ? Un besoin de rentabilité du temps plus grand ?

    Enfin moralité des courses à force de me coucher à 2h00, ce matin le chant du réveil n’a pas suffit à me tirer des bras de Morphée…Limite, si je n’envisage pas de demander à travailler de nuit, tiens…

    Et vous, pensez vous comme monsieur Greilsamer que La vérité éclate : le sommeil réparateur a fait son temps ?

  • Dormez vous mieux seul ou à deux ?

    medium_caminteresse.jpgDans le Ça m’intéresse Hors série de cette année, rubrique Idée reçue on apprends :

    On dort mieux seul qu’à deux dans un lit.

    "Les femmes le pensent et les hommes sont de l’avis contraire. Mais une étude menée par des chercheurs viennois montre que partager un lit perturbe le sommeil des deux. Avec une nette différence : chez les hommes, le manque de sommeil augmente le niveau d’hormones de stress et réduit leurs performances dans des tests cognitifs simples. Rien de tel chez les femmes, mais elles se souviennent moins biens de leurs rêves quand elles n’ont pas dormi seules, alors que les hommes s’en souviennent mieux après des rapports sexuels."


    Qu’en pensez vous ?
    Si vous exceptez l’aspect sentimentalo-affectif pour répondre en toute égobjectivité : vous dormez mieux seul ou à deux ?

  • Du bon usage d'un sommier

    medium_ressortsoupapes.jpgPuisque la question ça semble titiller certains lecteurs après que j'eus fortement désapprouvé que monsieur Ceucidit ait associé matelas en mousse et sommier à ressort, j'ai décidé de vous révéler quelques points clés du bon usage de ce dernier.

    Vous avez un matelas en latex ou en mousse.

    ---> Vous devez le placer sur un sommier à lattes.

    Si vous ne le faites pas, c'est purement de l'héresie.
    Alors non seulement, vous allez me contrarier moi ce qui en sois est déjà drôlement fâcheux, mais en plus vous allez inéxorablement abîmer votre matelas, ce qui sera déjà nettement plus dommage pour vous.

    Un sommier à ressort ça ne se marie qu'avec un matelas en ressort.

    Tout simplement parce que la matière alvéolaire risque de "couler" entre les ressorts et s'en trouvera déformée.
    Pour preuve, si vous rencontrez un problème avec votre literie et que vous nous confirmez l'avoir posé sur ce type de sommier : le fabricant refusera d'effectuer un service après vente.

    Vous avez un matelas en ressort ?

    Vous avez déjà une plus grande liberté.
    Les lattes raffermiront le couchage, alors que le ressort vous permettra de garder sa souplesse et son moelleux.
    C'est d'ailleurs principalement ce dernier qu'on choisit pour des matelas haut de gammes d'ailleurs.

    Maintenant c'est vrai un sommier à ressort c'est plus technique et c'est donc souvent plus cher.

    Je tiens cependant à souligner un autre point très important.
    Très souvent, j'entends des clients me dire "Non, je ne vais changer que le matelas, le sommier ne semble pas abîmé".

    Si un matelas se creuse, si un matelas se met à grincer, on se décide à le changer.

    Un sommier c'est nettement plus fourbe. Ne vous attendez pas à voir l'usure du temps de manière aussi flagrante. Ce qui ne veut hélas pas dire qu'il assure toujours ses fonctions en terme de soutien.

    Par conséquent, si vous placez un nouveau matelas sur un sommier plus ancien, vous allez vieillir prématurément votre nouvelle literie.
    Là encore, si votre sommier a plus de cinq ans au moment des faits, le fabricant refusera le service après vente.

    Quand vous achetez un nouveau matelas, changez également le sommier, vous vous éviterez bien des déconvenues.