Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adolescent

  • Les ados ne dorment pas assez !

    Les adolescents de 15 ans dorment en moyenne une heure et demie de moins chaque nuit que les jeunes de 11 ans. Et cela, en semaine de période scolaire. Voilà pourquoi la rentrée peux être difficile pour certain car après avoir enchaîné les grasses matinées et les couchers parfois très tardifs,  ils ont quelque fois du mal à trouver le sommeil et peinent à se lever quand le réveil sonne...

    Lire la suite

  • Le sommeil & les adolescents

    452a1792edbadde452289eae8eb7a83c.jpeg
    Il y a quelques temps, un jour avant la journée du sommeil pour être précise, j'ai eu la chance d'assister à une action prévention sur le sommeil auprès des jeunes.
    Cette manifestation était organisée par le Réseau Morphée (vous aurez bientôt l'occasion de lire l'interview dormeur de sa présidente).

    C'est ainsi que je quittais mon petit bureau Nanterrois pour déambuler dans le labyrinthe de l'hôpital Saint Antoine.
    Le parcours pour arriver jusqu'à l'amphithéâtre étant des plus ludiques, puisqu'il fallait se repérer aux affichettes pas toujours très visibles.
    Mais habituée à braver l'adversité pour vous délivrer de purs scoops sur le sommeil, je m'accroche et accède enfin au temple du savoir (oui, oui rien que ça !).

    Là bas, tout est prévu pour accueillir deux classes de 5ème : petit déjeuner (biscuits et briques de jus de fruit), intervenants et moustiques.
    En effet, les insectes avides de sang juvénile sont sortis des profondeurs de la salle dès que les petits jeunes sont arrivés. Ce fut radical, aucun ne s'est assoupi durant la conférence !

    Lire la suite

  • Parents-Adolescent : Mon petit ami vient dormir...


    "Maman, est-ce que Martin peut rester dormir à la maison ce week end ?"


    Ca y est la bombe est lancée. Votre adolescente vous jette un coup d’œil furtif, on sent poindre une muette supplication au cœur de la prunelle et la lèvre se plisse prête à répliquer au moindre argument visant à repousser sa requête…

    A quel moment accepte-t-on sous son toit la vie sexuelle de son enfant ?
    A quel moment le parent se doit d’admettre que le lit une place n’est peut être plus tellement adaptée à chéri-bibi et ses conquêtes du samedi soir ?

    C’est le thème abordé par le Monde dans son article Les parents face aux amours de leurs adolescents.medium_ado.jpeg

    Il y a là matière à écrire car nous sommes tous passés par là en tant qu’adolescent et certains d’entre nous dans le rôle un peu plus ardu du parent.

    Pour ma part, je dois admettre qu’adolescente des deux côtés on a prescrit la chambre d’ami lors de séjour mais que bien entendu, officieusement, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça...

    En théorie, je tends à penser que lorsqu’on s’aime, on trouve toujours un moyen d’arriver à ses fins et que tant qu’à faire, je préfèrerai que mes enfants se sentent bien vis-à-vis de leur sexualité…Mais en pratique, je sais que cela peut se révéler beaucoup plus délicat surtout vis-à-vis de l’âge.

    On note également que les parents ne se comportent pas non plus de la même manière en fonction de l’éducation d’une demoiselle ou d’un jeune homme.

    Comment cela s’est-il passé pour vous ? Permission ou vous avez plutôt attendu d’avoir le champ libre pour ramener votre Jules ? Avez vous reçu une literie plus grande à cet âge là ?

    Vous-même en tant que parents quelle serait votre position (vis-à-vis du sujet hein…) ?