Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Interview de Jérôme Payet : responsable commercial de Matelsom

    Dans les trois prochains rendez-vous, vous allez découvrir le sommeil de 3 représentants de Matelsom.
    Notre responsable commercial, l'une de nos conseillères et pour finir notre créateur et PDG (alias Grand Chef pour ceux qui me lisent régulièrement).

    Bonjour Jérôme !

    Tu es superviseur du call center de Matelsom depuis maintenant neuf mois.
    Peux-tu te présenter, ainsi que tes missions, en quelques mots à nos lecteurs.


    medium_jerom1.jpeg

    Jérôme : Ma mission principale est le management des équipes. Je suis également en charge de la performance qualitative et quantitative des commerciaux. Je gère les plannings, participe aux réunions pour les nouvelles campagnes promos et actuellement je développe des campagnes d’appels pour relancer nos clients et faire de la prospection.

    Maintenant qu’on sait à quel genre d’activité tu te livres le jour, si tu nous racontais quel genre de dormeur tu es la nuit ! Es-tu du genre à engloutir les heures de sommeil ou au contraire un véritable anorexique en la matière ?

    Jérôme : Je suis quelqu’un qui dort très peu (max 5 heures de sommeil par nuits). Le week-end il me faut au moins 10 heures de sommeil pour rattraper la semaine.

    Avec quel type de réveil, t’éveilles-tu chaque matin ? A quelle heure se déclenche-t-il en semaine ? Et le week end ?

    Jérôme : Mon réveil est branché sur les infos tous les matins (je déteste les sonneries). En semaine je me lève à 6h30 et 10h00 le week-end.

    Le matin, tu es plutôt grognon, non (Parce que sachez-le, lecteurs, je prends un risque quand j’entre dans son bureau de bon matin…) ?

    Jérôme : Au saut du lit il n’est jamais très bon de me faire des blagues. En général je profite de mes 45 minutes de transport pour me réveiller complètement et contrairement à ce que tu essayes d’insinuer je suis de très bonne humeur en arrivant au bureau.

    (Genre j’aurais osé insinuer le contraire…C’est plutôt ce déferlement de bonne humeur qui était souligné ^^) Reprenons…Sur quel matelas dors-tu ? Comment vous êtes vous rencontré ? Est-ce que tu as changé en arrivant à Matelsom ?

    Jérôme : Je dors sur un matelas en latex .Nous nous sommes rencontrés il y a 5 ans. Il nous a été offert par mes beaux-parents. Connaissant mieux l’univers de la literie j’ai prévu de changer de matelas avant la fin d’année.

    Dans quelle position dors-tu ? Est-ce que tu bouges beaucoup ? Tu voles la couette à ta bien aimée ?

    Jérôme : Position du fœtus la tête sous la couette. Une habitude qui me vient de mon enfance j’adore me rouler en boule et être dans le noir le plus total pour m’endormir. Je m’en rends pas compte mais d’après ma femme je bouge énormément la nuit. Je dois avouer que ma femme est souvent obligée de se battre pour avoir un bout de couette.

    Maintenant, je vais mettre sérieusement en danger ton mariage : Dors-tu mieux seul ou avec ta femme ?

    Jérôme : En 8 ans de vie commune les habitudes sont tenaces malgré ma position pour m’endormir il m’est impossible de bien dormir sans ma femme a mes cotés.

    As-tu un petit rituel pour t’endormir chaque soir ? medium_jerom2.jpeg

    Jérôme : Je refais ma journée dans ma tête tous les soirs et sans me rendre compte je m’endors.

    Je t’ai déjà vu consulter mon dictionnaire sur les rêves. Es-tu un des rares hommes à te souvenir de tes rêves ? Des thèmes récurrents ?

    Jérôme : Dans la majorité des cas je me souviens très bien de mes rêves.
    En fait j’ai des périodes, il y a quelques mois je faisais régulièrement des rêves a peu près similaires .Dans tous mes rêves je me faisais mordre par un chien ou un loup.
    En cherchant dans ton dictionnaire j’ai trouvé la signification de ce rêve…
    Le chien est un fidèle compagnon pour l’homme. Rêver que l’on se fait mordre par un chien signifie la perte d’une amitié sincères .Au mois de septembre dernier je me suis définitivement fâché avec une très bonne amie avec qui je n'ai plus aucun contact depuis (une amitié de 8 ans.)

    Après un cauchemar en général tu fais quoi ?

