Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

julie

  • Une nuit avec mes oreillers


    cde54351c846d1200fc6c6563d5ecf99.jpgChaque soir dans l'intimité des chambres, se déroule des batailles terribles.
    Un drame quotidien qui nous concerne tous : le tapotage d'oreillers.

    Parce qu'il y a tout un rituel du tassage d'oreiller. Prenez mon cas (tant qu'à faire, on va causer de ce qu'on connait le mieux...)
    Il faut d'abord placer les oreillers latéraux.
    A gauche deux peluches rempliront cette fonction. Un chien et une panthère (attention cette information a son importance). A droite, un oreiller mou qui fera également frontière si la tête du cher et tendre venait à rouler en dehors de sa juridiction.

    Passons au coeur du territoire. Un grand oreiller plat Tempur (en mousse à mémoire de forme) sera la base. Comme j'ai besoin de douceur et de moelleux, s'ajoutera au dessus un vieil oreiller en duvet et plume que je traine depuis...Ouhlà tellement longtemps que vous n'oseriez même regarder ce qui se cache sous la taie ( et vous auriez raison, entre nous).
    Quand tout cela est bien tapoté, mis en forme, je m'allonge et emmitoufle mon visage dans mes oreillers.
    Et ça, je peux vous l'avouer c'est mon petit moment plaisir lorsque je suis dans mon lit.

    Si je regarde le résultat du sondage Blog it express, en règle général vous dormez avec un ou deux oreillers guère plus (71%).
    Quelques exceptions (6%) boude l'oreiller pour la longueur et la raideur du traversin (et ça c'est un grand mystère pour moi...Comment peut on dormir avec ça ?)..

    Certains d'entre vous (5%), ont reconnu faire de leur moitié, le repose tête idéal (et là, je sais que dans mon cas, ce serait le torticoli assuré...Puis dans cette position je bave à tous les coups (comment ça je casse un mythe ?)).

    En tout cas, ça fait bien plaisir de voir que si vous restez silencieux, vous avez pris plaisir à participer à ce sondage (78 personnes !!!).

    Alors maintenant, si on laisse les chiffres de côté : Vous et vos oreillers, ça se passe comment ?