Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Psycholiterie - Page 4

  • Les beaux endormis...

    medium_Girodet_-_Sommeil_Endymion.jpg
    On retrouve assez fréquemment dans les contes et les mythes le profond sommeil qui étreint le héro.

    Du côté des hommes, une figure emblématique : Endymion.
    Ce grec tantôt roi, tantôt berger au gré des versions fut plongé dans un profond sommeil afin de conserver à jamais son éclatante beauté.
    Amant de la déesse lunaire Séléné, elle vint auprès de lui chaque nuit et abusa visiblement de son sommeil puisqu’elle eut pas moins de cinquante filles du bellâtre.

    Du côté des dames, vous avez probablement entendu parler de Blanche neige et de la Belle au bois dormant. Dans les deux cas, le sommeil représenté le cocon qui amène l’adolescente à l’eveil de la sexualité et son statut de femme.

    Il y a dans l’endormi la beauté du mystère, la jeunesse figée mais également la sensualité.
    Ainsi, est-il souvent difficile de résister à la séduction qui se dégage d’un visage endormi, d’un corps abandonné au bras de Morphée.

    Et vous ? Avez-vous déjà été ému par le sommeil de l’Autre… Trouvez vous dans la contemplation du sommeil une part d'angoisse (se réveillera-t-il?), une énigme intriguante (A qui rêve-t-elle ?), un attrait sensuel (Oserez vous égarer votre main ?) ?

  • Quelques pages avant de dormir...

    medium_read.jpgEt voilà je me suis faite attrapée à l’une des chaines circulant sur la blogosphère grâce à Millie sur le blog de notre voyageuse.

    Alors comme d’habitude, je vais mettre ça à ma sauce ^^ :

    LES 4 LIVRES DE MON ENFANCE:

    Jane Eyre de Charlotte Brönte
    J’avais été particulièrement marquée par la scène où son amie meurt de la tuberculose dans ses bras…

    Paul & Virginie de Bernardin de St Pierre
    Ma mère a passé des heures à me consoler tellement je pleurais du haut de mes dix ans…

    Le petit prince de St Exupery
    Pfff…C’est la plus belle découverte à faire en termes de lecture.

    De manière général la comtesse de Ségur m’a pas mal bercée plus petite. Mais bon dans la mesure où j’en engloutissais jusqu’à deux-trois par semaine, difficile de tous les sortir…


    4 ECRIVAINS QUE JE LIRAI ET RELIRAI ENCORE:

    St Exupery (il va revenir souvent celui-là je vous préviens)
    Virginie Despentes (Avide de sa plume…)
    J.K Rowling (Fan de son univers magique et je ne veux même pas entendre de comparaison entre les films et les livres….)
    Bernard Lenteric (Même si je n’aime pas tout chez cet auteur)

    4 AUTEURS QUE JE N'ACHETERAI PLUS OU N'EMPRUNTERAI JAMAIS PLUS:

    Difficile à dire parce qu’en général quand je n’aime pas, je zappe tout simplement.
    Mais disons que Zola est interdit de séjour chez moi, Jules Vernes peut le suivre et j’ai rompu il y a quelques années avec Amélie Nothomb que j’ai adoré mais qui m’a franchement déçu dans tous ces derniers romans.

    4 BOUQUINS QUE J'EMPORTERAIS SUR UNE ILE DESERTE:

    Le petit prince de St Exupéry (vous étiez prévenus…)
    La nuit des enfants rois de Bernard Lenteric
    Mordre au travers de Virginie Despentes
    Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

    Et si je choisissais une série de manga : Nana de Ai Yazawa parce qu’elle est à mon sens très complète (amour, humour, personnages profonds et complexes, intrigues…).

    LES 4 PREMIERS LIVRES DE MA LISTE "A LIRE":

    Ouhlala j’ai pas d’ordre dans mes piles, je prends au feeling mais pour en citer : une biographie de Marilyn Monroe, une de Gala, pleins de livres prêtés dont j’avoue avoir oublié les titres, un roman fantastico-policier…Enfin franchement j’en ai vraiment beaucoup.

    LA DERNIERE PHRASE D'UN DE MES LIVRES PREFERES:

    Oui ben là, je passe mon tour parce que je n’ai pas ma bibliothèque au boulot ! ;)


    Maintenant je vais enchainer sur la suite. De nombreuses personnes prennent plaisir à lire au lit afin de se détendre. Nos amis anglophone ont d’ailleurs pensé à tout dans le sens d’édition de cette collection de livre spécial dodo !

    Je sais que lorsque j’étais petite, je n’avais qu’une hâte : que ma maman me lise une histoire. J’avais d’ailleurs un très joli livre de contes se nommant « Un conte pour chaque soir ».
    Puis, elle en a eu assez et a milité grandement pour que je lise seule…Et il s’en suivit de nombreuses nuits à lire sous la couette avec la lampe de poche ! :)

    Et vous, êtes vous un lecteur nocturne ? Où plutôt le matin afin de prolonger la grasse matinée ou bien plutôt le soir pour vous endormir ?
    En vacances ? En semaines ? Allez on se déverse en commentaires !!! ^^

  • Parents-Adolescent : Mon petit ami vient dormir...


