Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

coq

  • Le chant du coq

    7250cdc6320a42397b35c98026951edc.jpeg

    De nombreux drames se déroulent dans le monde.

    Et beaucoup sont liés au sommeil. Lorsqu’on dort mal ou peu, on s’irrite beaucoup plus facilement.

    C’est ainsi que le canadien Christopher Neil Marland s’est vu condamné à une amende de 135 euros pour avoir poursuivi et frappé un coq avec une pelle.

    Mais revenons  au début de l’histoire.

    Christopher Neil Marland vit sur l’île de Bornéo en Indonésie. Travailleur sur une plateforme pétrolière, à son retour chez lui, on devine qu’il n’aspire qu’à une chose : trouver le repos.

    Et bien, il semblerait que lui ait eu quelque peu du mal à faire autrement que de le rêver…

    En effet en Indonésie, les combats de coq c’est un peu comme la pétanque. En plus bruyant. Beaucoup plus bruyant.

    Parce qu’il faut le savoir un coq ça n’attends pas forcément six heure pétante pour lever son petit monde.

    Au point qu’après des mois à chercher en vain le sommeil, réveillé par les chants des coqs de son voisin, Christopher Neil Marland a saisi sa pelle ce 21 avril pour faire définitivement taire l’opportun.

    "Il est devenu très frustré et désespéré. Dans un accès de fureur, il a passé sa colère dans la cour de son voisin", a déclaré son avocat.

    Si notre canadien s’est acquitté de son amende, l’histoire ne nous dit pas s’il a depuis trouvé une solution au chant du champion…