Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sommeil - Page 9

  • Jusqu'aux limites du sommeil : Energy sphère une méthode pour vaincre l'anxiété et l'insomnie, info ou intox ?

    Il y a un peu plus d’un an, nous parlions de la sieste « So chic » et venant de recevoir en guise de cadeau une soirée détente chez Kiétud ; j’avais promis de tester le cocoon flottaison et l’Energy Sphère dont la promesse était de m’emmener aux limites du sommeil !

    Au bout d’un an, chose promise, chose faite !

    Aujourd'hui, je ne vous parlerais que de mon exérience dans l'Energy Sphere.
    Qu'est-ce que l'Energy Sphere ? " Un confortable siège acoustique permettant d'induire un état de profonde relaxation, méthode idéale pour vaincre l'anxiété et l'insomnie" dixit la plaquette de présentation.
    Le voici :
    energy-sphere.jpg

    Pendant 30 minutes, on vous installe dans ce siège beaucoup plus moelleux qu'il n'en a l'air avec uniquement les pieds en dehors de votre cocoon et là des voix... 1 féminine et 1 masculine, vous invitent à vous endormir en vous incitant peu à peu à lâcher prise sur l’environnement dans lequel vous êtes, votre quotidien, vos problèmes… et à imaginer une situation de détente dont le but est de vous amener progressivement au sommeil. Tout se passe autour d’une histoire dont vous êtes le personnage principal et les voix vous guident dans la réalisation de cette histoire.

    C’est une expérience amusante mais difficile de se prendre totalement au jeu quand on essaye d’absolument tout écouter pour pouvoir après-coup retranscrire fidèlement ses impressions… J’ai été personnellement un peu déçue par rapport à l’attente initiale mais 2 personnes autour de moi l’ont testé et ont été conquises, certainement du fait qu’elles étaient moins attentives aux voix que moi.

    Vaincre l’anxiété et l’insomnie… difficile de confirmer ou d’infirmer car même si le siège nous coupe de l’environnement extérieur à moins d’être dans une pièce isolée on ressent la présence des autres et on les entend aussi ; néanmoins après 30 minutes de simili hypnose, la tentation était extrêmement forte de s’endormir !

    Pour finir, je pense que ce fauteuil est effectivement idéal pour se relaxer, et qu’il est bien adapté au centre de relaxation ou aux entreprises qui cherchent à améliorer le bien-être de leurs salariés, idéal pour une courte sieste. Néanmoins, je suis tout de même sceptique sur le fait que ce fauteuil, cette sensation d’être en séance d’hypnose soit vraiment efficace contre l’insomnie, mais cet avis n’étant que personnel je vous invite à le tester pour confirmer on infirmer mon impression !

    Et vous, avez-vous déjà vécu une expérience similaire : energy sphère, cocon flottaison, hypnose ?

     

    Alexandra

  • Les Potions du Sommeil

    composition.gif

    Nous avons tous nos petits rituels pour bien dormir. Nous savons déjà qu’il ne faut pas trop manger, ni boire du café, ni faire du sport juste avant d’aller se coucher, mais connaissez-vous les potions magiques du sommeil ?

    A travers les siècles, les hommes ont su développer leurs connaissances des plantes pour guérir ou prévenir. Complémentaire aux médicaments chimiques traditionnels, la phytothérapie suit la mode du « tout nature ».

    Voici un petit aperçu des plantes qui vous aident à mieux dormir (Source: www.alpen.mc):

    Le Coquelicot, ou plutôt les pétales de Coquelicot ont un effet sédatif qui fait disparaître la nervosité excessive, l’anxiété et l’émotivité des personnes âgées ou des enfants.

    De la famille des coquelicots, l’Escholtzia est connu pour ses bienfaits sur la qualité du sommeil en phase d’endormissement mais aussi sur les réveils nocturnes et les cauchemars.

    Le Houblon a d’autres propriétés que de donner un goût si particulier à la Bière. En effet, la plante contient une huile essentielle volatile aux propriétés sédatives et relaxantes. Remplir son oreiller de cônes de houblon favorise donc le sommeil des plus nerveux et anxieux.