    Jérôme : Je réveille ma femme

    Lorsque ton fils pleure, est-ce que tu te lèves la nuit (attention ta réponse sera vérifiée…) ? Comment se passe son coucher ?

    Jérôme : Quand il pleure on se réveille la nuits tous les deux. C’est notre premier enfant et comme tous jeunes parents on est très attentif à ses moindres pleurs. Mais le mérite revient quand même à ma femme qui s’est mise a mi-temps pour élever notre fils.

    Toi même quand tu étais enfant, est-ce que tu partageais ta chambre avec frère ou sœur ? Essayais-tu de squatter le lit de tes parents ?

    Jérôme : J’ai un petit frère avec qui j’ai 20 mois de différence, nous avons partagé le même lit jusqu'à l’age de 12 ans. Mes parents nous avaient acheté des lits superposés mais rien a faire nous avions l’habitude de dormir ensemble.
    Et puis nous sommes devenus des adolescents avec notre besoin d’indépendance.

    Si tu comparais ton sommeil à celui d’un animal, tu te définirais plutôt comme…

    Jérôme : Un ours.
    Je peux dormir très peu mais quand j’ai décidé de rester au lit…dur de m’en faire sortir.
    Ma femme dit que j’hiberne quand je fais ça.

    Est-ce qu’il y a un livre que tu laisserais sur ta table de chevet ? En règle général autours de ton lit on trouve quoi ?

    Jérôme : Non pas de livre en particulier mais notre bibliothèque est volontairement dans notre chambre car le soir c’est le meilleur moment pour lire.

    Dans un lit penses-tu qu’on puisse tout faire sans exception ?

    Jérôme : Non je déteste manger au lit.

    Le lit de tes rêves, il ressemble à quoi ?

    Jérôme : Immense.

    (Et là, il vient à mon bureau et me raconte que Picsou quand il était petit il dormait dans un tiroir et que du coup quand il est devenu riche il s’est acheté un lit gigantesque sur lequel il pouvait tourner et rouler et bondir…Et que c’était un rêve pour lui !

    Et là, avouez que ça aurait été franchement dommage que je ne vous raconte pas ça ! ^^)

    Le pire endroit où tu ais pu dormir c’était… ?


    Jérôme : Dans une baignoire suite à un manque de chambre lors de passage de la famille…

    Pour finir, qu’est-ce que ça a changé dans ton appréhension du sommeil de travailler chez Matelsom ?

    Jérôme : Mon premier reflex après ma premier journée chez Matelsom a été de regarder la technologie de mon matelas ainsi que le type de sommier que j’avais.


    Question bonus : Est-ce que ce n’est pas trop dur au quotidien d’avoir dans ton service une personne aussi parfaite que moi (non s’il te plaît ne fais pas référence à mon humilité…) ?

    Jérôme : En effet c’est très dur et toi comment t’en sors-tu avec le meilleur responsable de toute ta carrière ?

    Pfff ces hommes, toujours à s'imaginer qu'avant eux, on a rien vécu ! ;)

    Merci beaucoup Jérôme de t'être prêté au jeu (et ce même si j'ai dû te relancer, te faire les yeux doux, les yeux noirs, les gros yeux, les raclements de gorge pour avoir tes réponses dans les temps...) de cette interview.
    J'espère ainsi que nos lecteurs et nos clients pourront mettre un visage sur l'équipe de Matelsom.

    N'hésitez surtout pas à lui poser des questions, Jérôme vous répondra en fonction de ses possibilités (parce qu'il ne travaille pas que sur les photos !)

    Pour ma part, je suis très heureuse de travailler avec toi et tu sais que ce n'est pas de la langue de bois. ;)

    La semaine prochaine, vous découvrirez une interview haute en couleurs avec une de nos sublimes conseillères...Attention les yeux messieurs....Surtout que cette jeune femme, allie fantaisie et esprit...

  • Nouvelle rubrique

    medium_325px-Henri_de_Toulouse-Lautrec_062.jpg


    De tout temps, l’Homme a dû s’abandonner au sommeil.
    Lit à baldaquin, paillasse, méridienne lors de festin…Il y a bien des choses à découvrir sur la chambre de nos ancêtres.

    J’ai donc décidé d’ouvrir une nouvelle section : Histoire du lit.

    Vous pourrez donc découvrir la place de la chambre, les rites autours du sommeil, le type de lit à travers les époques (Antiquité, Moyen âge, révolution etc…).

