Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Troubles du sommeil - Page 3

  • 12ème journée du sommeil

    Le 16 mars prochain, l’INSV (Institut National du Sommeil et de la Vigilance) organise la 12ème journée du sommeil. Le thème : "Sommeil et performance : de l'excellence au quotidien".

     

    Soucieux de votre sommeil, nous avons voulu relayer le message de l’INSV afin de vous sensibiliser aux effets bénéfiques du sommeil sur les performances physiques, cognitives et psychomotrices...

    Lire la suite

  • Trop de bruit la nuit : conséquences sur le sommeil et la santé

    image4310.jpgPendant notre sommeil, les oreilles, le cerveau, et finalement notre corps tout entier, continuent de réagir aux sons qui surviennent dans notre environnement. La première conséquence en est évidemment l'altération de la qualité de notre sommeil, car on se réveille plus souvent lorsque l'on dort dans un environnement sonore élevé. Mais les nuisances nocturnes ont également une action insidieuse sur notre santé générale car elles nous fatiguent même lorsqu'elles ne nous réveillent pas !

    En effet, le rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé a dévoilé hier qu'un européen sur cinq serait exposé à un niveau de pollution sonore nocture nocif (c'est à dire dépassant les 40 décibels, soit le bruit d'une rue paisible dans un quartier résidentiel, nouveau seuil fixé par l'OMS). De plus, les conséquences varient selon les individus : les enfants, qui passent plus de temps au lit, et les personnes âgées, plus sensibles aux perturbations, sont particulièrement exposées.

    Par ailleurs, le rapport expose que les bruits particulièrement nuisibles sont ceux que l'on perçoit au moment de s'endormir ainsi qu'au réveil. Les personnes habitant près des aéroports, outre les perturbations liées au niveau sonore que l'on connaissait déjà, sont donc également plus touchées que l'on le pensait, du fait de la densité du trafic aérien le matin.

    Les mesures proposées par l'OMS font état de déviations de la circulation loin des quartiers sensibles, par exemple loin des hopitaux et des écoles, et en redirigeant le trafic routier vers les zones d'activité ou les bureaux. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site de l'OMS ici.

    Pour ma part, j'ai la chance d'avoir le sommeil assez lourd pour généralement m'endormir en deux secondes, même si les voisins ont décidé de danser la samba. Mais pour d'autres ce n'est pas toujours la même histoire, alors boules quiès, déménagement du matelas dans le salon ou grog bien tassé, comment faites-vous pour dormir lorsqu'il y a trop de bruit ?

  • Les plantes et le sommeil

    Nombreux sont ceux qui se plaignent de troubles du sommeil  ou d’avoir des difficultés à s’endormir. Je vous propose quelques conseils pour dormir dans un environnement sain et des méthodes naturelles pour favoriser l’endormissement et le sommeil.

     

     

    Lire la suite

  • Combattre l’hormone du sommeil et vaincre le blues de l’hiver !

     

    Petite déprime, retour de fêtes, température glaciale, grosse envie de dormir… et si vous aviez le « blues de l’hiver » ?
    En hiver, on se sent toujours moins enclin à faire la fête, à sortir tard le soir, à changer nos habitudes ; on aime bien cocooner, rester au chaud, pas trop sortir… on hiberne un peu à notre façon ! Tout s’explique par le « blues de l’hiver » provoqué par l’hormone du sommeil… Finalement, comme notre amie la marmotte, notre corps réclame plus de sommeil en hiver (voilà, elle est toute trouvée votre excuse, pour être en retard tout les matins d’hiver…)
    Rien de mieux qu’un schéma pour mieux comprendre comment nous fonctionnons :


    blues-hiver.jpg

    Qui est concerné ? Et bien tout le monde : homme et femme à part égale et généralement dans nos années les plus actives (20/40 ans). Les plus touchés : tout ceux qui ont des températures basses, de la pluie et de la grisaille une bonne partie de l'hiver !

    Comment combattre l’hormone du sommeil ? Il faut prendre le taureau par les cornes : pas assez de lumières alors donnez de la lumière à votre corps pour cela 2 solutions : la luminothérapie ou la thérapie par la lumière au bureau, à la maison en institut tous les endroits et tous les moments sont bons pour prendre un bain de lumière ! ou pour les chanceux : partir au soleil…
    Sinon quelques conseils plus ou moins faciles en ce moment :
    – ne boudez aucun rayon de soleil et allez vous exposer (bien couvert, bien sûr) au détour d’une terrasse
    – si vous aviez des envies de changement de déco pour vos murs et bien optez pour des couleurs vives et lumineuses
    – faites du sport, et oui… ça ressemble à une mauvais résolution de début d’année mais comme tout le sait le sport libère des endorphines et vous donne la pêche !
    – prenez soin de vous, chouchoutez-vous mais sans culpabilisez : si vous avez envie de dormir et de manger du chocolat en ce moment ce n'est pas de votre faute, c'est l'hormone du sommeil...

    Sur toutes ces bonnes résolutions, vivement l’été !

     

    Alexandra

  • Être somnambule

    "Il ne faut surtout pas le réveiller !

    - Ben oui mais on ne va pas le laisser sauter par la fenêtre quand même..."

    Et voilà, en un dialogue je vous résume deux idées qu'on associe fréquemment au somnambulisme.

    Être somnambule, qu'est-ce que c'est ?

    Lire la suite