Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

narcolepsie

  • La princesse narcoleptique

    ba162c4472e7b0a2d24faa76ddea0fe2.jpeg

     

    L’interview de cette semaine sera consacrée à une princesse, à savoir la princesse Ann. Et comme toute bonne princesse qui se respecte, elle est victime d’un bien mauvais sortilège celui de la narcolepsie.

    Bonjour Ann, je te remercie de nous faire découvrir ce qu’est la narcolepsie et tous les maux qu’elle entraine. Généralement, on s’imagine que cette maladie consiste uniquement à s’endormir un peu partout et à n’importe quel moment. Qu’en est-il réellement ?

    Ann : Ça dépend des gens. Ce qui est le plus embêtant pour moi c’est d’être tout le temps fatiguée.

    Je sais que peut se lier à la narcolepsie, la cataplexie et même les illusions hypnagogiques voire des paralysies. Dans ton cas, souffres-tu également de ces maux ?

    Ann : J’ai surtout des paralysies qui sont très pénibles. Des hallucinations j’en ai eu que 2 ou 3 fois.

    Est-ce que tu peux nous donner des exemples ?

    Ann : Il m’arrive parfois de voir des choses étranges comme un tigre en pleine rue ou des voitures qui roulent sur la Seine.

    Quand la narcolepsie s’est elle déclarée ? Est-ce que les médecins l’ont de suite dépisté ?

    Lire la suite

  • La maison du sommeil

    1abd79bc2a20968e945545f77ba3bfd8.jpgDe bien curieux événements se déroulent à Ashdown, inquiétante demeure perchée sur une falaise des côtes anglaises. Naguère, c’était une résidence universitaire, où se sont croisés Sarah la narcoleptique, Gregory le manipulateur, Véronica la passionnée, Robert l’amoureux transi, Terry le cinéphile fou. Leurs destins ont divergé, mais les spectres du passé continuent de hanter Ashdwon, devenue une clinique où le sinistre docteur Dudden se livre à de monstrueuses expériences sur les troubles du sommeil.

    J’avais choisi ce roman afin de rester dans la thématique du sommeil et je dois vous l’avouer j’avais relativement peur que ça me barbe. D’autant qu’en général quand je n’accroche pas un bouquin, je mets des mois à le lire avant de le perdre dans un sac sans en connaître la fin.

     

    Lire la suite