    Le premier volet s’ouvrira demain…

    En attendant, n’hésitez pas à me dire si cette idée vous plaît ou si les cours d’Histoire ça vous a toujours un peu barbé (Même si vous pouvez l’avouer en commentaire, vous n’avez jamais eu de prof aussi irristible que moi…).

    J'hésite également sur le nom de cette rubrique et j'ai besoin de votre aide pour trancher :

    - Histoliterie

    - Histoire du Lit

    - Histoire du Sommeil

    Ou si vous avez de meilleures idées, je suis preneuse.... ;)

  • Halte aux idées reçues

    C’est en faisant mes courses à Carrefour que je suis tombée sur le petit magazine Vie pratique Santé.
    Vous savez juste au-dessus des chewing-gum, Kinder, Mentos et autre douceurs qui vous font les yeux doux à la caisse.
    Et si je sais résister à l’appel du sucré, j’avoue que très souvent je me laisse aller à celui des mots en prenant celui sur la cuisine (car oui je suis une excellent cuisinière…de là à dire que je suis parfaite il n’y a qu’un mot que vous êtes en droit d’ajouter en commentaire…^^).
    Hors là, que ne vois-je en titre rose flashy « BIEN DORMIR SANS MEDICAMENTS, les nouveaux traitements efficaces ».

    Alors, je me concentre sur mes courses en me disant « tu peux résister » (Parce que oui c'est vrai que quand il s'agit du boulot je suis un peu obsessionelle). medium_admirable_design_caisse.jpg
    Mais à force de jeter des coups d’œil, mon copain finit par me demander ce qu’il y a (parce que oui j’avoue, je suis trop petite pour atteindre le rayon…) et moi de dire « Hmm ben peut être que j’aurai matière à écrire un article pour mon boulot… ». Et là grand seigneur, il l’attrape et me le tends.

    Et je vous le confirme, j’aurai matière à vous faire pas un mais plusieurs articles !!

    Toujours est-il qu’aujourd’hui, j’ai décidé de laisser le travail d’investigation (parce que oui oui je fais de longues recherches avant chaque article !) pour réagir au paragraphe traitant de la literie.

    Il y a en effet plusieurs idées reçues que nous cherchons désespérément à combattre.

    Parce qu’il faut bien vous dire que kinésithérapeutes, docteurs et fabricants de literie ne sont pas toujours d’accord.

    J'ouvre le magazine, parcours l'article et premier bond en l'air :

    « Les spécialistes conseillent un lit assez ferme pour éviter de mettre à mal la colonne vertébrale »

    Arghgrrr… Si vous saviez le nombre de fois que j’ai entendu des clients me dire « il me faut un matelas dur, un bien ferme pour mon dos ! » et ne pas vouloir en démordre.

    Ecoute-moi bien jeune (ou moins jeune) dormeur, cette idée là il est temps de la mettre au placard une bonne fois pour toute !

    Dormir sur une planche à pain n’est pas bon pour le dos bien au contraire !

    Il y a deux notions importantes et différentes : la fermeté qui est constituée en fonction de la densité de la matière pour les produits en mousse alvéolaire et le diamètre du fil d’acier pour les produits à ressorts.

    On distingue 3 fermetés : mi-ferme, ferme, très ferme.

    Et ce choix là ne se fait pas en fonction de vos préférences mais selon votre morphologie.

    Ainsi un enfant ou une femme pesant moins de 50kgs idéalement choisira le plus souple alors qu’à l’inverse un rugbyman ou une personne excédant les 100 kgs se dirigera vers du très ferme.

    Vous l’aurez donc compris, en règle générale on choisit du ferme. Les deux autres degrés sont bien spécifiques.

    La seconde notion c’est le moelleux d’accueil où là, en effet, vous pourrez choisir son intensité.

    Le moelleux se crée avec le garnissage qui est posé sur l'âme du matelas ( la mousse, le latex ou le ressort).
    Il est le plus souvent composé de coton ou de laine selon les faces climatiques, mais peut également se parer de soie, de cashmere et autres matières nobles.

    Le meilleur exemple que je connaisse pour vous faire comprendre est le suivant :

    Prenez une chaise en bois. Vous vous installez, vous sentez que vous êtes bien soutenu mais vous trouvez ça un peu raide. Ajoutez un coussin plus ou moins moelleux…La chaise reste aussi ferme mais elle est plus accueillante. :)

    Vous pouvez retrouvez des chouettes animations sur le site de Matelsom.

