Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

profil dormeur

  • Interview dormeur : Le réseau Morphée

    Il y a bien longtemps que nous ne nous sommes pas régalés d'une interview sur le sommeil et j'ai décidé pour cette reprise de vous plonger dans celui d'une experte en ce domaine...

    Cette année, j'ai eu la chance de voir de plus près les actions du Réseau Morphée et vous me connaissez, j'ai saisi cette occasion pour faire mon paparazzi.

    J'ai même refusé d'aller rencontrer Nathalie Portman au festival de Cannes bien consciente que ce blog n'est pas dans la veine glamour mais dans la recherche de votre bien être !

    Aussi Madame Royant-Parola, flattée que je délaisse Cannes de la sorte a accepté de jouer le jeu et nous livre les clés de sa chambre...

     

    Bonjour madame Royant-Parola, vous êtes présidente du Réseau Morphée.
    Pour commencer pourriez-vous nous présenter un peu son rôle et ses missions ?


    Sylvie Royant-Parola : Le réseau Morphée est un réseau de santé structure, financé par l’assurance maladie et des institutions.  Son objectif principal est la prise en charge des troubles du sommeil. D’une part vis-à-vis des patients à travers l’orientation vers un praticien, une information sur les maladies. Mais également des actions de prévention auprès du grand public (école, mairie…etc.).
    Le  Réseau Morphée mène également des actions vis-à-vis des professionnels de santé, en apportant des  formations sur les troubles du sommeil, mais également en leur permettant une accélération des procédures médicales ( A l’heure actuel, il faut compter 6 mois à 1 an alors qu’en passant par ce circuit il peut être raccourci à 2 mois).
    L’association existe depuis 2001 et le réseau de santé depuis 2004. Nous avons mis en place également un blog, des forums sur internet.


    Pourquoi avez-vous orienté votre travail sur le secteur du sommeil ?

    Sylvie Royant-Parola  : J’ai commencé à travailler à la fac en étant assistante en neuro-anatomie, sur la structure dans le sommeil.
    Par la suite, j’ai continué en travaillant dans une clinique du sommeil. Dans les années 1979, nous étions des pionniers en France. Les premiers centres avaient été crées entre 1970-74 et il n’y avait qu’une dizaine à l’époque. C’était assez fascinant, domaine en friche, encore inexploré dans le secteur médical. Tout était à construire, à faire. A tel point que l’assurance maladie accusait les médecins de créer de nouvelles maladies comme avec l’apnée du sommeil qui était totalement inconnue.
    Le sommeil reste un monde mystérieux que je trouvais fascinant.
    A cette même époque je lisais avec passion les ouvrages de Michel Jouvet sur ce sujet.

    On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés… Qu’en est-il de votre sommeil ?

    Lire la suite

  • Faire chambre à part

    ae831f1b45fc4c76535ef2f891c1db92.gifIl y a quelques mois, j'avais laissé un appel à témoin concernant le thème "Faire chambre à part". Je voulais éviter de tomber dans les idées reçues et espérais à travers l'expérience de certains dormeurs, apporter une nouvelle vision.

    Car il faut bien dire que ce sujet reste relativement tabou. Il ne fait pas les choux gras des talks show à la "ça se discute". Il n'est pas non plus au cœur des ouvrages sur le sommeil.

    Lorsqu'on parle de faire chambre à part, immanquablement on pense qu'il y a un problème dans le couple. Ou alors, on s'imagine que le couple est âgé, que monsieur ronfle peut être un peu trop fort ou que madame est une insomniaque notoire. Dans tout les cas, on en revient au même c'est une solution à un problème.

    Aussi mes échanges par e-mail avec Eric m'ont ouvert une porte sur un chemin que je n'aurai pas forcément choisi si je m'étais dirigée seule sur ce sujet. Ce qui a découlé de notre entretien que j'ai choisi de vous livrer tel quel ci-dessous, c'est bien que ce choix peut être fait par amour.

    Lire la suite

  • L'interview d'Eliiiiiiiise

    f2a43d1076f481534eab7c375768d235.jpeg

    Bonjour Elise !

    Découverte il y a peu de temps par l’intermédiaire d’Mry, je me suis posée de nombreuses questions sur toi…Il faut dire que ta façon de narrer le quotidien est des plus originales. Aussi, je me suis demandé quel pouvait être ton sommeil.