    La Passiflore était utilisée par les Aztèques pour restaurer progressivement chez les insomniaques un sommeil réparateur de qualité.

    La valériane, ou plante des mille et une nuits, favorise l’endormissement et améliore la qualité du sommeil sans assommer ni provoquer des effets d’accoutumance.

    La lavande, le romarin ou la menthe sont utilisés dans le cas d'insomnie rebelle. Infuser un petit sachet d’une senteur dans son bain : effet relaxant assuré !

    Attention au tilleul, qui au-delà de 5g par demi-litre d’eau, possède un effet stimulant.

     

    Connaissez-vous des remèdes de Grands-Mères pour faciliter l’endormissement ou améliorer la qualité du sommeil ? Quels sont vos petits « trucs » ?

  • Il était une fois, le Sommeil

    Bonjour à tous,

    RËVES.jpgPour ma toute première contribution en tant que Bloggeuse du Sommeil, je souhaitais remonter le temps et retracer brièvement l’histoire du Sommeil.

    De tout temps, l’homme a essayé de comprendre ce moment étrange de notre vie où notre corps s’endort. Régénérateur ou clé des songes, le sommeil reste encore aujourd’hui un grand mystère. Cependant, une chose est sûre : nous passons un tiers de notre vie à dormir et ce moment impact de manière significative les 2 tiers restant.

    Je vous propose donc de m’accompagner au pays des rêves et de découvrir l’histoire du sommeil.

     

    Le Sommeil Mythologique

    Les hommes se sont toujours posés des questions sur le sommeil, état quotidien où l’inconscient prend la place du conscient. Au cœur des croyances, le sommeil intrigue et est au centre de toutes les interprétations, des plus farfelues aux plus sérieuses.

    En Grèce Antique, le dieu Hypnos, dieu du sommeil, est un enfant aux yeux cachés par ses ailes. Il vit dans une caverne sombre traversée par le fleuve de l’Oubli. Frère jumeau du Dieu Thanatos (Dieu de la mort), Hypnos endort les mortels en les éventant de ses ailes ou en les touchant avec une branche de pavot. Morphée, un des 1000 enfants d’Hypnos, enveloppe de ses bras les dormeurs pour leur apporter les rêves.

    En Egypte Antique, c’est le génie Bès qui veille sur le sommeil et les rêves. Ce nain difforme apportait à la fois les rêves positifs et négatifs. Mais lorsqu’un rêve était trop noir, les Egyptiens pouvaient utiliser la « clé des songes » : un recours à la déesse magicienne Isis afin d’écarter le malheur à venir.

    attrapes-rêves.jpg Par delà des océans, sur les terres du « Nouveau Monde », Les natifs américains (que l’on appelle « Indien » à tord) croyait à la légende de l’attrape-rêve. Selon cette légende, les mauvais rêves sont brulés par la première lueur du matin, alors que les bons se réfugient dans la pierre ou le coquillage du milieu. Le soir venu, ils empruntent le chemin des plumes pour regagner le rêveur. Ainsi, les mauvais rêves sont détruits pour toujours alors que les bons peuvent revenir autant de fois qu’ils le souhaitent.

    Le Sommeil et l’interprétation des rêves

    L’histoire continue et le sommeil intrigue toujours. Du temps d’Hippocrate, Père de la médecine moderne, l’interprétation des rêves était prise en compte dans les prescriptions. Les croyances autour du sommeil et des possibles manifestations à travers les rêves d’une essence divine donnèrent naissance à l’oniromancie : l’étude des rêves.

    Au XIIème siècle, l’église Catholique condamne la divination par les songes et l’assimile à la sorcellerie et au Malin. Tous les pratiquants de l’étude des rêves sont pourchassés et emprisonnés (ou brulés !).

    Pendant 800 ans, l’Inquisition va stopper la discipline de l’interprétation des rêves et ce n’est qu’au début du XXème siècle que la pratique ce démocratise à nouveau.