    Il est vraiment important de choisir une fermeté adaptée parce que si vous choisissez un matelas très ferme alors que vous êtes un poids plume, votre dos restera cambré ne s’enfonçant pas suffisamment dans la matière et au fil du temps vous écoperez de vilaines courbatures. L’inverse est tout aussi vrai.

    « Quand on dort à deux, on préférera des matelas indépendants car chacun bouge chaque nuit une quarantaine de fois, ce qui peut être gênant pour l’autre. »

    En effet, nous bougeons beaucoup chaque nuit. Mais pourquoi se priver de la joie de dormir à deux alors que les fabricants ont optimisé l’indépendance de couchage sur de nombreuses technologies !

    L’indépendance de couchage c’est justement la faculté d’un matelas à ne pas diffuser le mouvement sur sa surface mais à l’absorber de manière à ne pas gêner le sommeil de l’autre.

    Celle qui le met à l’honneur et qui est une référence en la matière c’est le ressort ensaché car chaque ressort est indépendant, ce n’est pas une carcasse comme pour le biconique.

    Mais ça mériterait un article à part alors je m'appesentirais pas.

    Ce qui est à retenir c’est que la literie c’est une technologie de pointe qui évolue et se perfectionne. Il y a une solution pour chaque dormeur.


    C’était deux petits points qui m’ont un peu fait sauter en l’air, et ça aurait été dommage que je n’ajoute pas mon grain de sel à l’histoire, non ? ;)

  • L'interview de notre blogueuse

    medium_julie.jpg


    Alors voilà, je me lance, me livre en pâture à vos questions et me prête au jeu de celles que je vous pose le plus souvent. :)

    Ma chère Julie, quelle type de dormeuse es-tu ?

    Julie : Dans l'absolu, je suis plutôt une grosse dormeuse capable de rester au lit jusqu'à midi. Mais en pratique si je ne dors que six heures, je suis nettement plus en forme dans la journée. Juste que ça me frustre alors j'évite. ^^


    Comment te réveilles-tu ?

    Julie : Pendant très longtemps, j'ai programmé mon téléphone avec le thème du film Harry Potter pour me réveiller sur le coup de 7h00. Mais depuis noel, je me réveille grâce au simulateur d'aube de Philips dont je suis très satisfaite.

    Le week end, je mets rarement le réveil.

    Est-ce que tu es de compagnie agréable le matin ?

    Julie : Hmm...Pas vraiment. Le matin en général, il ne faut pas me parler avant que je sois prête à enclencher le mode bavardage sous peine de ne recevoir que des grognements et des regards noirs. De même, au boulot j'ai tendance à être dans ma bulle jusqu'à 11 heure...


    Et dors-tu mieux seul ou à deux ?

    Julie : Là faut bien que je le reconnaisse...Je dors vraiment mieux toute seule. Ou alors chacun de son côté du lit parce que sinon je me réveille toutes les heures.

    Je vais maintenant passer directement à vos questions, parce qu'il y en a un gros morceau et faudrait pas que cette interview devienne soporifique. ;)

    Jude : Moi j'voudrais bien savoir sque tu fais comme job qui te permette de parcourir plein de blogs pendant que tu bosses :)

    Dom : Pourquoi es tu aussi intéressée par le monde du sommeil ? Qu'est ce qui a déclenché en toi cet intérêt ?

    J’ai regroupé ces deux questions parce qu’elles découlent l’une de l’autre. En 2005, j’arrive chez Matelsom. Comme beaucoup je ne connaissais pas et travailler dans la literie n’était pas une vocation. J’ai commencé à travailler sur le call center en tant que conseillère. N’ayant pas réellement la fibre commerciale je me suis axée sur le suivi de commande et surtout sur le pôle mail.
    Notre Grand Chef étant très ouvert sur les nouvelles technologies (Il le fallait bien pour ouvrir un site marchand en 1998 sur le net !) l’idée du blog s’est imposée comme un test intéressant pour communiquer sur Matelsom mais également pour répondre à de nombreuses interrogations des gens sur leur sommeil.

    Formée par différentes grandes marques (Tréca, Dunlopillo, Pirelli, Tempur pour ne citer qu’elles), rodée par les questions téléphone et e-mails des clients, possédant de plus une bonne orthographe et ayant déjà géré des communautés web, on m’a proposé de créer le blog de Matelsom.