    Elise : Merciii (je vais rougir après rooo).

    Alors dis-nous tout, petite ou grande dormeuse ?

    Elise : Plutôt grosse dormeuse ! Même si en semaine je dors rarement plus de 5-6 heures par nuit, je fais des réserves le week-end où je peux dormir des journées entières…

    Quand je n’ai pas à me réveiller tôt, il n’est pas rare que je me lève vers les 14-15 heures.

    Pour moi dormir est un vrai loisir.A quoi ressembles tes matins ? Réveil en fanfare avec humeur grognon ou réveil douceur et tout sourire ?

    Elise : En fait il me faut du temps…déjà je mets le réveil environ une heure avant de me lever, il sonne une fois, j’éteins…puis il recommence toutes les neufs minutes…c’est bizarre mais j’ai l’impression de dormir plus comme ça ! La première fois qu’il sonne je me dis : « ouais encore une heure ! »

    Sinon comme tout le monde j’ai mes jours…parfois, mieux vaut ne pas me parler dès le levé quoi ;)Le weekend, ça se passe différemment ?

    Elise : J’essaye de profiter du week-end pour faire tout ce que je ne peux pas en semaine, mais j’avoue que le dimanche de rêve c’est pyjama toute la journée, parée à la sieste !

    Combien de temps te faut-il pour être réellement réveillée ?

    Lire la suite

  • Le sommeil d'un artiste

    L’interview de cette semaine sera consacrée à un blogueur qui plutôt que se servir de ses doigts pour taper sur un clavier, s’en sert pour redessiner le monde.

    C’est grâce à l’opération 100 dessins, 1 rêve que j’ai eu la chance de connaître Emopicto. Sous le charme de ses dessins, je me suis dis que ce serait drôlement sympa d’en savoir plus sur lui.

    Bonjour Emopicto !

    Tout d’abord merci infiniment pour tes très beaux dessins (vous aurez l'occasion de les voir bientôt). Je vois que le sujet t’as inspiré…Un lit volant et un lit sous-marin, c’est tout bonnement génial. Mais si tu devais choisir, tu prendrais lequel ?890e04887d7c7e8b126a89f06fae0352.jpg

    Emopicto : Bonjour Julie. Difficile de répondre, l’air et l’eau étant deux milieux que j’affectionne beaucoup. Mais bon, je choisirais sans hésitation un lit volant qui se transforme en sous-marin. J’ai droit à ça comme réponse ?

    Niveau sommeil, es-tu un grand dormeur ou au contraire tu n’as besoin que de peu de repos ?

    Emopicto : Disons que je suis un ancien grand dormeur qui aimait bien ses 8 heures de sommeil ou plus. Mais depuis que j’ai décidé de me reprendre en main et de changer de rythme de vie, 7 heures me suffisent largement.

    Pour toi dormir c’est une activité essentielle, un manque, ou au contraire une corvée dont tu te déchargerais bien volontier ?

    Emopicto : Ça reste pour moi une activité essentielle, car ça fait du bien de se reposer quand même un peu, mais qui ne doit pas empiéter sur mes autres activités comme le dessin par exemple.

    En semaine vers quelle heure vas-tu te coucher ? Et lorsque tu ne travailles pas ?

    Lire la suite

  • Comment dort on en Chine ?


     Cette interview ne mettra pas à l’honneur un blogueur mais une amie d’enfance.ebf0aa2abd09f2a2ff2f6483245076af.jpeg

    Elle m’avait retrouvé il y a quelques mois grâce à ce blog et je pense que le fait qu’elle vive en Chine peut se révéler très intéressant.
    Petit portrait haut en couleur de Anne Nguyen future grande juriste ! :)

    Bonjour Anne !
    Je suis ravie de pouvoir t’intégrer à cette rubrique en te posant foule de questions indiscrètes…La première : Es-tu une petite ou une grande dormeuse ?


     Anne : Alors disons que je rêverai d’être une grande dormeuse mais que malheureusement je suis réduite au quotidien à n’être qu’une petite dormeuse ! 

    A quelle heure et de quelle manière te réveilles-tu le matin ?

    Anne
     : Je me réveille en général vers 7h, très lentement, dix minutes au moins après la sonnerie de mon réveil, le temps d’aborder la longue journée qui m’attend.
     
    Au levé, tu es dans quel état ? Plutôt comateuse ou pimpante ?

    Lire la suite