Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rubrique

  • Nouvelle rubrique : Sexualité

    bead8adac29361d0620c65630583b29a.jpg

    Après un an et demi d'existence, plusieurs lecteurs m'ont soumi le souhait de lire un article sur la sexualité.

    En effet, il leur semblait improbable qu'on parle chambre, literie, détente...Sans faire référence à l'intimité charnelle. En tant que jeune femme pure et chaste, je me suis dans un premier temps révoltée face à une demande si effrontée !

    Comment ? Parler sexe ici ? Révéler au grand jour la bestialité qui sommeille en chacun de vous (pas de moi puisque comme je vous l'ai dit je suis pure) ?

    Générer du trafic en usant de mots interdits ? Pire...Entendre mes collègues discourir sur leurs propres expériences après lecture assidue de mon blog !

    Non vraiment, je ne pouvais m'y résoudre.

    Mais la pression se faisait forte (mails, appels anonymes, pancartes dans le RER, pigeon voyageur...) et je décidais de jeter un coup d'œil sur le sujet.

    De loin. Avec l'air de pas y toucher. (23 au test de pureté, y a toute une réputation à préserver à ce stade là...)

    Et force est de constater que, bien sûr, je ne rigolais pas bêtement en bouquinant "Ethnologie de la chambre à coucher" de Pascal Dibie...Parce qu'au delà de l'époque actuelle qui ne m'étonne plus de rien (on a beau être pure on en demeure pas moins lucide hein), j'en ai découvert de belles sur nos ancêtres...

    Parce que si on a une petite idée de ce qui se passe quand les voisins du dessus attestent qu'ils n'ont pas changé leur literie depuis belle lurette...C'est nettement plus obscure lorsqu'on tente de se représenter l'intimité dans l'antiquité ou au moyen âge.

    Par conséquent, j'ai décidé de faire fie de mes principes de jeune fille bien rangée et de soulever les draps pour inaugurer une nouvelle section : Chambre & Sexualité.

    Vie quotidienne et vie passée seront passées en revue au fil des semaines qui viennent.

    Et gare à ceux qui après m'avoir tanné vont faire les timides...J'ai vos noms, vos mails et vos blogs hein...Alors, si je vois pas un seul commentaire à l'horizon; soyez assurés que je sais à quelle effigie je représenterai ma prochaine poupée vaudou (on peut être pure et malfaisante, si si).