    Cet intérêt pour le sommeil, il m’est d’abord venu du besoin d’apporter des réponses aux gens, puis de mes lectures, de mes formations…Parce que oui ce qu’il y a dans un matelas c’est fascinant en terme de technicité et de diversité. Puis pour tout vous dire ma famille et mes amis ne tiennent pas particulièrement à ce que j’aborde ce sujet alors je me venge sur vous ! ^^

    Mon travail consiste donc à la rédaction du blog, sa promotion afin de le faire connaître, l’organisation d’opération comme celle de 1 000 clics, 1 rêve, garder un pied sur le call center vis-à-vis de notre clientèle et un autre dans le monde des blogs et de l’Internet pour être toujours au courant des derniers mouvements.

    Et mon petit plaisir, c’est de découvrir d’autres blogs au gré de mon parcours. ^^


    Nina : Tu es douche du matin ou douche du soir?
    Greg : Quand tu prends ta douche, est-ce que tu te laves ?

    Si je n’étais pas sur le web, je me dirais que je dégage des odeurs douteuses pour avoir ce genre de question ! ^^
    Alors, je suis plutôt douche du soir parce que je trouve ça plus agréable avant de dormir de se débarrasser des traces de la journée et puis ça évite de se battre le matin pour la salle de bain.
    Mais il m’arrive certaines périodes d’être trop fatiguée alors c’est reconduit au matin dans ce cas.
    En général, je me lave quand je prends une douche, si possible avec des gels douche qui sentent bon (j’aime particulièrement la noix de coco ou les notes fruitées) mais en été je prends plusieurs douches dont certaines juste pour me rafraichir. (On ne pourra pas dire que je ne joue pas le jeu lol)


    Emilie : Peux-tu nous raconter ton rêve le plus marquant et le décrypter version interprétation des songes pour nous le rendre plus accessible?

    Dur dur…Je rêve beaucoup et il fut un temps où je faisais chaque année 7 jours de cauchemars. Maintenant dans les marquants…Ah si ! Celui-ci est complètement ridicule mais regorge de symboles.
    Je devais avoir 15 ans quand j’ai fait ce rêve.
    Je marchais dans la nature, il faisait très beau et c’était très agréable.
    Je traverse un pont en bois et là je vois deux gros poissons bleus en carton pâte sauter de l’eau et me traiter de tous les noms.
    Je les regarde choquée qu’ils puissent m’injurier, d’autant qu’ils sont physiquement ridicules, et leur lance des tomates.

    Les symboles du rêve : le pont représente la transition entre deux états. Les poissons sont souvent lié aux sentiments, à la sexualité mais également à la vitalité. Le chiffre deux symbolise la dualité, le conflit, l’instabilité. Les tomates, comme beaucoup d’aliments, sont liées aux sentiments, à l’amour mais je pense que « devenir rouge tomate » est une expression qui trahit bien la honte que je ressentais à me faire traiter par des poissons.

    Au final, il y a fort à parier que ce rêve soit lié à une de mes périodes scolaires où j’avais du mal à m’intégrer. J’étais de plus amoureuse d’un garçon qui bien entendu ne savait même pas que j’étais dans sa classe (Adrian, si tu me lis un jour, envois moi un mail ! ^^) et je craignais sa réaction si je me lançais. Le sens n’est pas forcément intéressant mais ce qui l’est c’est qu’un rêve a priori totalement stupide et incompréhensible retranscrive si parfaitement les préoccupations du moment. :)


    Emilie : Les murs de ta chambre à coucher doivent-ils être bleu nuit pour inspirer les rêves ou rouge passion pour stimuler les sens?

    Dans ma chambre chez mes parents, ils étaient jaunes pastel et cette teinte me faisait énormément de bien après les avoir eu rose et fleuris toute mon enfance. Une couleur chaude et relaxante.
    Ma chambre actuelle est blanche et bleue. Mais j’avoue que la prochaine je la souhaite dans des tons de rouge sombre avec mobilier noir verni façon ethnique.
    Je dirai que les teintes gagnantes avec moi sont : blanc, jaune, orange, rouge, bleu. Celles à éviter : gris, rose, violet, vert, turquoise.

    Emilie : Quand tu étais petite (oui, t'étais pas grande!!), tes parents te lisaient-ils des histoires et contes de fées ou jouaient-ils plutôt aux papas et mamans chanteurs à grand renfort de berceuses?

