Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sommeil - Page 7

  • Le sommeil & les adolescents

    452a1792edbadde452289eae8eb7a83c.jpeg
    Il y a quelques temps, un jour avant la journée du sommeil pour être précise, j'ai eu la chance d'assister à une action prévention sur le sommeil auprès des jeunes.
    Cette manifestation était organisée par le Réseau Morphée (vous aurez bientôt l'occasion de lire l'interview dormeur de sa présidente).

    C'est ainsi que je quittais mon petit bureau Nanterrois pour déambuler dans le labyrinthe de l'hôpital Saint Antoine.
    Le parcours pour arriver jusqu'à l'amphithéâtre étant des plus ludiques, puisqu'il fallait se repérer aux affichettes pas toujours très visibles.
    Mais habituée à braver l'adversité pour vous délivrer de purs scoops sur le sommeil, je m'accroche et accède enfin au temple du savoir (oui, oui rien que ça !).

    Là bas, tout est prévu pour accueillir deux classes de 5ème : petit déjeuner (biscuits et briques de jus de fruit), intervenants et moustiques.
    En effet, les insectes avides de sang juvénile sont sortis des profondeurs de la salle dès que les petits jeunes sont arrivés. Ce fut radical, aucun ne s'est assoupi durant la conférence !

    Lire la suite

  • Boire ou dormir, il faut choisir...

     

    Depuis la création de ce blog, vous avez eu de nombreuses fois l'occasion de participer à des mini-sondages  situés dans la colonne de gauche.
    Les résultats se sont souvent révélés surprenants et il ne serait pas inintéressant de s'y arrêter plus longuement.
    Une nouvelle rubrique vient donc trouver sa place sur ce blog : Sondages (oui le nom est bouleversant d'originalité mais vous vous doutez bien que si on m'a confié ce blog c'est bien pour ce genre de démonstration de mon talent).

    Récemment vous avez été 91 personnes à répondre à la question : Que buvez-vous avant de vous coucher ?

    5fca23fdb8f1ebc11e4e03e6d9394655.jpeg



    Force est de constater que la recette miracle : un verre d'eau et au dodo fonctionne plutôt bien avec ses 43%.
    Je me souviens que dans mon enfance, je ne pouvais pas dormir sans avoir avalé mon verre d'eau gentiment apporté par ma mère ou mon père.
    Et inéluctablement, je me relevais en pleine nuit...
    Par conséquent, ce n'est pas vraiment une habitude que j'ai conservé en grandissant car s'il y a bien une chose dont j'ai horreur c'est me lever en pleine nuit pour assouvir ce type de besoin primaire. Sans parler de l'influence dévastatrice que cela a sur mes rêves...Ainsi lundi dernier, j'ai rêvé que je faisais pipi dans la poubelle de la cuisine sous le regard critique de mon compagnon qui me faisait remarquer (a juste titre) que j'aurai pu mettre un sac poubelle !

    Puis en plus, quand on se lève au milieu de la nuit, on affronte le noir et tous les monstres susceptibles de vous tendre un piège...Trop risqué.

    Je n'ai cependant pas basculé dans les 29% qui ne consomment rien du tout !

    204c559fd935b138be9a7866f4e2d9ae.jpeg
    Avant de dormir, j'aime me préparer un thé comme les 7% ou même me servir un petit verre de vin blanc (un Monbazillac bien sucré...) comme les 3% d'alcoolique anonyme de ce blog.

    Mais je me débrouille pour ne pas aller au lit tout de suite après.

    Il va sans dire que boire un excitant comme café, coca et même thé n'est pas vraiment l'idée du siècle pour se garantir un sommeil profond et réparateur.
    Mais personnellement, la caféine m'a toujours fait l'effet inverse...Je suis une des rares personnes qui est incapable de garder un œil ouvert après avoir avalé une tasse de café (allez dites-moi que je ne suis pas la seule ?!).
    Le sucre et l'alcool sont également à proscrire en terme d'excitant.

    Le lait a rencontré un certain succès aussi avec ses 11%. Mais comme je ne le digère pas et que vous pouvez me faire reculer de cent mètres rien qu'en tendant un verre de ce breuvage à mon encontre, je ne m'attarderais pas sur le sujet.


    Par conséquent, le verre d'eau reste en effet le meilleur choix mais essayer de l'avaler au moins une heure avant d'aller au lit.

    Je voulais aussi revenir sur la bière. Si elle n'a que peu de succès, seul 2% en consomment, il faut reconnaitre les vertus du houblon. Cette dernière est reconnue comme apaisante et déstressante...Mais mieux vaut la prendre en gélule qu'en bouteille. (Et je ne dis pas ça en rapport au petit ventre pas très sexy que cela pourrait vous apporter...)

    Et vous le soir, vous hydratez vous le gosier avant de rejoindre Morphée ?

     

  • Le jeu des 7 erreurs


    3348b5175e2dc1d8d392e7906c87c3d5.jpg

    La journée s'achève et vous pouvez enfin vous lover sous votre couette.
    Ces précieuses minutes où allongé dans le noir vous vous préparez à sombrer dans un sommeil réparateur...
    Pourtant à bien y réfléchir avez-vous fait tout ce qu'il fallait pour que votre chambre soit un véritable lieu de repos ?

    Non non, je ne parle pas uniquement de votre literie. Je sais bien qu'en lisant activement ce blog, vous avez été à bonne école et que vous savez dorénavant comment bien choisir votre matelas, votre couette ou même votre oreiller...

    On ne s'en rend pas forcément compte mais nous perturbons souvent notre sommeil en laissant des éléments de la vie quotidienne nous parasiter...Saurez vous les retrouver  dans notre jeu des 7 erreurs ?