    "Maman, est-ce que Martin peut rester dormir à la maison ce week end ?"


    Ca y est la bombe est lancée. Votre adolescente vous jette un coup d’œil furtif, on sent poindre une muette supplication au cœur de la prunelle et la lèvre se plisse prête à répliquer au moindre argument visant à repousser sa requête…

    A quel moment accepte-t-on sous son toit la vie sexuelle de son enfant ?
    A quel moment le parent se doit d’admettre que le lit une place n’est peut être plus tellement adaptée à chéri-bibi et ses conquêtes du samedi soir ?

    C’est le thème abordé par le Monde dans son article Les parents face aux amours de leurs adolescents.medium_ado.jpeg

    Il y a là matière à écrire car nous sommes tous passés par là en tant qu’adolescent et certains d’entre nous dans le rôle un peu plus ardu du parent.

    Pour ma part, je dois admettre qu’adolescente des deux côtés on a prescrit la chambre d’ami lors de séjour mais que bien entendu, officieusement, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça...

    En théorie, je tends à penser que lorsqu’on s’aime, on trouve toujours un moyen d’arriver à ses fins et que tant qu’à faire, je préfèrerai que mes enfants se sentent bien vis-à-vis de leur sexualité…Mais en pratique, je sais que cela peut se révéler beaucoup plus délicat surtout vis-à-vis de l’âge.

    On note également que les parents ne se comportent pas non plus de la même manière en fonction de l’éducation d’une demoiselle ou d’un jeune homme.

    Comment cela s’est-il passé pour vous ? Permission ou vous avez plutôt attendu d’avoir le champ libre pour ramener votre Jules ? Avez vous reçu une literie plus grande à cet âge là ?

    Vous-même en tant que parents quelle serait votre position (vis-à-vis du sujet hein…) ?

  • Le refus du sommeil

    Le 27 novembre 2006 Laurent Greilsamer publiait dans Le Monde un excellent article sous le titre Vous dormiez ? Ouvrez les yeux maintenant !

    Dans cette chronique ce journaliste nous apprenait que la mode était à l’insomnie et qu’il était tout à fait has been de passer ses nuits à léthargiser sous sa couette.

    « Leurs nuits sont faites pour vivre. Leurs nuits sont plus belles que leurs jours. Leurs nuits sont éléctriques, effervescentes, remplies de chiffres et de lettres. Pendant que vous rêvez, pendant que vous vous abandonnez paresseusement au sommeil, ils écrivent leur dernier roman à la clarté oblique de leur lampe, ils analysent sur leurs écrans les comptes de leur entreprise ou répondent à leur courrier électronique. »



    medium_sleepno.jpgEt c’est vrai que si on parle très fréquemment des troubles du sommeil et de la fatigue généralisée comme d’une plaie urbaine à l’accroissement rapide il existe une autre tendance.

    Cette tendance c’est la vie nocturne.
    C’est ces actifs qui repoussent les heures de la nuit pour se livrer à des activités plus ludiques et en terme de temps d’existence plus rentables.

    Et si je suis la première à reconnaître que le sommeil est essentiel pour notre santé, j’en éprouve fréquemment les limites.

    Non pas pour m’agiter en digne héritière de la jeunesse Orangina sur des pistes so underground mais pour passer plus de temps sur mon ordinateur.
    Pas forcément pour bloguer mais en surf divers sur le web et aussi pour écrire mon roman comme le décrit si justement Laurent Greilsamer.

    Repousser le lever du jour, la reprise du cycle salarial et l’engloutissement par le quotidien.

    Alors certes, la France a sommeil. La France aurait probablement raison de penser à changer sa literie (et soit dit en passant pas forcément chez Ikéa comme le répète la télévision actuellement…et non chers lecteurs je ne prêche pas pour mon Eglise mais par connaissance du monde de la literie) mais n’avons-nous pas simplement des vies trop riches ? Un besoin de rentabilité du temps plus grand ?

    Enfin moralité des courses à force de me coucher à 2h00, ce matin le chant du réveil n’a pas suffit à me tirer des bras de Morphée…Limite, si je n’envisage pas de demander à travailler de nuit, tiens…

    Et vous, pensez vous comme monsieur Greilsamer que La vérité éclate : le sommeil réparateur a fait son temps ?

  • Dormez vous mieux seul ou à deux ?

    medium_caminteresse.jpgDans le Ça m’intéresse Hors série de cette année, rubrique Idée reçue on apprends :

    On dort mieux seul qu’à deux dans un lit.

    "Les femmes le pensent et les hommes sont de l’avis contraire. Mais une étude menée par des chercheurs viennois montre que partager un lit perturbe le sommeil des deux. Avec une nette différence : chez les hommes, le manque de sommeil augmente le niveau d’hormones de stress et réduit leurs performances dans des tests cognitifs simples. Rien de tel chez les femmes, mais elles se souviennent moins biens de leurs rêves quand elles n’ont pas dormi seules, alors que les hommes s’en souviennent mieux après des rapports sexuels."


    Qu’en pensez vous ?
    Si vous exceptez l’aspect sentimentalo-affectif pour répondre en toute égobjectivité : vous dormez mieux seul ou à deux ?