    Quand j’étais petite (en effet je n’étais pas grande) ma mère me lisait des histoires. Jusqu’à mes 7-8 ans à peu près, puisqu’ensuite elle a souhaité que je lise toute seule. J’avais tout une gamme de contes de fées de tout pays. Je suis une accro des contes.
    Mon père lui prenait mes peluches et m’improvisait quelques spectacles les meilleurs soirs. :)
    Mais les chansons pas trop…Quoique mon père m’a laissé quelques refrains que je chantonne encore comme « une demoiselle sur une balançoire » ou « le petit cheval blanc ».


    Emilie : Dans ton travail au quotidien, est-ce une mission chronophage ou non de tenir ce blog? Quels sont les plus et les moins pour la société Matelson selon toi et pour toi de manière plus personnelle?

    Rhooo la question piège….^^
    Le blog est une mission journalière, même si je n’écris pas tous les jours. Pas par manque réel de temps mais parce que j’ai pu constater qu’un délai de 2-3 jours était nécessaire à une bonne participation, ce qui est très important à mes yeux.
    Les plus de Matelsom…Sa durée de vie car mine de rien ça fait 11 ans que la société existe et elle possède une forte expérience. Son call center, parce que mes collègues sont vraiment à l’écoute et se décarcasse pour chaque client même si ces derniers n’en ont pas toujours conscience. Ses services parce que de nos jours la livraison et le service après vente gratuit c’est pas si courant que ça.
    Ses moins…Ce n’est pas forcément la faute de Matelsom mais le fait que beaucoup de nouvelles enseignes se lancent dans la literie et pas toujours de manière très « fair play » font qu’il nous est parfois difficile d’être les seuls à avoir les meilleurs tarifs pour notre clientèle mais nous essayons de compenser par notre qualité de service. Peut être aussi, mais ça ça n’engage que moi, qu’on communique pas assez en investissant comme d’autres dans des campagnes de pub TV ou radio…Mais bon ça c’est pas mon secteur ! ^^



    Emilie : T'es-tu déjà trouvé un homologue étranger qui bloggue également sur le sommeil? Et si oui, de quel pays vient-il (car à ma connaissance tu es en tous cas la seule sur le territoire français ;))?

    Alors déjà sur le territoire français, je ne suis pas la seule puisque le réseau Morphée existait avant nous mais c’est vrai que dans le secteur de la literie nous sommes les seuls.
    Puis en Angleterre, il y a mon cher Julien qui a ouvert son blog le premier pour notre filiale anglaise Bedeezee. N’hésitez pas à aller chatouiller ses stats en faisant un tour sur « The big sleep ».

    Sinon j’avouerai ne pas avoir fouillé dans le monde anglophone parce que mon anglais…Voilà quoi.


    Suny : De quelle couleur sont tes draps? (ou les préférés si ton lit a une garde robe aussi fournie que la tienne)

    J’avoue, j'adore changer mes parures de lit et encore je me suis calmée parce que c’est pas donné…Ma préféré représente la savane africaine, elle est toute douce. ^^


    Greg : Es-tu plutôt polochon ? Oreillers Italiens ? Oreillers Américains ? Oreillers ergonomiques ? Rien du tout ?

    Je déteste, désavoue, exècre les polochons. J’ai un gros oreiller Tempur et un oreiller tout vieux, tout déformé en vrai plume, que je roule en boule sous ma tête. Je sers dans mes bras, sois mon chien peluche (mais mon copain l’a caché avant de partir en voyage d’affaire =_=), sois un petit oreiller Tempur (parce que thermoactif et donc très tripant). De manière général, il me faut des oreillers partout autours des miens, pour pouvoir y réfugier mon visage.

    Les ergonomiques et anatomiques c’est pas mon truc. Le latex je trouve ça pas assez malléable.
    Et sinon ils ont tous la nationalité française. ^^


    Greg : Es-tu plutôt Noir total ? Ou p'tite veilleuse ?

    C’est assez paradoxal car j’ai peur du noir total. Mais j’ai besoin qu’il fasse nuit. S’il y a un point de lumière, genre le témoin télé, le réveil, la chaine hifi, ça me rends dingue et j’irai le recouvrir…Puis les veilleuses ça me stresse parce qu’il faut que je me réveille pour l’éteindre.