    Le Sommeil Scientifique :

    L’interprétation des rêves devient de plus en plus scientifique. Freud et ses disciples analysent les rêves, les décortiquent et leur donnent une portée psychologique. Les rêves sont associés à des symboles, au subconscient. D’ailleurs, n’avez-vous jamais lu « l’interprétation des rêves » pour analyser vos rêves les plus loufoques ?

    En 1924, Hans Berger découvre l'électroencéphalographie qui enregistre les faibles courants électriques émis par notre cerveau au cours de ses différentes activités. Le premier enregistrement nocturne de l’activité électrique cérébrale pendant le sommeil est réalisé par Loomis en 1937.

    En 1953, Aserinski et Keitman découvrent le sommeil de rêve et sa traduction électrique. En 1959, Michel Jouvet découvre le sommeil paradoxal ; ce moment entre l’éveil et le sommeil très propice à la formation des rêves. Les études qui découlent de cette découverte sont nombreuses et vont permettre de comprendre les phases cycliques du sommeil, les normes électriques et pathologiques, les troubles du sommeil et de continuer à éveiller notre curiosité sur le sommeil.

    L’étude du Sommeil au présent

    rêves2 OK.jpgDepuis cette époque, des dizaines de centres spécialisés dans l’étude du sommeil se sont ouverts, d’abord aux Etats-Unis, puis en Europe. En France, la société Française de Recherche et Médecine du Sommeil a homologué pas loin de 45 centres du Sommeil.

    Les études du sommeil ont permis de découvrir que notre sommeil est un état très complexe. Il ne s'agit pas du tout d'une mise en veilleuse de notre activité mentale et physique. Il s'agit d'un réel "état second", aussi varié et complexe à décrire que l'état de veille et où toutes nos fonctions biologiques sont modifiées : la température, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire, la pression artérielle, le tonus musculaire, les sécrétions hormonales ont une histoire, une périodicité nocturne, que l'on peut enregistrer, mesurer, doser.

    En conclusion, les études du Sommeil et les interprétations des rêves n’ont pas fini de faire couler les encres !

    Et vous, qu’elle est votre histoire du sommeil ?

    Êtes-vous un pro de l’interprétation ? Si oui, comment faites-vous ? Avez-vous des livres à nous recommander sur le sujet ?

    Avez-vous déjà participé à des études sur votre sommeil ? Si oui, comment ca se passe ?

    Venez partager votre expérience pour enrichir les études actuelles autour du Sommeil.

  • Et vous, comment avez vous dormi en vacances?

    Les réponses, j'en suis certaine, différeront en fonction de chacun... En effet, nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil, et nous n’avons (heureusement) pas tous les mêmes vacances !

    Quand certains auront profité d’un bon sommeil réparateur dans un environnement calme et confortable, d’autres seront impatients de retrouver leur lit et leur quotidien pour enfin bien dormir !

     

    Lire la suite

  • Le sommeil & les adolescents

    452a1792edbadde452289eae8eb7a83c.jpeg
    Il y a quelques temps, un jour avant la journée du sommeil pour être précise, j'ai eu la chance d'assister à une action prévention sur le sommeil auprès des jeunes.
    Cette manifestation était organisée par le Réseau Morphée (vous aurez bientôt l'occasion de lire l'interview dormeur de sa présidente).

    C'est ainsi que je quittais mon petit bureau Nanterrois pour déambuler dans le labyrinthe de l'hôpital Saint Antoine.
    Le parcours pour arriver jusqu'à l'amphithéâtre étant des plus ludiques, puisqu'il fallait se repérer aux affichettes pas toujours très visibles.
    Mais habituée à braver l'adversité pour vous délivrer de purs scoops sur le sommeil, je m'accroche et accède enfin au temple du savoir (oui, oui rien que ça !).

    Là bas, tout est prévu pour accueillir deux classes de 5ème : petit déjeuner (biscuits et briques de jus de fruit), intervenants et moustiques.
    En effet, les insectes avides de sang juvénile sont sortis des profondeurs de la salle dès que les petits jeunes sont arrivés. Ce fut radical, aucun ne s'est assoupi durant la conférence !

    Lire la suite