Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antiquité

  • La sexualité dans l'antiquité Romaine

    431afd7686ea815d79bb5fe9569f0e41.jpg

     

    Puisque la sexualité a su réveiller des profondeurs les commentateurs principaux de ce blog, je ne vous ferai pas patienter pour la prochaine note de la section Chambre & sexualité. Comme on dit faut battre le fer tant qu'il est chaud...

    Nous allons commencer en faisant un bond dans le passé (le temps aussi de trouver une documentation intéressante concernant notre époque) et jeter un oeil à l'intimité de nos ancêtres romains.

    Alors déjà que les choses soient claires.

    Tu es mineur, ton papa et ta maman t'ont vaguement expliqué que tu étais né dans les choux et ta prof de bio t'a confirmé que les abeilles avaient quelque choses à voir dans cette sombre histoire...Tu sais déjà tout ce qu'il y a à savoir sur le sujet !

    Donc, tu es gentil, tu fermes cette page tout de suite et tu vas te coucher (même si c'est pas l'heure, une sieste c'est très bon pour la santé).

    Tu es un pervers, tu sais que la sexualité ne sert pas forcément qu'à faire pousser des choux et tu as appris bien d'autres choses avec ta prof de biologie entre deux cours...Tu ne trouveras ni vidéos, ni textes émoustillant malgré le nom alléchant de cet article !

    Donc tu es gentil, tu fermes cette page tout de suite et tu vas assouvir ta curiosité ailleurs (google est ton ami pour trouver ton chemin et je serai sans scrupules pour effacer tous commentaires à caractère pornographique).

    Bon maintenant que les enfants sont couchés et qu'on est entre nous, si on entrait dans le vif du sujet ! ;)

    Lire la suite

  • Antiquité : Le sommeil en Egypte

    Notre section Histoliterie va s’inaugurer sous le ciel azur de l’Egypte.

    Qui n’a pas rêvé de partir sur les traces de Champollion ou d’Indiana Jones pour s’enfoncer dans les mystères des pyramides ?

    Parce que l’Egypte antique regorge de secrets et de mystères. Et le sommeil en fait bel et bien parti.


    La chambre

    Comme très souvent, on dispose de peu de documents sur les maisons du peuple.
    En revanche pour l’aristocratie, la chambre fait partie de la section privée de l’habitat.
    Liée à l’intimité du corps, elle est agencée avec une salle de bain et rarement ouvert sur l’extérieur.
    La faible hauteur des plafonds indique que ce n’est pas un lieu de vie mais bien de repos.
    On ne reçoit pas dans ces lieux.

    Les plus riches dorment sur des lits en bois sculptés, des lattes de cuir faisant office de sommier. Un matelas de coton accueillant le dormeur, sa faculté thermorégulatrice lui permet d’apporter chaleur en hiver et fraicheur en été.
    Pour les moins aisés, une banquette de briques séchées et un couchage sous forme de natte était de mise.

    Seuls les palais voient leurs murs couverts de décorations murales, une grande sobriété ayant été retrouvée pour les autres.

    Le sommeil

    Sommeil et mort semblent intimement liés comme en atteste les chambres funéraires mais également l’Art.
    medium_egypte.jpgPlus encore, il y a une véritable inquiétude à s’endormir pour les Egyptiens.
    En effet, le corps est vulnérable, sans défense face aux démons, succubes et incubes prêt à abuser des dormeurs.
    On a ainsi retrouvé des textes de protection reportés sur des papyrus mais également des repose-tête décorés de dieux protecteurs.

    Les rêves

    Ils sont perçus comme des messages envoyés par les dieux.
    On y prête une grande importance.
    La clé des songes, le livre des rêves, deux noms qu’on attribue à un manuscrit venu de Mésopotamie et contenant de nombreux symboles faisait déjà office de dictionnaire des rêves à l’époque. L’antiquité a toujours fait de l’oniromancie une science divine souvent maitrisée par les prêtres (vous pouvez donc me solliciter d’un « chère prêtresse » dans vos e-mails ^^).

    Mais au-delà du rêve spontané, tout comme en Grèce, les Egyptiens pouvaient se tourner vers les dieux afin d’obtenir un avis, une aide (fertilité, maladie, construction). Pour cela, ils se rendaient à un temple pour vivre un rêve provoqué.
    Une préparation psychologique était prodiguée par les prêtres (des substances données peut être également ?) et cela pouvait se dérouler sur plusieurs jours.

    Voilà ce que je peux vous apprendre pour le moment.
    Mais j’attends avec impatience de recevoir « Le sommeil et le rêve en Mésopotamie et Egypte antique » de P. Josset et soyez certains que si j’en apprends plus vous serez les premier à en bénéficier !

    En attendant, je vous invite à dévorer mes sources.

  • Nouvelle rubrique

    medium_325px-Henri_de_Toulouse-Lautrec_062.jpg


    De tout temps, l’Homme a dû s’abandonner au sommeil.
    Lit à baldaquin, paillasse, méridienne lors de festin…Il y a bien des choses à découvrir sur la chambre de nos ancêtres.

    J’ai donc décidé d’ouvrir une nouvelle section : Histoire du lit.

    Vous pourrez donc découvrir la place de la chambre, les rites autours du sommeil, le type de lit à travers les époques (Antiquité, Moyen âge, révolution etc…).

    Le premier volet s’ouvrira demain…

    En attendant, n’hésitez pas à me dire si cette idée vous plaît ou si les cours d’Histoire ça vous a toujours un peu barbé (Même si vous pouvez l’avouer en commentaire, vous n’avez jamais eu de prof aussi irristible que moi…).

    J'hésite également sur le nom de cette rubrique et j'ai besoin de votre aide pour trancher :

    - Histoliterie

    - Histoire du Lit

    - Histoire du Sommeil

    Ou si vous avez de meilleures idées, je suis preneuse.... ;)