    En revanche quand j’étais gamine et même assez tardivement, j’ai eu le droit à la lumière du couloir, puis à un globe que mes parents éteignaient après que je me sois endormie.

    Greg : Es-tu plutôt volets fermés ? ou ouverts ? en persienne ?

    Volets métallique mais avec les petites ouvertures pour que le jour s’infiltre. Le noir complet en général ça me déphase le matin.

    Greg : As-tu des chaussons ? Décris-les... (krkrkr)

    J’ai en tout et pour tout trois paires de chaussons. Les deux premières sont de simples chausson style ballerine en éponge : une violette et une grise en fonction du pyjama (et plus objectivement en fonction des premiers que je trouve…). La version hiver m’a été gracieusement offerte afin que je ne souffre pas du froid et ressemble à deux têtes de vache noir et blanche. On est vraiment bien dedans donc je ne les renie pas. Puis j’adore les chaussons avec des têtes d’animaux.^^

    Cependant, je suis une adepte des pieds nus donc partout où il y a du parquet, moquette, tapis je me passe de chaussons. (Chez moi c’est du carrelage c’est une autre histoire).

    Greg : Dors-tu nue ? avec un pyjama ? un long T-shirt ?

    Je dors très rarement nue, principalement parce que je suis une paranoïaque qui pars du principe qu’elle ne pourra pas décemment faire fuir un cambrioleur à poils et avec le premier objet qui lui passe sous la main (oui oui en pyjama ça change tout).
    Les pyjamas c’est en hiver froid, mais en général c’est avec tout ce qui me passe sous la main : débardeur-culotte en général. Puis parfois je pique des fringues à mon copain : tee shirt, marcel ou caleçon mais pour le plaisir de lui piquer.^^


    Greg : Enlèves-tu TOUS tes bijoux ou autre breloque ?

    Je ne porte pas beaucoup de bijoux. Déjà les bagues je ne peux pas pour des problèmes de circulation sanguine. Je porte en ce moment un pendentif en obsidienne qui me tient à cœur et je dors avec. J’ai également deux bracelets que je n’ôte pas, parce que trop compliqué à remettre…Je dirai que les bijoux du cœur je ne les ôte jamais, pas même pour dormir. Les bijoux pour parader retournent dans leur boite. :)

    Greg : Attaches-tu tes cheveux ?

    Si vraiment il fait chaud ou si je veux avoir les cheveux qui vaguent (deux tresses) mais en règle générale, je dors toujours les cheveux détachés. J’irai même jusqu’à dire que je supporte pas d’avoir une oreille découverte, de peur qu’on me souffle dedans pendant mon sommeil (oui je sais je ne suis pas très nette comme nana…).

    Greg : Que gardes-tu toujours à portée de main quand tu es au lit ?

    Tu vas rire mais pendant très longtemps j’ai conservé un crayon de papier bien taillé pour le cas où j’aurai eu à me défendre pendant la nuit. Parce que si ça avait été une arme, on aurait pu s’en servir contre moi alors qu’un pauvre HB personne d’autre que moi n’y penserait (oui, ça se confirme mon Grand Chef va me payer le psy…). Mais comme je ne suis pas seule à la maison et que je suis devenue adulte (donc censée être moins insensée) j’ai abandonné ce genre de raisonnement.
    Donc près du lit : mon téléphone portable pour les urgences, une boite ou je mets mes lentilles usagées au moment de dormir, un ou plusieurs bouquins, des mouchoirs et en été de l’eau.


    Greg : Es-tu plutôt café noir ? café au lait ? thé ? autres... pour le petit dèj.

    Je suis une des rares personnes que le café fait dormir. Du coup en journée j’évite mais le soir c’est le bienvenu. Sauf que je n’aime que les cafés aromatisés (noisette, cacao, vanille ou canelle). En règle générale dans la journée c’est uniquement de thé dont je suis trèèèès amatrice.

    Greg : Au réveil : Silence total ? Tu allumes la télé ? Tu mets de la musique ?

    Je me réveil avec un simulateur d’aube qui se termine par la radio. Chérie FM pour être précise. J’aime bien écouter un moment avant de me lever et de poursuivre dans la salle de bain. Mais si je suis la seule à me lever, j’éteins et me lève rapidement pour éviter de réveiller l’autre.
    La télé pas trop le temps en faite. Mais quand je petit déjeunais à la maison, j’adorais mettre les dessins animés.