    Que pensez-vous de cette petite animation ? Vous a-t-elle appris des choses ?
    Vous êtes vous reconnu ? Quelles sont vos erreurs les plus fréquentes ?

  • La 8ème journée du Sommeil

    b9f18c1c22a14c9cb0ec426481add1b9.jpgJe retrouve le chemin du blog pour vous annoncer une grande nouvelle.
    Une qui va assurément changer vos nuits ou du moins vous donner les moyens de le faire !

    En effet, mercredi 19 mars 2008 se déroulera en France la 8ème Journée Nationale du Sommeil.
    Le thème à l'honneur cette année sera : Le sommeil, un partenaire Santé.

    Vous l'aurez compris la thématique est à l'image de ce blog.
    Depuis le temps, que je vous dis que pour être en bonne santé et en forme tout au long de la journée, rien ne vaut une nuit de sommeil réparateur !

    Mais l'avantage de la journée du sommeil, c'est qu'on va au-delà des bons conseils.


    En effet, 44 centres de sommeil (ou structures assimilées) ouvriront leurs portes aux visiteurs afin d'accueillir et de sensibiliser le public sur les troubles du sommeil. Cette manifestation n'est pas réservée à la capitale mais se déroulera sur l'ensemble du territoire.

    A cette même occasion, je vous invite à découvrir le site de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance qui sont  à l'origine de ces  manifestations.


    L'an dernier, je m'étais rendue à l'hôpital Bichat pour visiter un laboratoire de sommeil.

    Cette année, le planning me semble encore bien alléchant mais je pense assister aux conférences à l'Hôpital Robert Debré, le film sur l'hypnose ayant retenu mon attention. (Maintenant si mon Grand Chef estime que je dois me rendre en bord de mer à Marseille ou à Nice, je serai bien obligée de m'y plier...Que ne ferais-je pour vous ? Quelqu'un sait la météo prévue pour la semaine prochaine ? ;) )


    D'ailleurs, si certains blogueurs ou lecteurs veulent m'y accompagner (à Robert Debré pas à Nice voyons !!) ce serait l'occasion de s'y retrouver !

    Sinon, la journée du sommeil, vous en pensez quoi ?

    Une belle idée à reconduire chaque année ou une manifestation qui reste trop privée ? Le choix du mercredi vous semble-t-il judicieux ?
    Pour vous la journée du sommeil ça devrait être quoi ?


    (Attention le premier qui me réponds que la journée du sommeil il la passerait bien à dormir, risque de m'entendre...)

  • Interview d'Eric Loizeau : le sommeil, secret de sa réussite !

    82301c558ee27cf6289ed7e3a5f4787d.jpgBonjour Eric !

    Je suis ravi que tu aies accepté de témoigner sur notre blog du sommeil.

    On ne te présente plus, toi qui as affronté la mer et la montagne, véritable aventurier de l’extrême : équipier d'Eric Tabarly, vainqueur de deux étapes de la Whitbread 1977-1978, de trois transats, recordman de l'Atlantique en solitaire (1982), champion du monde des multicoques (1986), tu diriges aujourd'hui une entreprise spécialisée dans l'organisation de séminaires et la création d'événements liés aux sports nature aventure, ELO (Eric Loizeau Organisations). Eric partage son temps entre les Hautes-Alpes et Paris, lorsqu'il n'est pas en repérage, en raid ou en expédition dans une contrée lointaine. Il a participé à l'expédition Everest 50, où il a gravi avec succès le toit du monde.

    J’invite d’ailleurs tous les lecteurs à se procurer ton dernier livre « Du Cap Horn à l’Everest » relatant tes aventures :
     
    Quel dormeur peux-tu bien être, toi l’aventurier toujours assoiffé de découvertes et de vie ? As-tu toujours été un petit dormeur ou aimes-tu dormir (quand tu le peux) ?
    Eric : Petit dormeur en quantité, mais grand en qualité ! Je dors toujours bien, n’ai jamais d’insomnie ni de difficultés à m’endormir et me réveille toujours reposé.


    Pour toi dormir, c’est une activité essentielle, un manque, ou au contraire une corvée dont tu te déchargerais bien volontiers ?
    Eric : Dormir est avant tout une nécessité. C’est toutefois un véritable plaisir de s’endormir, surtout quand on est bien fatigué.


    Comment as-tu apprivoisé ton sommeil (lors de tes premières traversées en bateau) ?
    Eric : Le problème du sommeil en bateau se pose quand on navigue en solitaire… Pour ma 1ère traversée de l’Atlantique en solitaire en 1981 (où j’ai battu le record de la traversée), je me suis entraîné avec un médecin du sommeil : les quelques règles d’or que j’ai suivi à la lettre :
    1)    Ne jamais tomber en dette de sommeil
    2)    Dormir un minimum de 6 heures toutes les 24h
    3)    Ne dormir que le jour : en effet, la nuit, c’est plus dangereux de dormir (le bateau n’est pas visible la nuit et il faut plus de concentration pour faire avancer un bateau la nuit).
    4)    Eviter les états intermédiaires (semi-réveillé) : être soit actif et réveillé, soit dormir.
    5)    Ne pas hésiter à gérer son sommeil : dormir même très peu de temps (je me suis entraîné à faire des micro-sommeils) à tout moment de la journée pour récupérer et ne pas tomber en dette de sommeil.


    En combien de temps t’endors-tu ? As-tu des trucs pour réussir à dormir dans des conditions extrêmes ?
    Eric : Ma force, c’est que j’arrive à m’endormir n’importe où, dans n’importe quelles conditions en très peu de temps. Mon entourage est souvent sidéré de la façon dont je m’endors : je m’assois et je m’endors.

    Lire la suite