Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réveiller

  • Se lever du mauvais pied

    8b289d64553cb4ba1c58d91928bd378e.jpg

     

     

    Lorsqu'Emopicto m'a fait parvenir cette petite illustration, la première idée qui m'est venue à l'esprit c'est l'expression "comme un ours mal léché ".


    Et par association d'idée, je me suis vue certains matins aboyer sur ceux qui auraient eu la mauvaise idée de trainer dans mes pattes.


    Avec le temps, je ne me fais pas d'illusions, je vous ai convaincu de changer de literie et de privilégier votre sommeil sur les activités parasites de fin de soirée. Je laisserai de côté, le fait que vous me vénériez pour en venir au fait : Vous aimez dormir. Vous vouer un culte au sommeil...

    Mais le matin faut bien se lever.
    Et là, pour sûr ce n'est pas une partie de plaisir. Vous ne me ferez pas croire que vous bondissez du lit, le sourire aux lèvres, le teint frais, réjouit de vaquer à vos occupations salariales.

    Pour l'anecdote, lorsque je me lève le matin je me débrouille toujours pour poser d'abord le pied droit au sol...En rapport en effet avec l'expression "se lever du bon pied".

    Parce que bien sûr, je ne fais pas allusions à ces matinées de weekend où vous avez le loisir de vous éveiller sans sonnerie stridente.

    D'autant que ces derniers temps, il fait nuit, il fait froid. Et je suis certaine que comme moi, en dressant un peu l'oreille vous entendez l'appel désespéré de votre couette. Elle vous invite à retenir la nuit, vous incite à ne pas la quitter. Même Brel n'a pu retranscrire une telle détresse dans sa chanson éponyme.

    Pourtant nous sommes amenés à repousser la couette d'un geste vif, nous lever et lancer la machine pour affronter la journée.

    Alors la véritable question c'est de bon matin, si Davy Crockett passe la porte de votre chambre trouvera-t-il un ours à abattre ?
    Silencieux et grognon, rugissant et speed...À quoi ressemblez-vous au saut du lit ?