    Ceucidit : : Dans quel type de lit dors tu? Sommier, matelas, couette ou drap?

    Je dors sur un haut de gamme Latex de Dunlopillo (modèle Souverain), sur un sommier cadre metallique dans un cadre de lit en bois avec une bonne grosse couette Quallofil (ce genre). Je ne peux pas me passer de ma couette, même en été. ^^


    Ceucidit :: Sommeil plutôt profond ou léger? Fais tu parfois la sieste? D'attaque dès le réveil (comme dans la pub mérin.., le matelat des réveils en beauté) ou seulement après un grand café?

    J'ai le sommeil assez profond en général...Mais bon je suis une anxieuse, si je ne suis pas dans mon environnement il se révélera fragile. :)
    La sieste, je la faisais quand j'étais nounou en même temps que la petite. Là je n'ai plus trop l'occasion et surtout les week end sont trop court ! :)

    D'attaque à mon rythme on va dire...Disons que je suis quand même assez réactive mais je m'énerve vite le matin donc faut pas trop m'en demander.

    Ceucidit :: Je sais que tu lis avant de dormir, mais quel genre de livre est idéal ou ne l'est pas selon toi avant de dormir? Aimes tu trainer au lit le matin?

    J'aime lire des romans qui me passionent...Parce que j'ai déjà une nette tendance à m'endormir quand je lis dans mon lit puisque c'était mon rituel d'endormissement plus jeune, alors si c'est pas passionant...

    J'adore trainer au lit...Mais là encore je le fais rarement parce que mes week end sont très chargé.
    Le must pour moi c'est quand je passe des vacances avec mes parents, je rejoins ma mère après le départ de mon père et on papote tranquilement.


    Ceucidit : As tu des angoisses particulières (l'orage, les bruits de la maison la nuit). Aurais tu une anecdote cocasse sur l'une de te nuits?

    J'ai l'angoisse du monstre sous le lit. Ainsi je ne laisse JAMAIS dépasser mon pieds, ni pendre ma main en dehors du lit. Les bruits me stressent aussi car je n'imagine beaucoup de choses...L'orage me rassure pas des masses mais je psychote moins.

    Une anecdote cocasse...Et bien une fois, je devais avoir 7 ou 8 ans. Ma soeur devait dormir dans ma chambre, et mes parents avaient installé un lit d'appoint. Je me lève pendant la nuit pour aller au toilette et revient pour me coucher...sur ma soeur qui râle et m'envoit sur l'autre lit non défait...Il s'avère que je m'étais endormie sur le trône et eut l'illusion que quelques minutes seulement s'étaient écoulées....^^


    Qu'est-ce que tu souhaites pour ce blog dans les mois à venir ?

    Julie : Un véritable design à l'image de ce webzine, encore plus de participation aux commentaires, la réalisation de petit reportage sur le sommeil dans la vie de tous les jours, des concours...Bref une version plus poussée de notre concept !! :)


    Merci à vous tous et ceux qui n'ont pas eu l'opportunité de poser leurs questions, je répondrai aux cinq premier commentaires ! ;)

  • Les beaux endormis...

    medium_Girodet_-_Sommeil_Endymion.jpg
    On retrouve assez fréquemment dans les contes et les mythes le profond sommeil qui étreint le héro.

    Du côté des hommes, une figure emblématique : Endymion.
    Ce grec tantôt roi, tantôt berger au gré des versions fut plongé dans un profond sommeil afin de conserver à jamais son éclatante beauté.
    Amant de la déesse lunaire Séléné, elle vint auprès de lui chaque nuit et abusa visiblement de son sommeil puisqu’elle eut pas moins de cinquante filles du bellâtre.

    Du côté des dames, vous avez probablement entendu parler de Blanche neige et de la Belle au bois dormant. Dans les deux cas, le sommeil représenté le cocon qui amène l’adolescente à l’eveil de la sexualité et son statut de femme.

    Il y a dans l’endormi la beauté du mystère, la jeunesse figée mais également la sensualité.
    Ainsi, est-il souvent difficile de résister à la séduction qui se dégage d’un visage endormi, d’un corps abandonné au bras de Morphée.

    Et vous ? Avez-vous déjà été ému par le sommeil de l’Autre… Trouvez vous dans la contemplation du sommeil une part d'angoisse (se réveillera-t-il?), une énigme intriguante (A qui rêve-t-elle ?), un attrait sensuel (Oserez vous égarer votre main ?) ?